En tant que téléspectatrice ou téléspectateur, l’Eurovision s’anime au cours de trois soirées en direct. Mais un concours, cela nécessite toute une organisation. En tant qu’artiste, c’est une aventure qui démarre dès l’étape de la sélection, nationale ou interne, à laquelle succède une intense période de promotion, durant laquelle se prépare la prestation pour le Jour J, elle-même précédée de répétitions, à domicile et dans l’arène du concours.

Cette dite prestation nécessite un lourd travail de préparation du côté de la production, qui se voit confier les consignes de mise en scène de la part des délégations nationales et se doit de les respecter autant à la lettre que possible. Pour cela des réglages s’imposent – en termes de mouvements de caméras notamment – et cela passe par l’inévitable étape des « pré-répétitions » communément appelées stand-in rehearsal. Ces prestations sont l’occasion de découvrir un premier aperçu de ce que sera la prestation finale, à la seule différence près que des artistes locaux suppléent les candidat.e.s qui n’arrivent sur place qu’une dizaine de jours avant leur participation.

L’occasion pour de jeunes talents de la scène musicale du pays d’accueil, parfois même engagé.e.s dans des études musicales, de se faire découvrir, comme ce fut le cas d’Ellen Benediktson à Malmö en 2013, avant une première participation au Melodifestivalen l’année suivante (deux autres suivront), ou encore de Renaida à Stockholm en 2016, avant une participation à Idol la même année et à la sélection nationale suédoise deux ans plus tard. Parmi les nombreux.ses à s’être succédé.e.s sur la scène du concours dans l’ombre des coulisses, peut-être l’un.e d’entre elles ou eux prendra un jour part au concours sous la lumières des projecteurs. Qui sait ?

Cette année, les Pays-Bas n’ont pas failli à la tradition, mais, contrairement aux années précédentes, où les artistes réquisitionné.e.s pour les stand-in rehearsals chantaient en live (et se devaient donc d’apprendre intégralement un ou plusieurs titres, parfois dans des langues au strict opposé grammatical et phonétique de la leur maternelle), il semblerait qu’en 2021, ces dernier.e.s aient été emmené.e.s à jouer la carte du play-back sur la version studio des titres en compétition. Certain.e.s d’entre elles et eux ne sont d’ailleurs tout simplement pas interprètes, mais danseuses et danseurs. Dommage… mais voilà tout de même un petit aperçu de ces répétitions techniques avant l’heure, dans les coulisses de la préparation de l’édition du grand retour.

Israël

Artiste : Helena Sic (danseuse)

Saint-Marin

Artistes : Michaela Nova (chanteuse) et Quinten van Hemert (danseur)

Serbie

Artistes : Helena Sic, Jayda Codrington et Shannon Traets (danseuses)

Croatie

Artiste : Romy de Cuba (danseuse)

Malte

Artiste : Amina Sahli

Azerbaïdjan

Artiste: Kim Muller

République Tchèque

Artiste : Jay van der Geugten

Alors, que vous inspire ces vidéos des stand-in rehearsals du concours 2021 ?

Source vidéo : Eurovision (un)Official Discord

Crédits photographiques : UER