Gagner le concours, ce n’est pas juste gagner, le pays vainqueur a la charge de recevoir tous les autres pays invités et par cette occasion, il a la possibilité de mettre en avant son pays et de montrer son savoir-faire quant à l’organisation du concours. Cette année, c’est Israël qui en a la responsabilité.

Israël participe au concours eurovision depuis 1973. Il a manqué cinq éditions (1980, 1984, 1994, 1996, 1997). Son absence en 1980,1984 et 1997 était due à la commémoration des victimes de guerres israéliennes ayant lieu le même jour que la finale. Quant à 1994 et 1996, son absence était due à une relégation suite au mauvais résultat obtenu l’année précédente et à une élimination en présélection en vigueur à l’époque.

A noter: Pendant l’été 1972, Munich accueille les Jeux Olympiques. Des palestiniens, membres de l’organisation terroriste Septembre noir, assassinent 11 athlètes israéliens dans la nuit du 5 septembre dans le village olympique. L’année d’après, Israël participe pour la première fois au concours eurovision qui se déroule au Grand Duché du Luxembourg. Les mesures de sécurité avaient été renforcées à cette occasion pour éviter un autre attentat. Le commentateur de la chaîne britannique BBC de l’époque Terry Wogan avait commenté que les spectateurs avaient été priés par le responsable de la sécurité de rester assis pendant tout le spectacle, surtout lors des applaudissements  afin de ne pas être abattus par erreur par les forces de sécurité présentes dans la salle. Angoissant, n’est ce pas?

Israël n’a jamais terminé dernière en finale et a gagné à quatre reprises le concours.

Voici donc les quatre prestations israéliennes victorieuses:

  • 1978 : Izhar Cohen and the Alphabeta  “Abanibi”  (157 points)

  • 1979 :  Gali Atari et Milk and Honey  “Hallelujah” (125 points)

  • 1998 : Dana International  “Diva” (172 points)

  • 2018 : Netta “Toy” (529 points)

Pensez-vous que ces quatre victoires étaient méritées? Laquelle préférez-vous?

Mon avis personnel: En fait, j’aime bien les quatre, elles ont toutes un refrain accrocheur et chacune d’elle est révélatrice d’une époque, d’un temps. Celle que je pense aimer le moins, c’est “Diva”, il n’y a que le refrain qui me plaît mais c’est un sacré refrain. “Toy” a gagné parce que la chanson est percutante et que Netta a une sacrée personnalité et on aime cela à l’eurovision. Quant aux chansons de 1978 et de 1979, ce sont de très belles chansons bien que j’aurais aimé qu’en 1979, l’Espagne gagne le concours. Cependant, elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Pour la petite histoire, l’Espagne était le dernier pays à révéler son vote, elle était en tête du classement mais sans le savoir qu’Israël était au coude à coude avec elle, elle a donné les points qui a permis à Israël de l’emporter.