Festival da Canção 2019 : Loreen et sondage

En deux ans, la RTP aura connu les joies de la victoire tant attendue et les affres de la dernière place à domicile. Cette année, le diffuseur semble se chercher un nouveau point d’équilibre. Y réussira-t-il ? Réponse ce samedi avec la grande finale du Festival da Canção 2019. Dans l’attente, confrontons nos opinions quant à ses huit finalistes.

LES LOREEN

Commençons par mon avis personnel sur la question. Bien entendu, cela n’est que mon opinion subjective. Si vous différez en la matière, exprimez-vous dans les commentaires.

Loreen est toujours résignée et fataliste quand il lui faut s’attaquer au FdC,car elle demeure hermétique à cette sélection. Sauf que cette fois, alléluia ! Loreen a trouvé une perle et l’une de ses chansons portugaises préférées de tous les temps (juste derrière indétrônable Canta Por Mim – eh oui, Loreen ne se refait pas…).

Ana Cláudia – Inércia

Conceptuel, conceptuel. Beau, léché, contemporain, audacieux. Fait emprunter un chemin alternatif au FdC. Bienvenu. Très bonne chanson, très bien produite. Portée par excellente chanteuse, professionnelle, excellente dans les conditions du direct. Pas Eurovision pour un sou. RTP dans sa mission de service public : promouvoir les artistes musicaux alternatifs. De l’Art avec un grand A. Très belle découverte. Mais comme dit précédemment : pas Eurovision pour un sou et donc très peu télégénique. Ne se passe pas grand chose à l’écran. Pire : s’apprécie mieux les yeux fermés. Choix qui serait audacieux. Hélas à quitte ou double : soit une belle place en finale, soit une très sèche élimination en demi. Risque à prendre tout de même, car enfin autre chose de la part du Portugal.

Calema – A Dois

Ils sont jeunes, beaux, talentueux, télégéniques et plein d’avenir. Ils ont une belle expérience télévisuelle. En direct, ils sont très bons. Ils présentent une autre facette de la culture lusitanienne. Bref, candidats très intéressants et choix sagace de la part de la RTP. Malheureusement, point convaincu du tout par leur chanson. Honnête et très pop pour un FdC. Sonne hélas creux à mes oreilles. M’évoque une suédoiserie écrite pour le Dansk Melodi Grand Prix. Peu audacieux, novateur uniquement à l’échelle du FdC. Ne serait pas un mauvais choix a priori. Peut-être que remixé, marquerait mieux encore les esprits…

Conan Osíris – Telemóveis

OVNI musical et télévisuel. Fascinant, captivant, mémorable. Excellente chanson, excellent chanteur, excellente interprétation. À des années-lumière de mon univers personnel et de ce que propose habituellement le FdC. Et pourtant fonctionne à merveille : me semble proche et ne trahit pas l’esprit de la sélection portugaise. Assurément l’une des découvertes majeures de cette Saison 2019 et l’une de mes chansons portugaises préférées de tous les temps. M’accompagnera jusqu’à la tombe. Comprends que cela ait effrayé le jury portugais, car très audacieux, très différent. Me semble pourtant choix nécessaire et impératif pour l’Eurovision et pour le Portugal. Pour secouer le cocotier du Concours, l’enrichir musicalement et le sortir de ses formules prosaïques et stéréotypées.

Madrepaz – Mundo a mundar

Ôtez le maquillage et qu’avez-vous ? Une bonne vieille ballade portugaise ennuyeuse comme un jour de pluie à Faial, déjà entendue des millions de fois au FdC et qui aurait pu représenter le Portugal au Concours en 1966 ou 1976 ou 1986 ou 1996 ou 2006 ou 2016. Les amateurs du genre passeront trois minutes appréciables, les interprètes étant professionnels et habités. Les autres concluront mentalement leur liste de courses de la semaine, planifieront leur rendez-vous chez le dentiste et attendront patiemment le concurrent suivant.

Mariana Bragada – Mar doce

Minimaliste, traditionnel et dentu. Voilà résumées en trois mots ces autres trois minutes typiquement lusitano-lusitaniennes. Petite ballade douce et pépère cochant toutes les cases des clichés musicaux du FdC. Emotions not fireworks, comme dirait l’autre. Alors, non, ce n’est pas mauvais. Non. Mais c’est d’un ennui ! Je pense m’être moins ennuyé lors des pauses publicitaires du Festivali i Këngës (ah, Gjyshet Milionere…). Là-dessus, Mariana est très bien. Je n’ai vu que ses dents. Seul point à avoir attiré mon attention. Aussi à réserver aux amoureux de la culture portugaise.

Matay – Perfeito

Alors, du pain, du yaourt, du jus de fruit, du chocolat… Pour le dentiste, mardi prochain si possible. Ah ! Téléphoner au Théâtre du Parc pour nos places pour le quatrième spectacle de la saison. Quoi ? Chante toujours ? N’est-ce pas censé durer trois minutes ? Là, ça fait trois heures, non ? Bref, vous l’aurez compris : autre ballade Made in Portugal. Comprends parfaitement que les jurés se soient emballés. Citerais Daniela Simons : Pas pour moi. Genre de morceau obligatoire au FdC, dispensable à l’Eurovision. Encore une fois, interprète irréprochable et digne de louanges. Mais proposition musicale soporifique.

NBC – Igual a ti

Proposition piège : donne l’impression qu’il va se passer quelque chose. Sauf que non. Morceau très linéaire et répétitif. NBC intense en direct. Très intense. Trop intense. Malaisant. Rien n’y fait cependant : fusée ne décolle pas. Voyage interstellaire avorté. Un brin plus animé et dynamique que les 3 M (Madrepaz, Matay et Mariana). Reste tout aussi long et ennuyeux qu’eux. Difficile d’en dire plus…

Surma – Pugna

L’on revient dans le conceptuel et l’art contemporain subventionné. Ressemble effectivement à certaines productions récentes de Björk. Aérien, gracieux, expérimental. Atypique, atonal et limite a-musical. Intéressant et louable. Interprète magnétique et possédée par son art. Atteint les limites du concept d’Eurovision. Censé toucher 200 millions de personnes réparties sur trois continents, le tout en trois minutes chrono. Pas vraiment l’objectif ici. Plutôt volonté d’initier les néophytes aux réalités de la création musicale alternative contemporaine. Message reçu : un autre FdC est possible. Ne tenterais pas ma chance au Concours avec cette proposition. Quoique… Pourrait ouvrir une nouvelle porte, tout en faisant taire certaines critiques.

Cette année, le FdC fait le grand écart entre traditionnel et conceptuel. À ma gauche, trois propositions tout à fait typiques d’une sélection portugaise, trois ballades quasi identiques coulées dans un moule dont on espère qu’il se brisera samedi soir (Matay, Madrepaz, Mariana). À ma droite, trois propositions à rebours d’à peu près tout ce qui s’est fait à l’Eurovision depuis 1956, tellement audacieuses qu’elles transforment le FdC en centre d’art contemporain (Conan, Surma, Ana Claudia). Au milieu, deux propositions pop, l’une appréciable, mais non révolutionnaire (Calema), l’autre prometteuse, mais inerte (NBC). Choisissez votre camp !

Quant à moi, je l’adore, je le vénère, je suis à ses pieds, je ne veux que lui : CONAN OSIRIS ! Je ne puis imaginer autre candidat l’emporter. Il est génial, il est épique, il est grand. Lui à Tel Aviv et c’est la certitude que mon Eurovision 2019 sera réussi. J’implore donc nos lecteurs portugais, s’il y en a, de voter pour lui. Et j’allume une cierge à Notre-Dame de Fátima pour que les jurés régionaux lui attribuent au moins la deuxième place de leur classement. Pitié, pitié, pitié !

LE SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

Sur ce, rendez-vous samedi pour la grande finale !

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. ou lala pas fan de la sélection de cette année, bofbofbof, j ai deux chansons qui ne me laisse pas indiffèrent

    1 Madrepaz
    2 Calema

    le reste dehors

    L’année dernière j » avais accroché et j ai même acheté le cd du festival da Cancao 2018 un délice, mais cette année le Portugal aieaieaieaie!!!

    • MonCoeurFaitBoum on 25 février 2019 at 09:21
    • Répondre

    Un match final à 3 me semble-t-il entre Matay, NBC qui ont chacun fait du 10-12 points televote jury et Conan Osiris qui plaît bcp au public un peu moins au jury. Surma pourrait créer la surprise car elle a obtenu 12 points de ce jury qui n’a pas été convaincu par Conan Osiris. Cela me laisse penser que ce n’est pas le côté novateur et expérimental qui a gêné le jury….cette finale sera intéressante.
    J’espère que Conan ou Surma gagneront.
    J’aime NBC mais je reconnais que c’est trop classique et qu’avec une chanson de ce type la finale serait difficile à atteindre.

    • rem_coconuts on 25 février 2019 at 10:35
    • Répondre

    Le Portugal et l’Eurovision… Drôle d’histoire teintée d’incompréhension. Puis, un soir de l’hiver 2017 est arrivé un jeune chanteur avec un bien joli titre nommé Amar Pelos Dois. Un charme surrané, mais quelque chose en plus… De là à se douter qu’il transporterait l’Europe entière quelques mois après et apporterait au pays sa première victoire! L’an dernier, nouveaux souffles du changement avec la ballade moderne aux accents électro de Claudio Pascoal, « O jardim », et une dernière place imméritée en finale.

    Retour aujourd’hui. Et BAM, adeus poussière et désuétude, Bom Dia 2019! Une incroyable densité et diversité de titres, de l’originalité et de l’atypisme, de la modernité, des musiques alternatives, que de beaux sons entendus de la part du pays des Oeillets! Pour ainsi dire, rares sont les sélections dont j’aime beaucoup plus de la moitié des titres et dans lesquelles les pires titres sont juste moyens ou classiques!

    Trois favoris pour UN choix à faire, LE choix de l’audace, celui qui montrera à l’Europe entière une nouvelle face musicale du Portugal et du continent, celui qui, en compagnie d’Hatari, ferait grandement avancer la cause de la diversité musicale au concours quand bien même ce choix serait casse-gueule car pas évident de parler au grand public avec de telles sonorités si alternatives et si originales, celui qui ose un mélange intéressant et envoûtant de sonorités et d’influences musicales tout en parvenant à les faire vivre en live, je parle bien sûr de CONAN OSIRIS, injustement saqué par des jurys réacs (qui ont pourtant attribué 12 points à Surma, donc tout est possible), dont le titre doit aller à TLV si le Portugal veut se distinguer et montrer un nouveau visage, même si en la matière, d’autres titres seraient également pertinents (Ana Claudia, Surma – trop risqué cependant car laisserait beaucoup de monde sur la route).

    Quant aux deux autres favoris que sont Matay et NBC, je pense que ce serait une énorme connerie de les envoyer à TLV vu la richesse et l’originalité de la sélection portugaise 2019. Là, on a deux titres bien exécutés mais très classiques, conventionnels, déjà entendus, à la Chérie FM façon début 2000s, allant complètement à rebours de l’évolution spectaculaire que nous propose le Portugal cette année et de sa brillante diversité musicale. Ça me fait déjà chier de les voir en finale par rapport à d’autres titres plus audacieux, mais pour TLV, je dis non! De l’audace, merde! 😀 Reste à convaincre les jurys, et ce n’est pas gagné, tout comme cela peut donner lieu à des surprises au moment du vote…

  2. Mes favoris sont presque tous tombés en demi mais il reste encore de très jolis titres, preuve que le FdC 2019 est de très bon niveau.

    A quelques heures d intervalle on saura si les 2 ovnis des sélections, Hatari et Conan, seront de la partie à Tel Aviv.

    Tant ça me paraît quasiment acquis pour Hatari , tant pour Conan ça va être très compliqué.

    Mes préférés parmi les 8 finalistes sont Mariana Bragada, Matay et Ana Claudia mais pour avoir un bon résultat le Portugal doit envoyer Conan !

  3. Ana Cláudia ou Conan sinon je serais vraiment très déçu de cette sélection.

    Il y aura un jury régional donc peut être que le vote du jury n’aura rien avoir avec celui des demi.

    Conan a aussi annoncé qu’il allait changé sa performance donc peut être en mieux ou en pire

      • MonCoeurFaitBoum on 25 février 2019 at 22:08
      • Répondre

      Daniel comment expliques-tu les 12 points du jury pour Surma alors que Conan Osiris a eu seulement 6 ou 7 points (je ne m’a rappelle plus exactement) ? Est-ce que Conan ou Surma ont de réelles chances de l’emporter ou pour toi avec les jurys régionaux c’est un choix classique qui sera privilégié ?
      Merci de tes éclairages.

  4. Entre les 3 favoris, je préfère « Telemóveis » qui peut aller loin à l’Eurovision.

    Mon favori personnel reste « A Dois » mais je sais bien que cette chanson ne finira que 5e ou 4e à la finale donc je ne me fais pas de faux espoir^^

    • Philipe on 25 février 2019 at 16:44
    • Répondre

    Conan Osiris sans hésiter une seconde même si j’aime bcp Madrepaz, là il s’agit de montrer à l’Europe donc on ne rigole plus lol.
    Son univers est assez tordu mais le Portugal n’aura rien a regretter quelqu’en soit le résultat, ils auront envoyé de la grande qualité et quelque chose de jamais entendu au concours.

  5. L’originalité pour l’originalité, ça ne m’a jamais plu. Surtout si elle ne s’accompagne pas d’un minimum de musicalité et de plaisir auditif. Et franchement, Conan Osiris, Surma et Ana Claudia sont juste insupportables à mes oreilles. Si un de ces trois titres est choisi, j’espère une élimination sèche en demi-finale pour démotiver à l’avenir les pays qui songeraient à présenter de telles catastrophes.

    Mon Top personnel:

    1. Matay
    2. NBC
    3. Calema

  6. – Je redoutais d’écouter cette sélection portugaise car je m’ennuie à mourir généralement. Et bien là non : je trouve 2018 bien meilleure que 2017 au niveau de la diversité des chansons et même si je n’ai pas eu de coup de cœur et que j’ai trouvé des  » horreurs « , j’ai quand même un TOP 3 évident : le voici :

    1) NBC : ce n’est pas la chanson du siècle, mais ça s’écoute agréablement : la mélodie sonne bien à mes oreilles et au moins cette chanson est structurée. Ce serait le meilleur choix pour une qualification en finale sans trop de risque et sans se renier.

    2) CALEMA : j’aime beaucoup cette chanson. Ca serait même ma préférée mais je trouve les voix des deux frères plutôt faiblardes et c’est ce qui manque à cette chanson pour être excellente. S’ils pouvaient hausser leur niveau vocal, ce serait apprécié.

    3) CONAN OSIRIS : c’est assez déroutant et j’ai du mal à m’y faire sans pour autant détester car c’est vraiment bien réalisé et le chanteur est très charismatique. Et surtout, les cinq autres chansons, je les trouvais trop banales ou très moches pour les mettre dans mon TOP 3.

    * Mon FLOP 3 a été aussi facile à trouver avec MATAY ( vraiment de la même veine que Salvador Sobral en légèrement moins pire ) ; MADREPAZ ( quel ennui ! une platitude totale ) et surtout SURMA ( c’est tellement horrible que je le dis sans détour : c’est la pire chanson entendue cette année toute sélection confondue et pourtant, il y en a eu des catastrophes ! )

    – Enfin, les deux autres ne me conviennent pas : ANA CLAUDIA ( sa chanson est indéfinissable : je suis incapable d’avoir un avis, elle me laisse sans voix…) et MARIANA BRAGADA ( elle chante très bien mais ses  » ah ah  » sont insupportables et sa chanson est agaçante sur la durée )

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :