Ecrit par : Nico

Il y un an, vous découvriez avec moi, le jeune Bastian Baker qui a fait beaucoup de chemin depuis la sortie de son premier album en septembre 2011.

De plus en plus médiatisé, on ne parle que de lui en Suisse, c’est devenu notre idole, notre ambassadeur. Son talent, sa prestance scénique et sa grande sensibilité fait de lui un artiste qui est désormais « une véritable référence de la scène musicale suisse », un chanteur à la base francophone qui exprime son talent en anglais, langue qu’il maîtrise à merveille.

J’ai dernièrement assisté à un concert à l’occasion de la Fête de la Musique à Genève. C’est qu’il assure le jeune beaugosse ! Il a déjà trouvé son public et il n’est pas prêt de s’arrêter là, il va partir à la conquête du monde. C’est certain.

Auteur, compositeur et interprète, Bastian Baker devrait vraiment saisir l’occasion de se proposer pour représenter la Suisse à l’Eurovision, un véritable tremplin qui ne ferait que de propulser sa carrière dans les plus hautes sphères.

 

Pour mémoire, voici une brève biographie et quelques vidéos qui expriment tout son talent.

Dès son enfance, Bastian Baker s’intéresse à la musique. Il chante dans un chœur d’école à Villeneuve en Suisse et réalise ses premiers solo. D’abord voué à une carrière de hockeyeur, il se réoriente fin 2010 dans la musique. C’est le père d’une amie qui le découvre lors de l’anniversaire de celle-ci. Convaincu du talent de Bastian, il lui propose de devenir son producteur. Son premier single Lucky sort en mars 2011 et rencontre rapidement un grand succès. Après un premier concert devant 3’000 spectateurs au Caprices festival en avril 2011, il se produit sur la scène off du Festival de jazz de Montreux  le 16 juillet 2011 et sort son premier album, Tomorrow may not be better, le 9 septembre 2011. Dès la première semaine, l’album se positionne en 3e place des Swiss charts.

Le 3 mars 2012, Bastian Baker gagne un Swiss Music Awards dans la catégorie Best Breaking Act5. Il est invité ensuite à se produire dans la célèbre émission française Taratata, ce qui fait de lui le troisième Suisse à avoir cet honneur depuis 1993, après Stephan Eicher et Sophie Hunger. Il sort son album “Tomorrow may not be better” en France le 27 avril 2012. Le 13 mai 2012, il reçoit le Prix Walo du nouveau venu (Newcomer).

Vous qui aimez le piano voix en acoustic, alors n’hésitez pas à prendre vos écouteurs et vous laisser plonger par cette version de Bastian Baker. C’est tout simplement magnifique :

 

 

Certainement dans sa chambre, Bastian le romantique chante avec sa guitare, cette très belle ballade « The Road »

 

 

Et voici la même chanson en duo avec une belle artiste suisse du groupe Aliose qui s’est présentée à la sélection nationale suisse en 2011., Avec sa voix cristaline, on découvre qu’elle chante divinement bien en anglais. là aussi un véritable petit chef d’oeuvre à déguster sans modération, les deux voix se marient si bien, que je me demande qu’est-ce qu’ils attendent pour se proposer pour l’édition 2013 en Suède !?

 

 

Son tube “Lucky” en direct, lors des Swiss Awards à Zürich , là aussi Bastian arrive à embarquer un public très austère et suisse-alémanique pour la majorité !

 

 

Son single “I’d sing for you” que l’on entend en boucle sur les radios suisses :

 

 

Bastian chante en français, cela ne figure pas encore dans son répertoire, mais il déchire également, alors pourquoi ne pas écrire une belle chanson française, histoire de redorer la blason du français à l’Eurovision

 

 

Bastian Baker en Suède en 2013 représentant les couleurs suisses un véritable défi a relever pour cet artiste, il ne lui reste qu’à écrire “la chanson” , il a déjà le soutien de tout un pays qui ne demande qu’à lui faire confiance !

 

Et vous alors ? prêts à soutenir Bastian Baker ?