Face à Face : 2018 / 2019 Portugal !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est face-à-face-2-1.png.

Pour vous faire tranquillement passer l’été en attendant la rentrée, Eurovision au Quotidien a préparé pour vous un face à face qui oppose les deux dernières prestations proposées par un même pays.

C’est au tour du Portugal et de ses deux propositions.

Résultat de recherche d'images pour "2018 /2019"

En 2018, le Portugal, automatiquement qualifié en finale grâce à sa victoire en 2017, était représenté par Cláudia Pascoal avec la chanson O Jardim. Cláudia a obtenu la dernière place (26e) en finale avec 39 points.

Cette année, c’est Conan Osiris qui a représenté le Portugal avec la chanson Telemóveis. Il ne s’est malheureusement pas qualifié en finale et a terminé à la 15e place dans la première demi-finale avec un total de 51 points.

Mon avis personnel : Je considère que ce sont deux chansons de qualité qui essaient de transmettre chacune à leur façon une émotion. J’ai une nette préférence pour Telemóveis mais je regrette profondément sa tenue vestimentaire et le visuel choisi pour l’eurovision. J’aurais personnellement opté pour un style qui se rapprochait plus du Festival da Canção. Quant à Cláudia Pascoal, j’ai trouvé qu’elle interprétait très bien sa chanson mais elle n’a pas réussi à me toucher tout simplement. Victoire donc à 2019.

À votre tour de voter et de dire ce que vous pensez de ces deux chansons!

(Avec la collaboration d’Eurovista)

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Une prise de risque à saluer en 2019 avec ce titre complètement décalé tant dans sa composition que dans son interprétation et sa présentation … trop décalé ?
    Mention spéciale pour le danseur de Conan … João Reis Moreira … (soupir+hyper-salivation)

    Donc 2019 sans aucune hésitation (et puis, de toute façon, je suis définitivement allergique aux cheveux roses ou bleus)

  2. Je déteste autant les deux chansons, qui occupent chacune le bas de mon classement. Comme Cláudia Pascoal est 40e et Conan Osíris 41e, je vote donc la mort dans l’âme pour le titre de 2018.
    Je n’ai qu’un rêve (utopique) pour le Portugal, le retour de Vânia Fernandes, ma gagnante de 2008.

    1. Tu m ‘as piqué mon idée!!!!!!Le petit bijou de Vania n ‘a jamais trouvé de successeur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Mon vainqueur de 2008 a mettre dans la meme catégorie que Pastora Soler!!!!!!J ai voté 2018 par défaut , les 3 dernières chansons du Portugal y compris le navet gagnant n ont pas mes faveurs

  3. J’ai apprécié le live de Conan comme j’apprécie une jolie peinture au musée. C’est beau, souvent très complexe, ça représente quelque chose que parfois seul l’artiste peut voir mais plus personne n’y pense une fois passé au tableau suivant. J’ai donc aimé regardé ces 3 minutes de prestation mais en aucun cas je n’aurais voulu y revenir.

    2018 aura par contre été une très grosse surprise pour moi. Tout d’abord parce que j’apprécie très rarement les chansons du Portugal et que celle-ci faisait partie (de justesse) de mon top 10. Ensuite parce que cette dernière place me laisse sans voix… une 20è place j’aurais pu comprendre mais dernière c’est incroyablement sévère. J’ai pensé pendant 1 an que c’était sans doute le côté trop mou et trop statique de la prestation qui a causé un tel naufrage sauf que la Slovénie, pas plus populaire dans ce concours, à proposé un titre dans la même veine quoi qu’un peu plus moderne cette année et a obtenu la 11è place du public. Les 2 prestations m’ont pourtant semblé autant réussies l’une que l’autre.

    Conclusion: je vote 2018.

    1. Peut-être parce que la jeune Slovène a réussi à faire passer dans son regard les sentiments qu’elle éprouve pour son partenaire, et que le public en a été conscient. En revanche, le Portugal 2018 c’est pire que statique, je trouve ça égocentré et peu communicatif.

      1. Pas impossible en effet. Je me suis senti touché par les 2 prestations personnellement mais c’est vrai que le duo slovène avait ce petit plus. C’est surtout le garçon qui m’a plu dans son comportement. Les contacts paraissaient tellement innocents, ça aurait pu malaiser le public mais pas du tout.

        1. Oui c’est vrai, il était touchant, Gašper.

  4. J aime assez les deux propositions, ce qui est rare pour moi quand on parle du Portugal..

    Je donne mes points à la chanson de 2018 car j’ai préféré le titre composé par Isaura et l’atmosphère qui se dégageait de la prestation de Claudia Pascoal. Je ne m’attendais pas à un bon classement mais la dernière place était un peu dure à avaler..

  5. J’ai beaucoup aimé la chanson en 2018 🙂

    • rem_coconuts on 26 juin 2019 at 10:16
    • Répondre

    J’ai beaucoup aimé les deux propositions du Portugal de ces deux dernières années, d’autant plus qu’elles changent assez nettement, voire radicalement pour le cas Conan Osiris, de tout ce que le pays a pu envoyer au concours jusqu’à son retour gagnant en 2017. Ça n’a pas été payant en termes de point, et c’est dommage, pour une fois qu’un pays ose des choses différentes dans les deux cas.

    Pour 2018, j’ai beaucoup aimé l’atmosphère minimaliste, ces accents new pop/indie pop… trip hop, qui donnaient un morceau intimiste et plutôt singulier bien porté par son duo d’interprètes. Par contre, la scéno beaucoup trop sombre n’a pas réussi à mettre en valeur ce morceau. Mais la 26e place, c’est très très cher payé pour cette édition et injuste à mes yeux.

    Pour 2019, on a dit des dizaines de fois à quel point c’est un titre WTF et on ne le répètera jamais. J’en aime le mix d’influences, l’audace, les sonorités ethniques, le délire. J’aime voir à quel point Conan Osiris est dans son trip, comme possédé par sa chanson, accompagné dans son trip par son danseur. J’y ai vu une vraie sensibilité artistique qui me parle complètement. Par contre, et là est le hic, c’est qu’autant eux sont dans leur trip, autant il est – avec le recul – extrêmement difficile d’être embarqué là-dedans, qui plus est avec l’espèce de tenture vert sapin affreuse dont était affublé Conan. Je trouve l’élimination injuste, mais en même temps, je comprends que ce type de titres et de prestation divise.

    Presta et titre? Avantage 2019, même si 2018 a quand même été très apprécié!

    • Phileurophage on 26 juin 2019 at 12:24
    • Répondre

    Francis, on ne va pas divorcer déjà ? Je vote aussi timidement pour 2018 mais je trouve qu’il y passait une petite émotion quand même. Bref, ce ne sont pas des chansons que je réécoute, ce sont deux propositions audacieuses mais qui ne m’emportent pas vraiment. Et pourtant, Dieu sait que j’adore le Portugal au Concours. Si souvent sous-estimé et mal classé. Combien de titres ai-je adoré contre vents et marées. Y compris, vais-je me faire lyncher, Salvador qui a comblé le fan de l’Eurovision que j’ai toujours été.

    1. Mes propositions portugaises préférées (par ordre chronologique) : Desfolhada Portuguesa (1969), Sobe sobe balao sobe (1979), Play-back (1981), Lusitana Paixao (1991), A Cidade Até Ser Dia (1993), Chamar a Musica (1994), Baunilha e Chocolate (1995), Como Tudo Começou (1999), Dança Comigo (2007), Senhora do Mar (2008) et Ha Dias Assim (2010).

        • Phileurophage on 27 juin 2019 at 17:11
        • Répondre

        Il y en a tant de propositions que j’ai adorées (64, 67, 68, 69, 71, 72, 74, 75, 77, 78, 79, 81, et ô combien je suis ravi que tu cites Play-back, un immense morceau, 82 à 84, 91, 92, 94 à 98, 2007, 2014). Bref, je ne peux être exhaustif.

        1. Ah oui, un vrai fan du Portugal !!!!

  6. Depuis quelques années je suis super fan des propositions du Portugal au concours, si il y a vraiment un pays qui ose c’est lui le N°1.
    Salvador m’a ému et j’étais si fier qu’il fasse gagner son pays pour la 1ère fois, c’était tellement mérité.
    Claudia et Isaura m’ont transporté dans leur univers et le fait qu’elles aient eu la dernière place était tellement injuste et injustifié. Leurs single après concours sont excellents et sont dans ma playlist.
    Quand à Conan il a été la cerise sur le gâteau ! j’adore vraiment et il aurait mérité la finale amplement. Je dois être le seul à avoir aimé sa scénographie mais j’assume.
    Le meilleur pour moi ?! 2019 évidemment.

    • Edouard marques on 26 juin 2019 at 20:07
    • Répondre

    Portugal vainqueur de l’Eurovision l’année prochaine

  7. – J’attendais avec angoisse le face à face du Portugal… Pour moi ce sont deux illustres horreurs sans nom ( à laquelle je rajoute 2017 même si c’est le vainqueur du concours )

    – Pour 2018, c’était tellement sinistre et monotone que je me suis gavé de chocolat pour tenir le coup jusqu’à la fin de la chanson… Et pour 2019, c’était tellement inimaginable, peut-être trop futuriste et pas plaisant à écouter que j’aurais zappé aussi, s’il n’y avait pas eu le visuel, qui lui, ne m’a pas endormi : d’abord le danseur et puis la couleur verte ( ma préférée ! ) même si là, ce n’était pas adapté au décor…

    * 2018 : 01/20

    * 2019 : 04/20

    – Donc, une légère préférence pour 2019 mais il suffit de regarder mes notes pour comprendre que j’ai beaucoup aimé le Portugal ces dernières années ! 😆

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :