Eurodrama à Malte ! Télévision Malta a annoncé aujourd’hui la disqualification d’Aidan Cassar, l’un des grands favoris de la sélection 2023. Explications.

Alors que la victoire semblait lui tendre les bras dans une sélection jusqu’ici de facture plutôt faible, l’aspirant eurostar a vu ses rêves brisés en une fraction de seconde hivernale. Ou plutôt en deux points du règlement du Malta Eurovision Song Contest, auxquels ce cher Aidan a malheureusement contrevenu, à savoir les articles 5.3 et 5.6. Késako vous dites ?

Passons sur le point 5.3, qui stipule juste que les artistes doivent respecter le règlement lié à leur participation à la sélection maltaise, sous peine de disqualification immédiate en cas d’infraction.

« 5.6 – L’engagement de marketing personnel, officiel, de sociétés de marketing ou l’engagement dans toute forme de marketing ou compagne promotionnelle ou activité par les artistes au bénéfice de leur promotion, de celle de leur chanson, de leur participation, ou de quelque sorte destinée à influencer le vote du public, est strictement interdit. La publication de tout post sur les réseaux sociaux, de matériel promotionnel, d’interviews et de toute présence/exposition dans les médias depuis l’annonce des quarts de finaliste est également strictement interdite. Toute contrevenance à cette clause entraînera une disqualification automatique. »

Autrement dit : comme indiqué dans le point 5.6, et aussi absurde soit-il, depuis l’annonce de leur participation à la sélection, les artistes n’avaient pas le droit de faire la promotion de leur candidature. Une interdiction que n’a pas respecté Aidan, apparu à plusieurs reprises dans les médias et ayant publié plusieurs posts sur les réseaux sociaux.

C’est ainsi que 5.3 et 5.6 firent l’effet d’un 49.3 de destitution pour le roi désigné, qui se voit ainsi ordonner de mettre sa Regina au placard dès le premier quart-de-finale. Triste destin pour le dauphin d’Emma Muscat à la sélection 2022, chouchou des eurofans à qui était promis, juré, voire quasiment craché le trône. Et sans doute vent de panique pour une sélection maltaise désormais privée de l’une de ses rares propositions à tenir la route. (Oui, Loreen sera impitoyable quand elle sera psychologiquement prête).

Le temps de nous remettre de nos émotions, on vous donne rendez-vous ce vendredi à partir de 21h sur TVM pour le troisième quart de finale d’un MESC désormais affaibli.

Mise à jour du vendredi 27 janvier : Aidan riposte !

La situation tourne à présent au vinaigre !

Sur TVM, un porte-parole du télédiffuser est revenu mercredi sur la disqualification d’Aidan. Il rappelait que le règlement de la sélection s’applique de la même manière à tous les candidats. En outre, il soulignait avoir alerté Aidan de plusieurs de ses manquements au règlement, qui pouvaient le mener à une possible disqualification finalement devenue réelle. 

La réponse de l’artiste ne s’est pas faite attendre, et ce par une lettre cinglante … de ses avocats !

Ces derniers ont effectivement envoyé un courrier à PBS dans lequel l’artiste demande une suspension de sa disqualification. Il affirme ne pas avoir été prévenu des motifs de cette dernière, et souligne que de nombreux autres candidats ont également fait la promotion de leurs candidatures sur les réseaux sociaux, ce sans avoir été inquiétés. Aidan demande ainsi une réunion de conciliation avec le télédiffuseur en vue d’une réintégration de la sélection maltaise.

Si les conditions exigées dans la lettre ne donnent pas lieu à une réponse satisfaisante de la part du télédiffuseur, Aidan se réserve le droit de porter l’affaire devant les tribunaux.

Ambiance ambiance à La Vallette !

© TVM