Margaret_BergerSans surprise, Margaret Berger a enlevé le MGP. Elle a battu en super-finale le duo aux lapinous Sirkus Eliassen, la petite protégée de Rybak Annsofi, et sa rivale, la toute jeune Adelén et son tube de l’été “Bombo”.

La diva électro-rock était jusqu’à il y a peu en pause musicale alors qu’elle travaillait… chez NRK, le diffuseur.

Elle a démarré dans la chanson à la Nouvelle Star en 2004 où elle avait terminé deuxième. S’en est suivi un album électro-rock, “Chameleon”, qui a cartonné, puis un deuxième en 2006, “Pretty Scary Silver Fairy”, encore plus électro, qui a également bien marché. C’était sa dernière parution musicale avant de devenir directrice de la programmation musicale de la chaîne de radio NRK P3.

“I feed you my love” est un titre électro-rock très particulier avec des paroles très étranges. Rien que le titre, “I feed you my love”, “je te nourris mon amour” nous change des habituels titres à la noix.

Les fans la voient tout en haut, d’autant qu’elle a toppé les charts Itunes… Personnellement, j’ai des doutes sur sa qualité vocale, d’autant qu’à l’Eurovision, contrairement au MGP ou au MF, il n’y a pas droit aux backing tracks pré-enregistrés… Néanmoins, la chanson est intrigante et plutôt efficace, de quoi au moins aller en finale ! En attendant, vous risquez d’en entendre parler un bon moment…