CE QU’IL FAUT RETENIR DES RESULTATS

Ce fut la finale la plus longue de l’histoire des Concours Eurovision. Près de 4 h 15 de spectacle, l’hôte ne voulait plus lâcher ses invités !

Cette année, le gagnant du Concours Eurovision a été couronné sans avoir terminé premier du jury, ni du télévote. Cette configuration s’était déjà produite la dernière fois en 2016 où l’Ukrainienne Jamala avait profité du score faible de l’Australie au télévote pour rafler le micro de cristal.

Sauf que cette année, le cas s’est également produit pour les deux demi-finales. L’Australie a terminé en tête de sa demie alors qu’elle n’a terminé que deuxième du télévote et troisième du jury. Le pays a bénéficié d’une grande disparité entre juges et public pour l’Islande, la Grèce et la République Tchèque.

Concernant la deuxième demie, les Pays-Bas terminent premiers alors qu’ils ont fini eux aussi deuxièmes du télévote et troisièmes du jury, bénéficiant d’une grande divergence public et jury pour la Macédoine du Nord et Norvège.

On l’avait dit, la première demi-finale était de moins bonne qualité que la seconde. Et cela s’est reflété dans le résultat final. Sur les dix premiers pays, sept viennent de la deuxième demi-finale. Seule l’Australie et l’Islande, classées respectivement 9ème et 10ème, proviennent de la première demie.

escxtra.com
escxtra.com

PREMIERE DECLARATION DE BILAL

Bilal Hassani n’affiche pas sa déception d’avoir terminé quatorzième. Quelques minutes après la fin du spectacle, dans la salle de presse, il a donné sa première déclaration : “Je n’avais pas une attente d’un classement particulier, je ne m’imaginais ni premier, ni dernier, ni au milieu. Là, je suis au milieu et c’est très bien, je suis content. Pendant l’annonce des points, j’étais dans un kif en me disant que j’étais en train de la vivre dans la green room alors que l’année dernière je regardais ça sous mon plaid.”

QUEL AVENIR POUR LA FRANCE ?

L’excellente audience de la grande finale (rappelons que l’Eurovision est arrivé en tête avec le double de part de marché par rapport à The Voice) va très certainement convaincre France 2 de continuer à faire du concours sa priorité, et de le considérer comme un événement majeur. Nous devrions donc retrouver la même couverture médiatique l’année prochaine.

Niveau résultats, cela reste moyen pour la France, qui depuis trois ans collectionne les places du milieu de tableau.

Pour 2020, la France conservera-t-elle Destination Eurovision ? Nous n’en savons encore rien. Malgré l’audience faiblarde, Mathieu Grelier, le directeur des programmes d’ITV France qui produit l’émission, défend celle-ci : “Grâce à ce programme, on parle du concours sur l’antenne de France 2 à partir de janvier, puis l’artiste est présent en mars et en avril, et cela fait monter la dynamique promotionnelle.” a-t-il dit au site BFMTV.

Quant aux audiences, il les estime “honorables” et se réjouit d’attirer davantage un public jeune, assurant que “les téléspectateurs entre 15 et 24 ans ont doublé sur cette case

Alors, Destination Eurovision ou sélection interne pour 2020 ? Nous le saurons très bientôt.

PRIX MARCEL BEZENCON

Les prix Marcel Bezençon, nom du créateur de l’Eurovision, ont été décerné cette nuit. Voici les résultats :

  • Prix de la presse : Duncan Laurence avec “Arcade”
  • Prix artistique : Kate Miller-Heidke avec “Zero Gravity”
  • Prix du meilleur compositeur : Mahmood avec “Soldi”

DANS LES CHARTS

Ducan Laurence fait le plein. Sur iTunes, “Arcade” cartonne. Même la France est tombée sous le charme de la chanson puisqu’à 15 h 00, elle était classée deuxième des meilleures ventes. Pour ne pas encombrer l’article, nous ne prendrons que les chansons classées dans les Top 10 et leur classement en France. Top pris à 15 h ce jour.

CLASSEMENT DE LA CHANSON DES PAYS-BAS

1 Belgique
1 Pays-Bas
1 Israël
1 Suède
1 Malte
1 Allemagne
1 Luxembourg
2 Espagne
2 France
2 Portugal
2 Norvège
2 Suisse
3 Autriche
4 Grèce
4 Danemark
4 Moldavie
5 Finlande
5 Irlande
6 Royaume-Uni
8 Russie
9 Hong Kong
9 Pologne
10 Kazakhstan

CLASSEMENT DE LA CHANSON DE L’ITALIE

1 Grèce
1 Chypre
1 Autriche
2 Israël
2 Malte
3 Luxembourg
4 Suisse
4 Allemagne
4 Roumanie
5 Norvège
6 Suède
7 Pays-Bas
10 Pologne

14 France

CLASSEMENT DE LA CHANSON SUISSE

1 Suisse
2 Autriche
3 Finlande
4 Luxembourg
4 Norvège
5 Allemagne
7 Israël
8 Danemark
8 Espagne
8 Pays-Bas

34 France

CLASSEMENT DE LA CHANSON NORVEGIENNE

1 Norvège
2 Suède
3 Suisse
3 Pays-Bas
3 Israël
3 Danemark
4 Royaume-Uni
6 Allemagne
7 Autriche
8 Belgique
9 Luxembourg

25 France

CLASSEMENT DE LA CHANSON DE LA SUEDE

2 Danemark
3 Suède
5 Suisse
5 Pays-Bas
6 Norvège
10 Finlande

27 France

CLASSEMENT DE LA CHANSON DE L’AZERBAÏDJAN

4 Suède
6 Suisse
10 Danemark
10 Autriche
10 Norvège

18 France

PENDANT CE TEMPS AUX PAYS-BAS…

La victoire de Duncan Laurence réjouit les Néerlandais. Ils étaient hier soir près de 75 % des personnes devant leur télévision à avoir regardé le Concours Eurovision, ne laissant que des miettes aux chaînes concurrentes. En moyenne 4,409 millions d’heureux Néerlandais ont suivi l’émission, avec un pic d’audience à 5,3 millions lors du passage de Duncan, et 4,7 millions pour le dénouement des votes.

Hier soir lors de la conférence de presse du vainqueur, la responsable d’AVROTOS a accepté le petit classeur bleu contenant un résumé du cahier des charges de l’organisation du Concours, que lui a tendu Jon Ola Sand. Par ce geste, les Pays-Bas deviennent donc officiellement hôtes du prochain Concours Eurovision de la Chanson.

Autant vous dire que ça se bouscule du côté des candidatures. Quelques heures seulement après la victoire de Duncan, pas moins de six villes se portent candidates à l’organisation de l’événement : Amsterdam, Rotterdam, Arnhem, La Haye, Zwolle et Maastricht. Et ce n’est sans doute pas fini…