Le grand moment que tout le monde attend sur ce site approche de plus en plus et nos espoirs et pronostics nourrissent notre quotidien avec engouement. Lisbonne nous accueillera très bientôt. les bras ouverts pour vivre à coup sûr une belle et nouvelle édition  de l’ESC qui promet d’être qualité.  Cependant, en parallèle,  la riche scène musicale internationale continue de nous livrer chaque jour, de nouvelles chansons qui figureront certainement pour la plupart, parmi les tubes de cet été 2018,

En Suisse aussi, cela bouge pas mal en ce moment,  on semble beaucoup plus préoccupés par la sortie de nouveaux albums de nos artistes locaux que par notre participation à l’Eurovision au Portugal.  Notamment par le beau gosse, sans aucun doute,  le plus populaire parmi les chanteurs en vogue de notre pays, Luca Hänni qui va sortir son nouveau single   “Signs“, d’ici quelques jours.  Il nous promet un titre totalement dans l’air du temps, avec lequel, il souhaiterait en faire le gros tube de l’été prochain en Suisse et peut être aussi en Europe.   Je vous le ferai découvrir dès sa publication, le 13 avril prochain, c’est à dire, dés demain.

On apprend également que le séduisant Bastian Baker, le chanteur lausanois va bientôt partir faire une gigantesque tournée mondiale, en passant par le Canada, les USA et le Japon, la Chine et l’Australie, Son prochain album est déjà en préparation et devrait sortir en octobre prochain.   Le jeune musicien est bien parti pour faire une carrière d’envergure mondiale et de s’y accrocher, car il figurera dans ce cas, parmi les pionniers à s’exporter avec une telle dimension.

Cependant pour faire diversion, j’ai décidé de vous présenter un autre artiste suisse qui n’a pas encore vingt ans,  Mattiu Deffuns est  un jeune homme très touchant, sans artifice et également très authentique.

C’est un véritable artiste,   Un guitariste, un chanteur auteur, compositeur et interprète, une sorte de petit génie de la musique qui possède une voix très singulière qui arrive à faire vibrer notre émotionnel en quelques notes. Il a la particularité de chanter principalement dans notre 4ème langue nationale qu’est le romanche. un dialecte qui est à la fois un mélange de latin, d’italien et d’allemand.

Mattiu est né à Trun-Darvella, Surselva, dans les Grisons, en 1998 en tant que troisième de quatre enfants. Ici, il a passé son enfance dans un environnement artistique et a fréquenté l’école primaire à Trun. Déjà petit garçon, il s’intéressait au chant, à la musique et à l’art. Puis il a déménagé au Liechtenstein, où il a fréquenté le cours préliminaire de l’école d’art locale.

Mattiu, âgé de 15 ans, a composé et écrit ses premières chansons rhéto-romanes.
À la fin de 2015, il a sorti son premier CD UNDAS, Giganto.

Les Grisons est un certainement une des plus belles régions de la Suisse,  un endroit sauvage, resté à l’état pur et  bordé par des rivières e des lacs majestueux, surplombés par des montagnes impressionnantes et des glaciers.   C’est en réalité, une véritable réserve naturelle gigantesque. un lieu de pèlerinage idéal pour les amoureux de la nature et des grands espaces.

On y trouve une flore ainsi qu’une faune impressionnante, des lynxs et même des loups et des ours qui vivent en liberté.  Pour peu, on aurait presque l’impression de pouvoir aussi y rencontrer des dinosaures.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Edelweiss,  cette fleur miraculeuse qui pousse à haute altitude et qui est aussi l’emblème de la simplicité et la pureté de notre beau petit pays !

 

 

Découvrez un peu cette sublime région :

Le canton des Grisons est situé dans les Alpes au sud-est de la Suisse. Il est bordé par le Liechtenstein au nord, l’Autriche au nord et à l’est, l’Italie

Le canton des Grisons est le plus étendu des cantons suisses. Avec 7 105 km2, il forme 17,2 % de la superficie du pays. Un tiers seulement du canton est constitué de terres considérées comme arables. Les forêts recouvrent un cinquième de la superficie totale. Le canton est quasi entièrement montagneux, comprenant les hauts plateaux des vallées du Rhin et de l’Inn.

L’altitude des Alpes grisonnes est élevée ; elles contiennent des pics comme le Tödi (3 614 m) et culminent au Piz Bernina, à 4 049 m. La région possède de nombreux glaciers, comme dans les massifs de l’Adula, de l’Albula, de la Silvretta, de la Bernina, de la Bregaglia et du Rätikon. Les chaînes de montagnes de la région centrale du canton sont très profondes, certaines étant considérées comme les plus profondes d’Europe

Le canton des Grisons possède trois langues officielles : l’allemand, l’italien et le romanche. C’est le seul canton suisse trilingue, et le seul où est parlé le romanche.

L’allemand est la langue majoritaire, parlée par 74,6 % de la population, principalement dans le nord-ouest du canton. Le romanche est parlé par 15,2 % de la population, surtout dans l’Engadine et autour de Disentis/Mustér ; en régression lente, son avenir est incertain. L’italien est parlé dans les vallées méridionales de Mesolcina, Calanca, Val Bregaglia et Poschiavo et totalise 12 % des locuteurs.

Le romanche est un terme générique recouvrant un groupe de dialectes proches, parlés dans le sud de la Suisse et appartenant à la famille rhéto-romane. Ces dialectes incluent le sursylvain, le subsylvain, le sourmiran, le puter et le vallader. Ils sont standardisés depuis 1982 à partir des travaux du linguiste suisse Heinrich Schmid. La langue standardisée, appelée Rumantsch Grischun, est lentement acceptée.

Le romanche est reconnu comme l’une des quatre langues nationales de la Suisse depuis l’adoption de la constitution fédérale suisse le . Il est considéré, avec certaines restrictions, comme langue officielle à l’échelle fédérale depuis la votation populaire du , ce qui signifie que les locuteurs romanches peuvent utiliser le Rumantsch grischun pour correspondre avec le gouvernement fédéral et espérer une réponse dans la même langue. Dans les Grisons, le romanche ne possède le statut de langue officielle qu’au niveau cantonal. Les communes y sont libres de spécifier leurs propres langues officielles.

 

Mattiu travaille actuellement sur son album de députation solo à Chur. Auparavant, il a travaillé avec des studios à Lucerne et à Berne avec des musiciens livestudio. Le CD avec un nombre de chansons volumineux sera publié d’ici la fin de l’été 2018.

Afin de pouvoir s’exporter en dehors de sa région natale et de tenter de vivre de son art, Mattiu a décidé de chanter dans sa langue maternelle mais avec un refrain en anglais pour être un peu plus ” Bankable ” sur la scène musicale suisse, voire même pour s’exporter au delà de nos frontières.    Son dernier single fait déjà un carton en Suisse allemande et passe en boucle sur la Radio la plus écoutée SRF 3 et même jusqu’en suisse-romande sur la mythique chaîne de Radio Couleur 3.

 

 

Découvrez ce titre atypique “Under The Same Old Tree” mais qui est surtout très original et rempli de poésie,  Il retrace l’épopée de l’amour inconditionnel qui dure toute une vie,

Dans les médias régionaux, des bruits disent que Mattiu aurait composé cette chanson dans le but de représentant la Suisse au Portugal et qu’elle figurait parmi les 670 titres envoyés à la SRF, l’automne dernier.

 Si c’est vraiment le cas, je trouverai alors vraiment dommage qu’elle n’ait pas été retenue, ne serait-ce que pour pouvoir tenter sa chance lors de la finale nationale.  Cela n’aurait sans doute pas été très loin, quoi qu’on ne sait jamais avec les langues nationales qui reviennent peu à peu dans cette compétition,  Cependant, je trouve que cette composition avait au moins le mérite d’être 100 % suisse avec une véritable identité et une belle authenticité qui représente une région minoritaire au niveau linguistique.

Je vous laisse la découvrir ! En tous les cas, j’aime beaucoup cette chanson,  même si j’avoue qu’à part le refrain,  je ne comprends pas toutes les paroles.  Finalement, ce n’est pas si important, j’ai bien compris qu’il s’agit d’une belle histoire toute simple mais qui me touche vraiment.  Pour moi, le but est atteint, l’émotion est passée.

 

 

 

 

 

 

Mattiu prendra peut être un jour sa revanche en tentant encore une fois sa chance,  sans doute pas pour absolument représenter la Suisse. qui est pourtant son pays natal, ses propres racines, mais  qui sait, pourquoi pas pour défendre les couleurs de la principauté du Liechtenstein, là où il a effectué ses études musicales,  pour autant bien sûr,  que ce micro pays participe vraiment un jour à l’Eurovision. Quoi qu’il arrive,  je l’encourage vivement à persévérer dans sa quête vers le succès.

Comme toujours, je suis très curieux et aussi très friand de connaître votre avis sur ce bel artiste qu’est Mattiu  !

 

Merci ….

 

http://www.mattiu-defuns.ch