Ermal Meta est né le 20 avril 1981 à Fier, dans le sud-ouest de l’Albanie. C’est à l’âge de treize ans qu’il est venu en Italie avec sa famille. Ils se sont installés à Bari, dans le sud du pays.

L’artiste fait ses débuts en tant que guitariste du groupe italien Ameba4, qui se présente en 2006 au Festival de Sanremo dans la catégorie des nouveaux talents avec la chanson Rido… forse mi sbaglio, titre inclus dans leur premier album sorti en février 2006.

L’année suivante, Ermal devient le leader et le compositeur principal du groupe La Fame Di Camilla. La formation sort un album éponyme sous le label Universal Music en 2009. Par la suite, le groupe a sorti Buio e Luce, comprenant le titre qu’il défendra à Sanremo en 2010 (toujours dans la catégorie des nouveaux talents), puis L’attesa en 2012. Le groupe se sépare en 2013.

Après avoir écrit des chansons pour plusieurs artistes italiens, dont Marco Mengoni et Emma Chiara, Ermal Meta débute enfin une carrière solo. En juillet 2013, il est apparu en tant qu’artiste vedette sur le single de Patty Pravo Non mi Interissa.

En 2014, il a participé à la bande originale du film Braccialetti Rossi en chantant la chanson Tutto si muove.

Deux ans plus tard, le Festival de Sanremo lui ouvre ses portes. Dans la catégorie nouveaux talents, Erma présente la chanson Odio le favole et termine troisième de la compétition. Cette chanson a été inclus dans son premier album solo baptisé Umano.

Il revient au festival l’année suivante avec la chanson Vietato morire, cette fois dans la catégorie des artistes confirmé. Au cours de la troisième soirée du festival, il reprend la chanson de Domenico Modugno Amara terra mia et reçoit le prix de la meilleure reprise. Il finit de nouveau troisième de la compétition et remporte le prix Mia Martini de la meilleure critique. Dans la foulée du festival, il sort un second album dont le titre est le titre concurrent du festival. L’album – qui se retrouve classé rapidement numéro 1 des ventes – contient un duo avec la chanteuse Elisa.

Au printemps 2017, Ermal est choisi pour être juge dans la seizième saison de l’émission de découverte de talents Amici di Maria De Filippi. Diffusée sur La5 depuis 2010, ce télé-crochet est inspiré de feue notre Star Academy

En 2018, Ermal participe pour la troisième année consécutive à Sanremo, en même temps qu’il sort son troisième opus (qui atteint là aussi rapidement la première place des charts). Pour le festival, il s’accompagne de Fabrizio Moro et avec la chanson Non mi Avete fatto Niente.Ensemble, le duo remporte le premier prix, en même temps que le droit de représenter l’Italie au Concours Eurovision à Lisbonne.

 

Fabrizio Mobrici (appelé Moro) est né le 9 avril 1975 à Rome, capitale de l’Italie. Avec à son actif six albums studio, un EP et un album live, Fabrizio est un chanteur prolifique. Il est aussi, à ses heures perdues, présentateur télé. Il a animé le show de télé-réalité Sbarre, diffusé sur la RAI2.

Fabrizio entre dans l’arène musicale en 1996 en sortant un premier single intitulé Per Tutta Un’Altra destinazione. Ce single a par la suite été inclus dans le premier album éponyme du chanteur, publié en 2000 par le label Ricordi suite à sa participation au Festival de Sanremo dans la catégorie nouveaux talents. Il s’y est présenté avec la chanson Un Giorno Senza Fine et a terminé treizième de la compétition.

En 2004, avec la version espagnole de sa chanson Situazioni della vita, il fait partie de la compilation Italianos para Siempre, parue en Amérique latine par Universal et présentant des chansons interprétées par plusieurs artistes italiens.

L’artiste sort un single en 2004 (Eppure pretendevi di essere chiamata amore) et un autre l’année suivante (Ci Vuole un Business). Aucun de ces deux titres ne parviendra à se classer dans les charts.

Il doit attendre l’année 2007 pour atteindre une renommée nationale. Il participe de nouveau à Sanremo et de nouveaux parmi les nouveaux talents avec la chanson Pensa. Il remporte le prix dans sa catégorie, ainsi que le prix « Mia Martini ». Le single devient rapidement numéro 1 des ventes en Italie, et parvient même à atteindre la 38ème place des charts suisses. Suit tout naturellement un nouvel album qui prend le nom du single et qui sort le 2 mars 2007. Cet opus devient disque d’or et montera jusqu’à la quinzième place des ventes en Italie, et jusqu’à la trente-sixième place des charts en Suisse.

L’année suivante, Fabrizio participe pour la première fois dans la catégorie des chanteurs confirmés au Festival de Sanremo, en même temps qu’il sort un nouvel album baptisé Domani. La chanson de Sanremo, Eppure mi hai Cambiato la vita, parvient troisième de la compétition et devient à nouveau un tube en Italie.

En 2009, le chanteur contribue à l’écriture de la chanson Resta Come Sei pour l’album Diluvio Universaledu groupe pop-rock Stadio. Puis la même année, il sort un EP où figure un titre qui fera beaucoup parler de lui, puisque certains journalistes y voient une référence au scandale de Silvio Berlusconi impliquant l’adolescente Noemi Letizia. Mais le chanteur nie toute référence à cette affaire, affirmant avoir écrit la chanson avant que le scandale ne soit révélé.

Fabrizio participe de nouveau à Sanremo en 2010 en interprétant Non è una Canzone. Mais la chanson ne se qualifie pas pour la finale.

En tant que compositeur, Fabrizio Moro a également écrit les chansons Sono Sono Parole et Se non è Amore pour la chanteuse Noemi.

Fabrizio devra attendre 2018 pour remporter Sanremo en tant qu’artiste confirmé. C’est grâce à cette victoire que nous pourrons l’applaudir sur la scène de Lisbonne en mai prochain.

 

A Il Cairo non lo sanno che ore sono adesso
Il sole sulla Rambla oggi non è lo stesso
In Francia c’è un concerto, la gente si diverte
Qualcuno canta forte, qualcuno grida a morte

A Londra piove sempre ma oggi non fa male
Il cielo non fa sconti neanche a un funerale
A Nizza il mare è rosso di fuochi e di vergogna
Di gente sull’asfalto e sangue nella fogna

E questo corpo enorme che noi chiamiamo Terra
Ferito nei suoi organi dall’Asia all’Inghilterra
Galassie di persone disperse nello spazio
Ma quello più importante è lo spazio di un abbraccio

Di madri senza figli, di figli senza padri
Di volti illuminati come muri senza quadri
Minuti di silenzio spezzati da una voce
Non mi avete fatto niente

Non mi avete fatto niente
Non mi avete tolto niente
Questa è la mia vita che va avanti
Oltre tutto, oltre la gente

Non mi avete fatto niente
Non avete avuto niente
Perché tutto va oltre
Le vostre inutili guerre

C’è chi si fa la croce
E chi prega sui tappeti
Le chiese e le moschee
L’Imàm e tutti i preti

Ingressi separati
Della stessa casa
Miliardi di persone
Che sperano in qualcosa

Braccia senza mani
Facce senza nomi
Scambiamoci la pelle
In fondo siamo umani

Perché la nostra vita
Non è un punto di vista
E non esiste bomba pacifista

Non mi avete fatto niente
Non mi avete tolto niente
Questa è la mia vita che va avanti
Oltre tutto, oltre la gente

Non mi avete fatto niente
Non avete avuto niente
Perché tutto va oltre
Le vostre inutili guerre
Le vostre inutili guerre

Cadranno i grattaceli
E le metropolitane
I muri di contrasto alzati per il pane
Ma contro ogni terrore che ostacola il cammino

Il mondo si rialza
Col sorriso di un bambino
Col sorriso di un bambino
Col sorriso di un bambino

Non mi avete fatto niente
Non avete avuto niente
Perché tutto va oltre
Le vostre inutili guerre

Non mi avete fatto niente
Le vostre inutili guerre
Non mi avete tolto niente
Le vostre inutili guerre

Non mi avete fatto niente
Le vostre inutili guerre
Non avete avuto niente
Le vostre inutili guerre

Sono consapevole
Che tutto più non torna
La felicità volava
Come vola via una bolla

C’est le duo vainqueur du Festival de Sanremo le 10 février dernier qui partira défendre les couleurs de l’Italie.

Joh a dégainé son clavier en premier, pour dire qu’il « aime totalement » et est « très ému » par les paroles de la chanson.

Tano résume ce choix en un seul mot : « Complimenti !!! » suivi de trois cœurs.

Antoine97 « commence à penser que l’entièreté des Italiens ont un goût diamétralement opposé au » sien… : « 6 ans de suite que l’Italie envoie des bonnes chansons, je l’admets, mais qui ne me plaisent pas du tout ! Je suis partagé entre l’incompréhension et la pitié. Et donc, comme je le dis depuis de looooongs mois, l’Italie reste dans sa zone de confort en envoyant des intemporels. Des chansons qui auraient pu concourir il y a 10 ans (voir 20) mais qui gardent leur popularité je ne sais trop pourquoi. Remarque, un intemporel au milieu de moderne uniquement, il se détache forcément. »

Charles, lui, « adhère », précisant que « depuis son retour, ce pays a obtenu 5 Top 10 et continue à flirter avec le succès. J’ose espérer que leur classement cette année sera excellent. »

La chanson italienne rappelle à Philou celle du groupe Noir Désir : « Le vent l’emportera ». Il « adhère » au choix italien et trouve le titre « vraiment magnifique surtout le pont musical au milieu. » Il fait aussi l’éloge des paroles de la chanson : « Je souligne les belles paroles tristes et profondes de ”non mi avete fatto niente” qui parlent du terrorisme qui secoue le monde et l’Europe en particulier. Je suis très touché par le texte de la sublime chanson qui est pour moi un chef d’œuvre. »

Steven trouve la chanson « pas mal, mais pas vainqueur. » Sentiment partagé par Quentin : « J’aime plutôt bien la chanson finalement, mais je ne sais pas si ça fera un bon score à l’Eurovision. »

« L’Italie un pays qui fait plaisir à voir à l’Eurovision », nous dit Nico, « et si tout se passe bien, je pense que cette chanson figurera parmi les grandes favorites de cette édition. »

Adi025 est le premier à dire qu’il « n’aime pas du tout le style la chanson ». Alexandre le suit : « Eh bien moi aussi, je ne la trouve pas terrible. ». Et Francis se rajoute au groupe : « Moi non plus, je ne suis pas convaincu. Même si je reconnais la qualité du texte et la force de ce qui l’a inspiré. On n’est toutefois quand même assez loin du superbe « Vous n’aurez pas ma haine » d’Antoine Leiris. »

Denez « aime beaucoup », nous dit-il. « Au-delà du texte qu’elle porte, je trouve que l’interprétation des deux chanteurs se suffit. Mais il faut attendre la version définitive. »

[poll id=”673″]

[poll id=”674″]

[poll id=”675″]

[poll id=”676″]

[poll id=”677″]

[poll id=”678″]

[poll id=”679″]

 

Il n’y pas qu’à l’Eurovision qu’on peut écouter des chansons italiennes. Fut un temps, dans les nobles années quatre-vingt, les chanteurs (qu’ils viennent ou non de Sanremo) cartonnaient dans notre pays. Ouvrons le grand livre des souvenirs :

  • Toto Cutugno : L’italiano

  • Ricci e poveri : Sara Perche Ti Amo

  • Umberto Tozzi : Ti Amo

  • Eros Ramazzotti : Une Storia importante

  • De toutes les chansons gagnantes de l’Eurovision, mise à part celle de Salvador qui l’an passé avait atteint la quatrième place, une seule sera parvenue à se hisser dans le top 10 des meilleures ventes de disques en France depuis la création du Top 50 en 1984, c’est celle de l’italiano Toto Cutugno, qui s’était hissé à la neuvième place du top l’été 1990, tandis que Joëlle Ursull était deuxième.