Chers lecteurs, me revoilà pour un nouvel épisode de cette chronique estivale dans laquelle je me propose, chaque samedi, de vous faire revivre une édition de la plus célèbre des sélections nationales, le Melodifestivalen suédois.

Aujourd’hui, nous nous téléportons en 2013, le 09 Mars plus exactement. Ce soir là nos petits coeurs d’eurofans battaient plus fort que d’habitude car nous allions découvrir qui allait être choisi pour représenter la Suède à domicile pour le concours.

Découvrons les 10 finalistes :

1 Ulrik Munther “Tell the world I’m here”

Très jolie chanson d’un des favoris de cette édition. Le jeune Ulrik Munther présenta cette année son titre le plus abouti. Comme l’année précédente, il prendra la 3ème place. Dommage qu’il soit aujourd’hui quasiment absent de la scène musicale suédoise.

2 David Lindgren “Skyline”

David Lindgren s’est dit : et si je mettais des baskets, que je m’habillais comme un jeuneet que j’essayais de concurrencer Danny Saucedo et Eric Saade ? On voit bien qu’il n’est pas ici dans sa zone de confort et le titre est assez poussif. Pas de miracle, seulement une 8ème place à l’arrivée.

3 State of Drama ” Falling”

Pas vraiment le genre de groupe qu’on s’attend à voir en finale du Melodifestivalen. State of Drama est un groupe assez établi sur la scène suédoise. “Falling” obtiendra la 9ème place et fera mieux que la seconde tentative du groupe qui sera éliminé en Andra Chansen en 2014.

4 Anton Ewald “Begging”

Nous voilà revenu avec Anton Ewald dans les standards du Melodifestivalen : un minet, une chorégraphie, des danseurs au top. Parcours heurté pour Anton qui dût passer par l’Andra Chansen pour se qualifier. Mais comme on le verra plus tard, la session de rattrapage était d’un niveau particulièrement élevé cette année là, le vainqueur du Mello y figurait d’ailleurs lui aussi…. 4ème place pour Begging.

5 Louise Hoffsten “Only the dead fish follow the stream”

Chanteuse très connue en Suède, Louise Hoffsten excelle dans le blues et le folk. Il y a toujours de l’harmonica dans ses titres et, suprême honneur, 4 de ces titres ont eté utilisés en fond musical dans la série ultra culte “Melrose Place”. Elle prendra la 5ème place avec son histoire de poissons morts.

6 Ralf Gyllenhammar “Bed on fire”

Après les poissons morts, les lits en feu…. Je suis plus que réservé sur la coiffure du Monsieur, par contre son talent ne fait aucun doute. Ce fut malheureusement la seule incursion de Ralf G. au Melodifestivalen. Il y prit la 7ème place. Spéciale dédicace aux Makemakes autrichiens qui firent eux aussi flamber leur piano quelques années plus tard.

7 Ravaillacz “En riktig javla schlager”

Un des 2 titres en suédois de la soirée. Prestation à destination du public local qui fut logiquement bien plus généreux en points que le jury international. Dernière place pour le quatuor.

8 Sean Banan “Copacabanana”

Découvrons maintenant un génie, un poète irano-suédois, l’inénarrable Sean Banan. Mise en scène ultra cheap mais l’ensemble est assez divertissant dans son genre. Il finira 6 ème pour ce qui sera sa dernière incursion à ce jour au Mello. Il a tourné en 2012 un film comique étrillé par la critique. Il s’y mettait en scène en compagnie de stars suédoises comme Kikki Danielsson et Dr Alban.

9 Robin Stjernberg “You”

Voilà notre gagnant ! Robin S. est le seul à ce jour à avoir gagné le Melodifestivalen sans s’être qualifié directement en finale. Il ne brillera pas au concours où il finira 14ème. Depuis il compose plus qu’il ne chante. Il est d’ailleurs un des auteurs de’ I can’t go on” , vainqueur du Mello en 2017. La victoire de “You” s’est surtout construite sur le vote des jurys duquel il sortit en tête. Il sera largement battu au télévote par Tokio Hotel , euh pardon par Yohio.

10 Yohio “Heartbreak hotel”

A nouveau un accessit pour Yohio…Pour moi “Heartbreak hotel” aurait mieux figuré au concours que “You”. C’était d’ailleurs mon favori avec Ulrik Munther dès lors que mon titre préféré avait eté éliminé en Andra Chansen.

Découvrons les résultats du vote du public : le jury français présidé par Bruno Berberes avait donné ses 12 points à Ulrik Munther, ses 10 à Robin S. et avait totalement délaissé Yohio.

Et à part ça, en 2013 ?

Mon titre préféré de cette édition. Martin Rolinski, ex BWO, porte très bien son titre qui fait très Modern Talking :éliminé d’un rien en Andra Chansen par le futur vainqueur

Cruel échec pour ce groupe culte des années 90, seulement 6ème dans sa série
Le très mimi Eddie Razaz s’arrêta lui aussi en série avec ce titre de Thomas G:son

Voilà c’est (presque) tout pour aujourd’hui. Donnez nous votre ressenti en commentaires et participez au sondage suivant :

On se retrouve samedi prochain pour un nouvel épisode du “Mello” du samedi.