Valentina !

Valentina Monetta

Nos confrères russes bien connus esckaz ont réalisé une interview de Valentina Monetta où la saint-marinaise livre des informations étonnantes sur sa participation de l’an dernier et celle de cette année !

Elle explique donc qu’elle avait été l’an dernier choisie à la dernière minute pour interpréter la chanson à texte de Ralph Siegel et qu’elle n’a fait que l’interpréter du mieux qu’elle a pu, alors qu’elle n’a rien pu décider de la performance entièrement dictée par le bon goût du maestro qui a quand même réussi à convaincre la télévision de la petite république. Dès la fin du dernier Eurovision, Siegel a à nouveau proposé à notre Valentina de retenter l’aventure avec une chanson qui lui conviendrait mieux. Ils ont soumis leur chanson à SMRTV où, nous dit-elle, elle était en concurrence avec plein d’autres artistes… (on parle d’une certaine Annamaria Davidello ou d’une certaine Lisa Assielina, mais rien n’est sûr…!) Sa nouvelle égérie nous raconte que “Crisalide” est une ballade pop qu’elle adore… Elle nous raconte aussi qu’elle souhaite interpréter sa chanson en italien, mais que les choses ne sont pas encore fixées…

ESC2013_butterfly_white

Papillon de lumière, sous les projecteurs de Malmö !

Il y aura aussi une chorégraphie impressionnante avec des gens qui marchent dans les airs… (Non cette interview n’a pas été réalisée dans un café d’Amsterdam…)

Enfin, elle termine l’interview par cette intrigante phrase : “Les paroles de ma chanson conviennent davantage à la période actuelle : les temps sont très durs car quelqu’un ne dit pas la vérité. J’apporte un message d’espoir, renaissance, parce qu’après une longue attente le papillon est enfin capable de s’épanouir dans toute sa splendeur. Je me sens comme une messagère, une porte-parole avec cette chanson.”

Soit… En tout cas, elle sera en accord avec le logo !

Cascada

Hier, on vous a montré le clip de Cascada, qu’on dirait tout droit sorti d’une pub pour un parfum de Christian Dior avec sa robe en papier de chocolat… mais le groupe dance ne s’en tient pas là ! Déjà il est inhabituel de voir un groupe aussi connu se présenter à l’Eurovision, mais en plus ils communiquent énormément sur l’événement, notamment avec ce trailer invitant leurs fans à les soutenir pour Malmö où l’on découvre que Natalie Horler, la chanteuse tient la route vocalement, mais moins en cuisine… Tant pis, si elle va à l’Eurovision, elle ne viendra pas faire des gâteaux, elle !

Alors oui, il y a d’autres bons candidats, Ben Ivory, Mia Diekow, Finn Martin… Mais imaginez l’argument publicitaire d’une participation de Cascada à l’Eurovision ! Bon, pendant ce temps là, les étranges fans soutiennent la très gaibsbourienne Betty Dittrich ou pire, les affreux prêtres et leur revival d’Enigma qui fait froid dans le dos… A quand Benoît XVI pour annoncer les points ?!

It’s my life…

Samedi, l’Islande a choisi Eyþór Ingi Gunnlaugsson avec « Ég á Líf »… Nos confrères d’esxtra ont interviewé dès sa victoire pour savoir dans quelle langue Eyþór allait chanter sa berceuse… Il nous a répondu qu’elle sera traduite mais qu’il y avait encore des chances qu’elle soit interprétée en islandais… Bon, il fait ce qu’il veut, mais en anglais la chanson va très vite donner du “It’s my life, it’s my life, it’s my life”, avec des paroles qui risquent d’être totalement plates…

Mais ce n’est pas la polémique principale de la chanson… Dès sa victoire, une incroyable rumeur a parcouru l’Islande, jugeant la chanson très similaire à cette curieuse chanson aux vaches chantantes !