Pour vous qui me suivez au fil du temps, cet artiste ne vous semblera pas être totalement inconnu, j’en ai déjà parlé plusieurs fois sur ce site à travers un article à ses débuts et puis lors de sa nomination aux Swiss Music Amards 2017. 

Il était aussi un candidat avec un fort potentiel, dans ma sélection nationale suisse imaginaire 2018

Depuis, il  est toujours sur le devant de la scène et il poursuit sa carrière avec pour objectif de se lancer à un niveau international, sur la scène musicale Pop Rock. 

Damian Lynn vient de Kriens- Obernau dans le canton de Lucerne qui se situe en Suisse,  il s’agit d’un Newcorner de la musique Pop suisse qui écrit les paroles et la musique de ses chansons. il est né le 30 juin 1991.

Trop perturbé par ses inspirations musicales et ses envies de liberté,  il préfère ne pas vivre  frusré, Il a interrompu ses études en faveur de sa carrière musicale et pour fonder le groupe Sway89 à la fin 2008.

Déjà à l’époque, il rêvait de faire une carrière mais il a très vite compris qu’il aurait plus de chance d’y parvenir tout seul.  Fin de l’automne 2012, il commence à se produire en solo et a sort son tout premier premier album Count To Ten en 2015. En 2016, il a remporté un Swiss Music Award dans la catégorie « Best Talent ».

En mars 2017, son deuxième CD Truth Be Told est sorti . Ensuite, les spectacles Lynn mûri et musicalement multi-facettes. Il a enregistré tous les instruments à l’exception de la basse.

Damian a un certain talent pour faire passer de l’émotion dans sa voix, fragile et légèrement éraillée. Plus de la moitié des chansons du premier disque de Damian Lynn sont des déclarations, empreintes de tendresse. Un mec qui sait faire vibrer la corde romantique a de vraies chances de séduire le jeune public féminin. C’est précisément l’un des atouts qu’il exploite avec beaucoup de sagesse et d’humilité.

Fils d’un inspecteur des impôts et d’une enseignante, deuxième de trois enfants, Damian Lynn chante en anglais,  Pour lui, s’exprimer dans sa langue maternelle, c’est-à-dire le dialecte suisse-allemand n’est pas très commercial et exige un sacré talent que seuls de rares artistes possèdent selon lui 

L’anglais est pratique, surtout dans son registre de prédilection, à savoir celui des balades.  C’est avec ce style qu’il débute et il ne reçoit pas le meilleur accueil de la presse qui juge ses compositions un peu légères et aussi beaucoup trop sirupeuses.

Après peu de temps, le jeune Lucernois encaisse la critique, digne. «C’est possible en effet que certains morceaux soient surproduits, explique-t-il. C’est parfois le défaut d’un premier album. Un violoncelliste vient au studio, il joue un truc, c’est épatant et ensuite, on se laisse prendre au jeu…» il se remet en question et décide de changer de style en composant des titres moins lisses et plus toniques.

Curieusement, en écoutant son tout premier album, on est davantage séduits par les titres plus dansants, comme le single Two Fences qui ouvre l’album, Go!,Between the Lines et Feel Good Time qui ferme l’album. Quatre titres inventifs et audacieux, sautillants aussi. On y sent l’influence de Kelis, de Justin Timberlake aussi, sans la façon d’appréhender le rythme, de le corrompre aussi. C’est étonnant et franchement réussi

Depuis, son univers très groovy s’inscrit dans un registre aussi variable qu’ évolutif. il peut passer facilement de la Pop Indie à des ballades classiques mais aussi des morceaux beaucoup plus musclés.

C’est une évidence, il s’inspire de ses références, ses idoles,  c’est un peu notre Ed Sheerran national, Cependant,  je suis réaliste et sans vouloir le descendre en flèche, j’estime qu’il lui reste tout de même  un peu de chemin à faire pour lui arriver à la cheville.

Damian est néanmoins une valeur sûre pour la Suisse, ce jeune auteur-compositeur-interprète a beaucoup de talent et aussi de potentiel,  il ne lui manque pas grand chose pour qu’il arrive à faire décoller sa carrière à un niveau international,   Peut être qu’il devrait faire preuve d’un plus d’audace dans ses choix et surtout, le fait de savoir saisir les opportunités au bon moment

Cependant Damian est aussi un excellent musicien qui suit les tendances et qui ne manque jamais d’inspiration. Il vient de publier son nouveau single “Wait” qui confirme qu’il a du talent, son style évolue au fil du temps, il nous fait plonger dans un univers plus Pop Rock et électronique qu’à ses débuts, Je vous laisse découvrir sa nouvelle composition qui est extraite de son tout nouvel album qui remporte déjà pas mal de succès. . 

Et voici un autre titre qui a été un véritable succès en Suisse l’été dernier ! “Feel The Heat”

Découvrez une vidéo de Damian lors d’une de ses tournées en Allemagne, un pays dans lequel il est de plus en plus plébiscité par ses nombreux fans.

A travers ses commentaires en allemand, il explique qu’il est très proche de son public et qu’il tente de transmettre de l’émotion en augmentant leur taux vibratoire qui émane de sa musique. il aime la scène et rêve de pouvoir réunir des foules entières à travers toute l’Europe pour les embarquer dans son univers.

Damien pourrait bien être le futur successeur de Luca Hänni à l’ESC l’année prochaine aux Pays-Bas. Avec une excellente chanson, je suis convaincu qu’il pourrait faire perdurer la renaissance tant attendue de notre pays dans ce concours.

Quoi que l’on puisse dire ou croire, je ne serai pas surpris qu’il fasse partie des potentiels candidats pour assurer la relève, Ce serait un gros défi mais avec Damian Lynn, je considère que la Suisse miserait une fois de plus sur le bon cheval et qu’elle ne s’arrêterait pas en si bon chemin !