Eurovision Party 2018 à Moscou : compte rendu et sondage

Ce samedi 7 avril, a donc eu lieu le troisième des euroconcerts intermédiaires : l’Eurovision Party de Moscou. Comme pour les parties de Riga et Londres, voici la compilation des prestations, grâce à Studio 99, ArmeniaEurovision et Mestudio. J’y ai ajouté mes petits commentaires personnels (qui n’engagent que moi), en me montrant plus concis pour les artistes déjà entendus à Riga. Vous noterez que Christabelle s’est invitée à la dernière minute.

Moldavie – DoReDos – My Lucky Day – deuxième demi-finale

Les miroirs de la finale moldave sont de retour, pour une prestation déjà bien huilée. L’on sent que nos trois compères sont sur la brèche et ont bien répété leur numéro. Leur prestation vocale égale les précédentes. Bref, ils sont prêts pour Lisbonne. Qu’en penser en cet instant ? Selon moi, que ces trois minutes sont un phénoménal condensé de clichés eurovisionesques. Cela se hisse même au niveau de l’exemple académique… et pourtant, cela fonctionne. Je parie que nous retrouverons la Moldavie en finale. Bon nombre de lambdas aiment l’Eurovision précisément pour ce genre de chansons et décrocheront leur téléphone pour les DoReDos. Néanmoins, en finale, je parierais sur un fond de classement, parce qu’il y aura mieux, plus profond, plus contemporain, plus authentique et plus intéressant sur un plan musical.

Azerbaïdjan – Aisel – X My Heart – première demi-finale

Le positif : Aisel est une professionnelle, elle le démontre ici. La sono est dégueu, la technique est en rade, la styliste est sous influence. Et malgré tout, sa voix passe, transperce le mur phonique et retient l’attention. Une prestation vocale appréciable…

Le négatif : …mais qui s’essoufle sur la durée. Certes, les conditions techniques, matérielles et artistiques ne sont point idéales (euphémisme), mais de là à devoir reprendre sans cesse sa respiration et abréger sa note finale… Du moins, là, il y a une marge de progression possible. Sans doute qu’à Lisbonne, Aisel me fera taire. Par contre, côté chanson, la progression est impossible. XMH est aussi un condensé de poncifs eurovisionesques. Cela aurait fait merveille, il y a dix ans. Mais en 2018, cela donne une impression de réchauffé.

Conclusion : Juste pour remettre les choses en contexte, voici un morceau illustrant le véritable répertoire d’Aisel.

Ma conclusion personnelle est que cette proposition azerbaïdjanaise demeurera le plus grand gâchis de cette édition 2018. Vraiment, l’on devrait interdire à Philipp Kirkorov de s’approcher à moins de 100 kilomètres de l’Eurovision. Vraiment, pour la peine, l’Azerbaïdjan mériterait la première élimination de son histoire. Ah, ça y est, ça y est, ils m’ont foutu en rogne ! Allez, vite, suivant…

Russie – Julia Samoilova – I Wont Break – deuxième demi-finale

Le positif : L’histoire personnelle de Julia ferait verser des larmes à une pierre. C’est toute la force de cette proposition russe… et c’est déjà ici que s’arrête ce paragraphe !

Le négatif : Tout le reste, forcément. Commençons par la chanson. IWB est une autre enfilade de perles. C’est aussi honnête qu’inintéressant. Le message colle à la chanteuse, mais hormis cette dimension, le morceau est l’un des moins inspirés et des moins originaux de l’année. Filez-le à n’importe qui d’autre, il passerait inaperçu. La prestation, maintenant, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. À titre personnel, je trouve que Julia s’en sort relativement bien. Son interprétation est acceptable, mais fort légère comparée aux poids lourds qu’elle affrontera à Lisbonne. Par contre, les dames derrière elle ont songé, j’espère, à un plan de carrière alternatif. Parce qu’elles ont signé là la mort de leur parcours de choristes. Plus encore, elles ont tué la chanson et sa présentation, voire même sa réputation. Entre nous, mes amis et moi appellons ce genre de prestation, « le bain du chat ».

Conclusion : Ces trois minutes sont bien un « bain de chat », insupportables à l’oreille et aux autres sens. Quant au reste, j’ai changé d’avis. Dans « Votre Eurovision 2018 », j’avais tout de même attribué un petit point à Julia, pour dire de. Mais là non, je ne puis soutenir ce genre de prestation. Certes, j’imagine que les choristes ne feront pas le voyage. Néanmoins, Julia et son équipe auraient dû emprunter une autre voie, celle d’une ballade traditionnelle en russe. L’on sent bien que ce machin industriel en anglais ne colle pas à la chanteuse et qu’elle rame question prononciation. Bref, je trouve que la Russie aussi mériterait d’être éliminée en demi-finale. Mais ne rêvons pas : elle se qualifiera, pour les raisons évoquées au premier paragraphe. Et en finale, elle se hissera à une place indue, au détriment d’une chanson meilleure et bien interprétée… Soupirs…

Arménie – Sevak Khanagyan – Qami – première demi-finale

Le positif : Sevak est, lui, un interpète de talent. Je pense d’ailleurs que c’est cela surtout qui lui a permis de remporter la finale arménienne, ses concurrents ne faisant pas le poids. Le chanteur réitère sa prestation du Depi Evratesil. C’est maîtrisé, impeccable, sans reproche. Sevak déborde, quant à lui, d’attrait et de charisme. Il fera un remarquable participant. Par ailleurs, son expérience télévisuelle lui permettra de briller à l’écran.

Le négatif : Même admirablement bien chantée, Qami demeure un enfonçage de porte ouverte. C’est du dernier des bateaux… Une autre ballade déjà entendue mille fois au Concours ! L’an dernier a montré que le vent avait tourné pour ce genre musical, la plupart de ces morceaux ayant été éliminés en demi-finale.

Conclusion : À mes yeux, l’Arménie n’apporte rien au Concours avec cette chanson. Sevak, comme tant d’autres, mériterait d’aller en finale, mais en interprétant un morceau plus intéressant, plus prenant, plus spontané. Vous le devinez : je ne voterai pas pour lui, le 8 mai prochain et je ne verserai pas une larme s’il est renvoyé chez lui.

Malte – Christabelle – Taboo – deuxième demi-finale

Le positif : Christabelle est littéralement possédée par sa chanson. Elle la vit très intensément, au premier degré. Elle le prouve à nouveau : vocalement, elle est au sommet. Elle fait aussi bien qu’à la finale maltaise. Sur ce point, rien à redire : elle est parfaite. Je suis convaincu qu’avec la mise en scène au cordeau qu’elle nous prépare, elle retiendra l’attention des téléspectateurs.

Le négatif : Décidément, je n’accroche pas du tout à Taboo. J’ai l’impression d’entendre la maquette d’un morceau en cours de production. En résumé : inabouti et inachevé. L’on sent qu’il y a derrière ces trois minutes, des idées, un message, l’envie de bien faire, de concocter une production contemporaine à succès. Sauf que les auteurs semblent s’être arrêtés à mi-chemin.

Conclusion : En demi-teinte, la conclusion. Christabelle est assez géniale dans son genre. J’aime beaucoup son personnage d’eurodiva au grand coeur. Côté vocal, elle mériterait la qualification. Mais Taboo me plonge dans l’incompréhension. Quid ? Cur ? Quomodo ? Dans « Votre Eurovision 2018 », je ne lui ai attribué aucun point. Mais à y réfléchir, j’aurais sans doute dû lui accorder mon « 1 point » à la place de Julia. Pour la voix, juste pour la voix…

Conclusion

Jésus ! Voilà un euroconcert qui m’aura été douloureux. Aucun des cinq participants n’avait mes faveurs a priori et aucun n’a véritablement progressé dans mon coeur. Je suis donc dans l’incapacité de vous dresser un palmarès et d’attribuer la moindre médaille. Je me replie donc sur ma position habituelle : tant qu’à faire, autant en rire. Dans cette perspective, je qualifierais donc Christabelle et les DoReDos. Eux, au moins, m’offrent la garantie de six minutes de fou rire entre amis, en mai prochain. Par contre, sur un plan musical et artistique, la Russie et l’Azerbaïdjan mériteraient pour moi l’élimination en demi-finale.  Affaire à suivre…

Sondage

À votre tour de vous exprimer !

Selon vous, qui a accompli la meilleure prestation à cette Eurovision Party de Moscou ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Comme Pauly, je n accroche pas aux cinq artistes de la soiree moscovite.

    La cata russe restera l’événement de la soirée selon moi. Le caractère de plus en plus plan plan de « qami  » et les limites d’Aisel me conduisent de plus en plus à espérer une élimination des deux frères ennemis du Caucase lors de la DF 1.

    Mention « assez bien  » à Christabelle mais je tique toujours sur la construction erratique de son titre.
    Du coup faute de grives, ce sont les merles moldaves qui sortent du chapeau.
    Le côté ultra cheap étant pleinement assumé (et pas rédhibitoire au concours) ça pourrait bien fonctionner pour eux et leur permettre d’evincer leurs rivals lettons et montenegrins.

  2. Armenie pour moi je crois pas que le reste est vraiment de l’ importance la Moldavie est sans gout pour moi ,Aisel est bien pour sa voix mais la chanson non merci je repasserais connaissant ce pays avec tous ces talents je comprends plus ce pays ils ont gagne une fois et maintenant on dirait que juste participer est leur bemol, Malte c’est sa choregraphie qui la sauvera des dernières places et pour Yulia je l’ai defendu mais cette chanson je n’aime pas trop des bruitages et elle chante pas juste pour moi je comprends pas si elle avait une simple ballade comme le dit Pauly je pense qu’elle s’en serait mieux sorti …..Bon elle aura au moins vecu son bon reve eurovision et aura droit a sa finale c’est le principal pour moi…..Bonne chance a Yulia

    • alexandre on 9 avril 2018 at 13:42
    • Répondre

    La mise en scene de Doredos, pitie pas ces miroirs à Lisbonne, c’est du deja vu et revu, et c’est nul comme mise en scene.
    La styliste de Aisel, virez la, c’est l’horreur.

  3. Concernant la Russie je me demande comment on peut saccager à ce point une chanson, ce n’est pas chanté, c’est beuglé, mais comment c’est possible ? Je n’arrive pas à trouver la coupable mais je trouve que c’est mieux à la fin de la chanson quand Yulia ne chante plus le refrain. Problème de retours ? Micro tombé parmi le public ? C’est un carnage.

    1. Ces artistes seront à Amsterdam, on verra s’il y du progrès quant à la Russie, elle ne devrait pas se qualifier par rapport à la qualité de la chanson et à l’artiste qui a encore des progrès à faire en chant mais c’est la Russie. Une non qualification en finale est plutôt rare de la part de ce pays. Mais sait on jamais?

  4. Je sens qu’il y aura un 0 pointé pour les pays du Caucase mais je pense que la Géorgie peut être la surprise de la DF 2 (oui c’est un peu HS mais ce n’est que mon point de vue)

  5. – Pour la Russie, j’avais déjà tout dit sur une autre rubrique et ça se rapproche en tout point des commentaires de Pauly. J’ai fait écouté cette prestation à mes proches et en fait, ils avaient tous de la peine pour Julia, car, ce sont les choristes qui ont  » saccagé  » la chanson ! Elles sont là pour épauler Julia pas pour la  » couler  » !!

    – Du coup, ça rejoint ce qu’a dit Pauly : chez moi ça a donné encore plus envie de soutenir Julia et ils voteront tous pour elle… Donc elle devrait se qualifier sans problème sur d’autres critères qu’artistiques et c’est ce que je n’aurais pas voulu…

    – Je finirai par Christabelle : parfaite en tout point !! Je l’ai soutenue dès le premier jour de sa qualification et j’y crois de plus en plus fort en sa qualification en finale ! Pour moi cette chanson est une bouffée d’oxygène majeure dans ce concours : elle se démarque des autres. Pas pour gagner le concours évidemment mais ce serait injuste qu’elle ne se qualifie pas en finale.

  6. Sinon la France est toujours 2eme chez OGAE!!!!Incroyable Israel!!!!!toujours 1er chez les fans!Qu on me retire mes boules quies!,qu ´on m achete une nouvelle paire d oreille !Qu on me torture s il le fautpour que j aime cette chanson!!!!Qu on me fasse comprendre que cette chanson est la meilleure sans aucune ambiguté depuis longtemps proposé par Israël!!!Que Dana International 1998 c est de la nionote !!!!!Qu ´Imri la meilleure chanson 2017 pour moi n ´a qu’a Aller se recoucher!!!!!Vraiment si Israel gagne à Lisbonne je prépare mon prozac que je n ai pas pris depuis 1991.

      • Jean Michel on 10 avril 2018 at 22:29
      • Répondre

      Je te commande combien de cartons ??

    • Madreselva on 9 avril 2018 at 20:24
    • Répondre

    Christabelle est au Top, une super voix, une super présence et un super titre. J’espère vraiment qu’elle se qualifiera.
    Sevak, Aisel et les DoReDos s’en sortent bien mais j’accroche moins à leurs chansons respectives.
    Yulia gère mieux les couplets que les refrains qui sont sonnent clairement faux. Peut-être qu’elle ne s’entendait pas chanter ou que la faute vient de ses choristes . En tous les cas et pour l’avoir entendue sur d’autres chansons, je sais qu’elle est capable de faire mieux. J’espère que le jour J, elle sera prête.

  7. Malheureusement, la Russie risque bien de se qualifier malgré ce suicide musical, Je n’en veux pas à Yulia qui est totalement prise en otage dans cette aventure qui s’annonce être plus une galère qu’autre chose pour elle,
    Le seul mérite qu’à son pays, c’est d’avoir tenu sa promesse en la laissant défendre ses couleurs. Mais qui voterait pour une prestation aussi consternante ? En tous les cas pas moi et je ne me laisserai jamais prendre par la pitié .

    Pour les autres prestations, je ne suis pas du tout emballé, Je suis du même avis que Pauly sur l’ensemble des chansons proposées et si toutefois l’Azerbaidjan et l’Arménie devaient se qualifier en finale et du coup éjecter la Suisse, je ne sais pas encore comment je vais réagir vraiment mais une chose est certaine, je trouverai ça totalement injuste et la colère risque bien de l’emporter. Je garde néanmoins encore espoir, d’autant plus que les Zibbz ont prouvés qu’ils sont largement à la hauteur pour porter leur chanson à Londres et cela se confirmera également à Amsterdam.

  8. Tout a été dit sur la Russie c’est limite embarrassant une telle nullité bref…je ne connaissais pas la chanson arménienne ni le chanteur et j’avoue que j’ai bien aimé c pas fou mais ça peut aller en finale même si c en dessous des deux dernières années. Je regrette que dans ce concert de fausse notes le Bélarusse ne soit pas venu 🙂 j’aime beaucoup sa chanson en studio mais ce garçon ne sait pas chanter et avec Julia et ses choristes ils auraient fait la paire !!!

    • Jean Michel on 10 avril 2018 at 22:40
    • Répondre

    Voyons Pauly !! N’aurait tu pas reconnue notre hera bjork islandaise parmis les vaches qui beuglantes derriere julia ??? Il est loin le temps du » je ne sais quoi » !!!!

  9. Très bonne chanson Others d’Aisel! Effectivement, elle aurait du chanter ce genre de choses…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :