Après la victoire de Måneskin en mai dernier, plusieurs villes italiennes se sont manifestées pour accueillir l’Eurovision 2022. Parmi elles : Rome, Turin, Milan, Bologne, Florence, Naples, Vérone, Rimini, Reggio d’Émilie, San Remo, Pesaro et Bari.

La Rai lance officiellement le processus de sélection de la ville hôte. L’appel d’offres contient un certain nombre de critères demandés habituellement par l’UER. Les conditions à remplir pour accueillir la 66ème édition du concours sont détaillées ci-dessous.

La ville hôte devra posséder :

  • Un aéroport international à moins d’1h30 de la ville.
  • Au moins 2 000 chambres d’hôtel et hébergements, à proximité de l’événement.
  • Une salle avec un toit, capable d’héberger une diffusion en direct à grande échelle. Le lieu devra avoir un périmètre bien défini et un système de climatisation.
  • La capacité de l’infrastructure doit être de 8000 à 10 000 places, afin de tenir compte des besoins spécifiques de la scène et répondre aux exigences de la production.
  • Disposer d’une surface suffisante pour y installer le centre de presse, les espaces pour les délégations, les vestiaires, les loges, les installations techniques, l’accueil et faciliter l’accès du public.
  • Être disponible six semaines avant le concours et une semaine après l’événement pour le montage et démontage de la scène.

Les villes intéressées par l’organisation de l’Eurovision 2022 ont jusqu’au lundi 12 juillet pour se porter candidates. Elles devront remplir les conditions énumérées ci-dessus et montrer leurs atouts locaux. Les dossiers de candidature seront présentés à la Rai et à l’UER dans les prochaines semaines. Après examen des dossiers et visites sur place, la ville hôte sera désignée d’ici la fin de l’été.

L’organisation conseille aux fans, de ne pas réserver leur voyage ou hébergement jusqu’à ce que tous les détails de l’événement soient révélés ou confirmés…

Candidatures définitives

Les villes intéressées par l’Eurovision 2022 ont eu jusqu’au 12 juillet pour se manifester officiellement. Dix-sept municipalités ont soumis leurs candidatures pour accueillir le prochain concours. Neuf villes supplémentaires se sont portées candidates. Elles s’ajoutent à la liste précédente. Les voici :

  • Acireale (Catane)

Lieu éventuel : PalaTupparello

  • Alexandrie

Lieu éventuel : NC

  • Bertinoro di Romagna (Forlì – Cesena)

Lieu éventuel : PalaGalassi

  • Gênes

Lieu éventuel : PalaSport di Genova

  • Jesolo (Venise)

Lieu éventuel : Palazzo del Turismo

  • Matera

Lieu éventuel : Casa del sole

  • Palazzolo Acreide (Syracuse)

Lieu éventuel : NC

  • Trieste

Lieu éventuel : PalaTrieste

  • Viterbe

Lieu éventuel : Fiera di Viterbo

PalaSport di Genova (Ligurie)

La semaine dernière, Turin a annoncé officiellement sa candidature. Pesaro a fait de même. Bologne, Jesolo et Rimini ont suivi le pas. Bertinoro di Romagna proprose un accueil conjoint avec la province de Forlì et Cesena. San Remo envisage le « Marché aux fleurs » comme lieu d’accueil.

Rai a remis les dossiers de candidature et les exigences requises aux villes candidates. Elles ont jusqu’au mercredi 4 août pour détailler leurs demandes et les conditions d’accueil de l’événement.

Le lieu sera choisi après une première sélection. Certaines canditatures ne répondent pas aux impératifs de l’UER. La ville hôte sera dévoilée d’ici la fin du mois d’août.

Crédits photographiques : montage via Pixabay / Wikipedia