Hej !

Nous l’attendions tou.te.s avec impatience et c’est samedi soir qu’a enfin été lancée la tant attendue édition 2021 du Melodifestivalen. Une heure et demie durant, ses sept candidat.e.s se sont affronté.e.s dans l’arène sous le regard de Christer Björkman et Lena Philipsson, du public suédois et des téléspectateurs du monde entier. Ensemble, nous avons découvert pour la première fois l’intégralité des titres et des prestations, et les votant.e.s ont délivré leur verdict dans la foulée. Mais qu’en a pensé Loreen ?

Les Loreen du Melodifestivalen ne reflètent ici que l’avis personnel de son auteur, que vous pouvez bien entendu approuver ou contester à la fin de l’article. Elles expriment une opinion sur le titre et non sur la prestation, évoquée dans les commentaires.

ChansonCommentairesLoreen
(chanson)

Kadiatou – One TouchL’un de mes titres favoris de la série qui disparaît dès le premier tour ! Kadiatou avait ici un titre pop aux sonorités actuelles et plutôt radio-friendly, plutôt bien produit. Quoiqu’inférieur aux promesses qu’offrait l’extrait de 1 minute, il n’empêche que j’adhère bien à One Touch. L’ensemble souffrait cependant d’un manque d’assurance tant dans la voix que dans la prestation elle-même, et n’a pas permis à Kadiatou de faire le poids face à la qualité supérieure des autres performances.

Lillasyster – PretenderLa surprise de la soirée. L’expérience du groupe s’est largement faite ressentir sur scène avec une prestation très assurée. Complètement néophyte dans ce style musical, j’ai trouvé Pretender plutôt réussi en la matière avec ses accents vintage et un esprit très proche de Rebellion de Blasted Mechanism (Festival da Canção 2020), sans pour autant être plus enthousiaste que cela. La faute à mon manque d’appétence pour le genre ? Je ne sais pas.

Jessica Andersson – HorizonAvec un titre pop-schläger aux légères sonorités de country, Jessica Andersson nous a délivré une performance à la Jessica Andersson : schläger diva à mort. Si la prestation tenait la route et restait efficace à tous niveaux (notamment vocal), Horizon manquait clairement d’envergure et d’impact par rapport aux précédentes propositions de l’artiste. La faiblesse et la banalité du titre se sont avérées à mon sens rédhibitoire pour sortir de cette série.

Paul Rey – The Missing PieceSans surprise, Paul Rey proposait un titre dans la veine de Talking In My Sleep, à savoir de cette pop urbaine qui fait le succès de bien des artistes actuels et qui tourne à fond en radio et sur les plateformes de streaming. Si The Missing Piece possède une composition peut-être moins marquante que celle du titre de 2020, il n’en reste pas moins que le charme opère toujours pour un titre très agréable et un artiste à son aise sur la scène du Mello. Ça aurait mérité un direkt till final.

Arvingarna – Tänker inte alls gå hem2019 a marqué le grand retour d’Arvingarna sur le devant de la scène musicale suédoise, et cela se confirme cette année. Soyons honnêtes : le style dansband un tantinet outdated sauce La Croisière s’amuse n’est pas ma tasse de vin chaud à la cannelle pour un sou. Je le fuis même d’ordinaire à grandes enjambées en direction des aurores boréales. Force est toutefois de reconnaître toutefois que Tänker inte alls gå hem est plaisant, efficace et entêtant, et que le groupe a le don de conquérir le public avec des prestations enthousiastes et de belle facture.

Nathalie Brydolf – Finger PrintsLa seule ballade de la soirée qui, pour une fois, changeait des codes très formatés de la scandi-ballade dont les sélections scandinaves nous sortent chaque année maintes et maintes ressaucées. Pour sa première au Melodifestivalen, Nathalie Brydolf a su délivrer une jolie performance tout en sobriété avec un très joli titre, mais bien trop discret pour sortir du lot et émerger de cette demi-finale.

Danny Saucedo – Dandi DansaDanny Saucedo, le grand retour du showman ! Si l’on en doutait encore (comment oserait-on toutefois), plusieurs années de discrétion n’ont rien retiré à la bête de scène qu’est Danny. L’une des prestations les plus marquantes de la soirée, énergique et dynamique, pour un titre à des années-lumières des extrêmement produits et très pop In The Club et Amazing au profit d’une pop-disco vintage. Danny a clairement livré mieux sur le plan musical, mais il n’en reste pas moins que Dandi Dansa reste plaisant et respire bon les effluves du guilty pleasure.

Avis général

Comme vous pouvez le constater, Loreen a dans l’ensemble apprécié cette série sans pour autant sauter au plafond. À ses yeux, le titre vainqueur de l’édition 2021 ne se trouve pas dans cette demi-finale, quoiqu’elle ait offert des titres agréables et des prestations dans l’ensemble réussies et bien menées, tant sur le plan vocal que sur celui de la scénographie. La scène du Melodifestivalen spécialement adaptée pour un programme sans public offre d’ailleurs de beaux rendus en la matière.

Les votes de Rem_Coconuts

  • Direkt till final : Danny Saucedo et Paul Rey
  • Andra chansen : Arvingarna et Kadiatou.

Danny et Paul ont réussi à “transcender” sur scène des titres de facture intérieure à ce qu’ils ont pu proposer ou proposent d’ordinaire, quoique restant dans l’ensemble agréables. Dans un style dont je ne suis absolument pas fan, Arvingarna a su offrir au public un ensemble qui fonctionnait très bien et méritait à mes yeux (et à mes oreilles) d’être récompensé. Pour Kadiatou cependant, c’est plus mon appréciation de la chanson qui a primé face à la plus faible performance de la soirée là où, inversement, Lillasyster aurait décroché ma 5ème place de par la grande qualité de la prestation en live avec un titre de bonne facture mais qui, par goût personnel, ne m’a pas particulièrement interpellé.

Rendez-vous dès demain pour découvrir les premiers portraits des candidat.e.s de la deuxième demi-finale !

Crédits photographiques : SVT