Ryan O’Shaughnessy est un artiste né à Skerries – ville irlandaise située dans le comté de Fingal – le 27 septembre 1992. Il est le benjamin d’une famille qui compte trois enfants.

Ryan a été étudiant au DIT (Dublin Institute Of Technology), mais s’intéresse à l’art depuis tout jeune. C’est à l’âge de quatre ans qu’il rejoint le Billie Barry Stage School où il fait ses premières armes.

Féru de musique, il joue de la guitare, du piano et du saxo tout en produisant divers artistes pour qui il écrit également.

C’est pourtant en tant qu’acteur qu’il fait ses débuts, en jouant durant neuf ans (de 2001 à 2010) le rôle de Mark Halpin dans le soap le plus long mais aussi le plus populaire de la télévision irlandaise, Fair City. Démarré en 1989, ce feuilleton est toujours à l’antenne.

Mais la musique le rattrape et en 2012, Ryan se présente aux auditions à l’aveugle de The Voice Of Ireland avec The Power Of Love. Il est sélectionné et entre dans l’équipe du coach Brian Kennedy (candidat en 2006 pour l’Irlande à l’Eurovision, qui avait terminé dixième). Ryan remporte l’épreuve des battles face à son concurrent Colin Hand sur la chanson One de U2.

Après les battles, mais avant le début des lives, Ryan se présente à Britain’s Got Talent avec une chanson de sa propre composition : No Name. Il est sélectionné par le jury qui lui accorde un « oui » unanime. La diffusion de l’émission se passe cependant après son élimination à The Voice. Mais son engagement dans l’émission irlandaise et la signature d’un contrat avec Universal Records lui fait perdre sa place dans Britain’s Got Talent.

Et puis, coup de théâtre, Ryan réintègre l’émission pour les demi-finales après avoir annulé son contrat avec Universal. Il chante alors une autre de ses compositions, First Kiss, et obtient le plus grand nombre de votes. Il est propulsé en finale où il interprète à nouveau No Name. Il termine cinquième de la compétition.

A l’issue du spectacle, il signe un contrat avec Sony Music et No Name sort le 5 août 2012. Il est suivi par un EP éponyme le 13 août. Ce mini-album compte six titres, dont celui qu’il a présenté en demi-finale de Britain’s Got Talent, First Kiss.

En 2013, Ryan participe à une nouvelle émission de concours de compositeurs intitulée The Hit. Il y affronte son ancien coach de The Voice, Brian Kennedy, qu’il bat en finale.

En 2015, l’artiste sort deux singles qu’il a lui-même composés : Fingertips et Evergreen, produits par Bayview Records, le label qu’il a créé. Et en début d’année 2016, un autre single baptisé She Won’t Wait.

A l’automne 2016, sort son véritable premier album studio : Back To Square One.

Il se fait ensuite plus discret, jusqu’à ce jour du 31 janvier 2018 où RTE annonce qu’il sera le prochain candidat irlandais pour le Concours Eurovision de la Chanson.

We were drifting like two icebergs out on the ocean
I was doing all I could to keep you close
There were troubles in the water, you swore it was nothing
You said that we would always stay afloat

Why would you, look, look me
In the eye and lie, lie?

I thought we’d be together till we died
I’ll forever wonder why
I thought we’d be together till we died
I’ll forever wonder why

Have you been coming home so late in the evening?
Is there someone else that I should know about?
Stays a smile on your face that I haven’t seen
Since we started going on

How could you, look, look me
In the eye and lie, lie?

I thought we’d be together till be died
I’ll forever wonder why
I thought we’d be together till we died
I’ll forever wonder why

You said “Until death do us part”
And then you chose to break my heart
Remember, rock back to the start
We said we’d be together till we died

I’ll forever wonder why
I thought we’d be together till we died
I’ll forever wonder why
You said we’d be together till we died

I’ll forever wonder why
I thought we’d be together till we died
I’ll forever wonder why

C’est le 9 mars dernier que la chanson de l’Irlande a été découverte.

Le premier à réagir est Quentin : « L’Irlande ne fait décidément aucun effort pour revenir en finale. J’espère un sursaut lors du live, mais ça m’étonnerait. »

Taron, lui, « aime bien », ajoutant : « Ce n’est pas la chanson du siècle, c’est un peu simple dans le fond mais je trouve que c’est joliment interprété. J’ai cruellement besoin d’un live pour me rendre vraiment compte du potentiel du titre. Pour le moment, la finale peut être accessible mais ça risque un bottom 6, je pense… »

Frish y voit une copie de « Take That ».

Daniel ignore « ce que cela va donner lors du concours », mais il ne peut nier que « que c’est une chanson de qualité. Elle est vraiment tout simple, ça lui donne un côté mignon. »

BretagneLibre est beaucoup moins sensible au charme irlandais : « Soit y a que des nuls dans la délégation irlandaise, soit ils n’ont pas envie d’aller en finale, je ne vois que ça comme explication. C’est Brenday Murray, mais en 20 fois plus ennuyant. »

Pour Joh, c’est « simple, gentillet, pas mal. » Mais « si qualif il y a, ça terminera pas bien haut malheureusement. Dommage car j’aime bien. »

Rv aussi « aime bien ». « C’est doux ça change de toutes les chansons gueulardes sans saveur, par rapport à certaines contributions envoyées, une qualification sûrement et je l’espère. »

Marie n’a « pas été emballée à la première écoute » mais attend de « voir ce que ça donne en live. En général, c’est le genre de chansons qui est meilleure sur scène. »

Alexandre « aime bien les couplets et le pont mais ce refrain gâche le tout par son aspect ultra propre et sans panache. »

Eric est dubitatif : « Hum hum… Cela va pas être simple d’accéder en finale avec ce titre… »

« C’est mignon tout plein, doux et agréable » pour Pascal « MAIS pas du tout inoubliable et sans doute destiné à finir son parcours dès le mardi soir. » Il aime « assez toutefois la tendresse qui se dégage du morceau. »

Pour Jerem, c’est clairement « Un candidat à la finale en moins… », tandis que pour Antoine97 « c’est sympa, mais on se fait un peu chier, non ? »

Ce n’est « pas désagréable » pour James, mais « pas transcendant non plus. La qualification semble difficile en l’état. Mais qui sait ? »

Pour Zipo, pas de compromis : « Je ne peux pas imaginer une demi-seconde cette chanson en finale ! C’est tellement ordinaire, d’une platitude extrême vocalement ( et je ne parle même pas du refrain où sa voix est noyée avec celles des choristes ! ) et la musique sans le moindre coup d’éclat… Je ne peux pas dire que c’est moche ( comme la Pologne ou la Hongrie ), mais c’est ennuyeux à mourir… »

Etant donné que Sakis « adore ce genre de chanson », il « adore » l’Irlande et parle d’un « enchantement » pour ses oreilles.

BB Blonde « aime beaucoup son timbre de voix » et « doute que ce soit suffisant pour une finale, mais ce serait une bonne surprise »

« Moi j’aime beaucoup ! 😀» nous dit Bêta X. « Je ne saurais pas dire pourquoi (plus de neurones, plus la force d’argumenter, j’suis en plein mois de CC) mais mon cerveau et mon cœur se sont mis d’accord pour dire qu’ils aimaient beaucoup la chanson irlandaise (et la voix de Ryan) ^^ Pour moi, l’Irlande à toutes ses chances de se retrouver en finale … Mais je ne saurais lui prédire un résultat … peut-être un top 15 ou 10… »

« L’Irlande n’est toujours pas passée au 21eme siècle » pour JFParis. « La chanson n’est cependant pas mauvaise mais le final est très très faible… Je vois bien un flop en live, à l’image de l’année passée… C’est triste de ne plus vouloir gagner. »

A défaut de la chanson, Antoine97 évoque son physique : « Il a au moins la chance d’être mignon. Peut-être que sa bonne gueule lui rapportera des points ! »

Nico ne comprend plus : « Mais que ce passe-t-il chez nos amis irlandais ? Au fil des années, je pensais qu’ils feraient un effort mais visiblement pour cette année, ils nous proposent une bonne chanson mais toujours dans la même lignée, un peu plate et sans relief. C’est joli et agréable à écouter mais je doute que ce soit suffisant pour envisager une qualification en finale. Dommage, il y a tellement d’excellents groupes et artistes dans ce pays parmi la jeune génération qui demandent pas mieux que de pouvoir émerger sur la scène musicale internationale. »

Enfin, « chanson trop monotone, sans refrain efficace » pour alexandre.

[poll id=”874″]

[poll id=”875″]

[poll id=”876″]

[poll id=”877″]

[poll id=”878″]

[poll id=”879″]

[poll id=”880″]

  • Laura Elizabeth Hugues a co-écrit la chanson de Ryan. Cette jeune femme de 27 ans est aussi chanteuse. La voici en action dans son titre Fear of Falling.

  • L’Irlande est toujours le pays qui détient le plus grand nombre de victoires à l’Eurovision. C’est aussi le seul pays à avoir remporté le Concours trois années consécutives. Toutes les victoires de l’Irlande sont des ballades. Les fois où l’Irlande osait faire des chansons up-tempo, le résultat n’était pas probant. J’en veux pour preuve ceci :