Après le Jour 1, celui qu’on retient comme dirait l’autre, place au deuxième jour de répétitions, avec la deuxième moitié de la 1ère demi-finale + Frans qui est sur place et dont la performance de ce soir allègera la longue journée de vendredi.

C’est parti donc pour 10 répétitions !

République Tchèque

Gabriela ouvre la journée seule en scène dans sa robe blanche. Commepour Lidia et Iveta, ses choristes sont cachés.

Le tableau, simple, est dans l’esprit du clip et de la pochette, avec ses formes géométriques blues, roses et violettes.

Vocalement, Gabriela a beaucoup plu aux fans sur place qui l’imaginent volontiers en finale. Le seul danger pour elle est de se trouver dans l’ombre de ce que les télespecateurs viendront de voir : Sergey crapahutant sur son écran. C’est toujours une position très complexe que de passer juste après le grand favori, et là-dessus, les Suédois n’ont pas du tout aidé les Tchèques à obtenir leur première qualification.

Chypre

Les Minus One sont mis en cage ! Le groupe de rock a beaucoup travaillé son tableau avec accessoires, mouvements de caméra rapides et étudiés, lumières à gogo et images de loups sur les écrans avec un effet spécial au moment du fameux hurlement.

Les fans sur place disent que l’idée de la cage, qui apparait un peu curieuse à première vue, fonctionne bien : le groupe défend bien sa chanson qui pourra s’envoler en finale. Ce serait la première fois que Chypre sortirait deux fois de suite parmi les dix meilleures chansons de sa demie…

Autriche

Pas de surprise pour Zoë : c’est le même tableau qu’à Vienne et que dans son clip. La robe rose, le décors à fleurs…

Zoë devra espérer que sa bluette en français plaise autant à toute l’Europe (à commencer par nous ! Mais les chansons en français marchent bien généralement en France, c’était le cas de “Comme ci comme ça” en 2007) qu’à l’Autriche.

Estonie

Costume et décor sobre pour Jüri Pootsmann. L’équipe estonienne a choisi, pour illustrer “Play” un décor de cartes à jouer.

Prestation convaincante.

Azerbaïdjan

Ce qui devait arriver est arrivé. Samra n’est pas à la hauteur de sa chanson. C’est du moins l’avis unanime de la salle de presse. Et l’extrait disponible est assez catastrophique… L’Azerbaïdjan propose un tableau moins alambiqué que d’habitude, avec néanmoins beaucoup de pyrotechnie et de lumières. Samra est bien entourée de ses choristes qui chantent et dansent… L’Azerbaïdjan a connu deux ans d’affilée deux qualifications de justesse, l’une avec un excellent chanteur, l’autre avec une chanteuse beaucoup plus moyenne. Cette année sera-t-elle celle de l’échec pour l’Azerbaïdjan ?

Monténégro

Un show atypique pour une chanson atyique. Les Highway ont choisi un tableau très dynamique qui va faire tourner les têtes. Des plans caméras rapides, une atmosphère sombre dans laquelle des lumières clignotent de partout, et la danseuse du clip à nouveau présente. Une chose est sure, le Monténégro se démarquera dans la soirée. In good or in bad ?

Islande

Une performance similaire à la finale nationale pour Greta Salome qui retrouve son fameux écran. Une prestation solide qui tient ses promesses.

Bosnie-Herzégovine

La Bosnie a voulu faire passer un message : les quatre interprètes démarrent vêtus de couvertures de survie. Dalal et Deen chantent (comme on peut le voir) séparés par un rideau de barbelés… Bon, on a compris, derrière cette histoire de “Ljubav” a été inséré la thématique des réfugiés qui fait l’actualité du moment… Est-ce que cela va toucher les téléspectateurs ? Apparemment, la salle de presse n’a pas été emballée par la mise en scène…

Malte

Ira Losco a rapporté tous les artifices de la diva Eurovision qui fait son come-back avec un grand classique du genre, le strip-tease musical ! Ira entre en scène dans un grand manteau beige pas joli avec un chanteur qui lui aussi est emmitouflé dans une cape tout aussi vilaine sur laquelle apparaît miraculeusement la tête d’Ira qui chante (on se croirait dans la Bible…) Et à la fin, ô surprise, Ira enlève sa cape et se dévoile dans une (pas géniale) petite robe noire… Bon, c’est une mise en scène pas fascinante (et qui n’a pas vraiment plu à la salle de presse), pour une chanson pas très originale… Heureusement qu’Ira peut compter sur le fait de chanter la dernière pour parvenir à se qualifier.

Suède

Frans interprète sa chanson aussi simplement qu’au Melodifestivalen. Et cette prestation simple, sans artifice, dans des fringues du mec qui squatte en bas de chez ta mère, a plu à la salle de presse. Pourquoi ? Parce qu’après toute cette avalanche d’effets spéciaux forcenés, quel soulagement de respirer un peu avec de la bonne musique !

Bilan de la Journée :

Essais transformés, selon les bookmakers, pour Ira Losco et pour Frans. La République Tchèque a aussi, semble-t-il séduit.

Le gadin du jour : l’Azerbaïdjan.

Maintenant que nous avons une image de la première demie, on peut dire que les 2 temps forts demeurent sans surprise la Russie et l’Arménie. Iveta est celle qui a le plus plu à la salle de presse, et le plus impressionné de façon “inattendue”. Les déceptions : la Croatie (on attendait mieux) et l’Azerbaïdjan (prestation vocale vraiment très faible…)

Les bookmakers pensent pour l’instant que les 8 pays en passe d’être éliminés seraient : le Monténégro, Saint-Marin, la Moldavie (ok), la Finlande, la Grèce (probable), l’Autriche (pas impossible), la Bosnie et l’Estonie (j’ai du mal à le croire)… Toutes ces impressions seront confirmées ou non jeudi avec les deuxièmes répétitions !

En attendant, demain, rendez-vous avec la deuxième demie, première partie, de la Lettonie à la Lituanie, en passant par Rykka qui fera son entrée sur la grande scène du Globen.