Adele résonne encore et encore dans nos oreilles européennes depuis le départ d’Amy. Big Ben sonne encore et toujours l’heure du thé et la Reine vient de fêter ses 91 ans ! Hé oui, la Queen a pu voir en direct à la télé, la victoire de Lys Assia ! Quelle chance !

Le Royaume-Uni n’est pas très heureux depuis quelques années au concours Eurovision, finissant le plus souvent dans le bas du ventre mou du “contest”, quelque part entre les algues et la vase… Et c’est bien dommage, parce que la dernière fois qu’ils y ont cru vraiment, ça a payé ! C’était Jade Ewen et elle nous l’avait bien dit : “C’est mon heure !!!”.

Bref, nous, nous avons voulu redorer un peu le blason de la couronne, en vous proposant trois artistes aux univers très différents. Nous soulignons dès maintenant que les titres ont été choisi pour certains, il y a plusieurs semaines, et s’ils sont désormais des succès commerciaux, nous ne le savions pas à l’origine.

ALICE MERTON – No roots

Entre pop tribale et pop bobo… On aurait envie de danser autour du feu !

 

LUKE FRIEND – Hole in my heart

Forcément, un jour, il regrettera sa coupe de cheveux… Mais quelle voix, mes amis (Ami-friend…. ok!).

HARRY STYLES – Sign of the times

Les radios nous l’ont volé ! Rendez-le nous !

Vous connaissez désormais les trois titres que nous avons retenu pour représenter le Royaume-Uni en finale du Quorovision. Comment vote-t-on, me direz vous? Je m’époumone depuis le début de la semaine : ça se passe en commentaire, juste en dessous. Votre top 3 présentera en numéro 1 la chanson pour laquelle votre cœur fait boum! Ou Pom ! Ou Poum ! Ou Tic, pour les pacemakers…

Pour faciliter vos choix, voici une petite playlist récapitulant les participants du Big Five :

Petite nouveauté dans la règle : Tous les “Quentin” doivent ajouter une lettre, un chiffre ou un signe distinctif (un œillet à la boutonnière?!) pour annoncer leurs votes. Merci d’avances les Quentin !

Notre ballade londonienne est finie et mon petit André m’a promis qu’on finirait la semaine au soleil. Demain, nous partons manger une paella froide sur le parking de Lidl en rêvant de l’Espagne ! Olé !