Comme vous avez pu le suivre depuis début juin, Eurovision au Quotidien a fêté ses dix ans d’existence. C’est l’occasion pour moi de poursuivre cet anniversaire et de revêtir ma veste de journaliste et de poser dix questions aux rédacteurs qui font vivre ce site avec passion et qui se concertent, discutent, partagent leurs idées afin de vous proposer des articles intéressants avec une touche de second degré et de vous tenir informés de l’actualité eurovisionesque. Nous débutons cette série d’entretiens avec Pascal C. dont vous connaissez le petit journal de la semaine.

Le profil de Pascal C.

Pascal C. est eurofan depuis que Danijela a ôté son manteau en 1998. Il est amateur de schlager, de divas et de sélections nationales. Il a débuté à l’EAQ en 2015 en tant que commentateur compulsif, c’est ainsi qu’il se définit puis est devenu rédacteur en 2019. Il est en charge de la sélection italienne au sein de l’EAQ ainsi que des conseils de classe de l’eurovision et du petit journal de la semaine.

Bonjour Pascal !

1) Quelle est ton édition du concours préférée de ces dix dernières années ?

2015. C’est la première édition à laquelle j’ai assisté. J’adore Vienne, malgré l’accueil plutôt frisquet des locaux. Niveau Eurovision, trois de mes chansons préférées proviennent de cette édition : “Monster like me”, “Here for you” et “Goodbye to yesterday” (Norvège, Slovenie et Estonie).

2) Quel est l’entracte qui t’a le plus plu ?

L’entracte de 2016 avec Mans et Petra. C’était tellement drôle et juste…

3) Quel est le pays que tu aimerais revoir au concours eurovision ?

J’aime beaucoup les micro états : donc je dirai Monaco, Andorre et le Luxembourg . Dans un autre registre, la Turquie me manque et ses propositions, souvent très marquantes, aussi.

4) Quelle est ta sélection nationale préférée ?

Ce n’est pas une sélection nationale mais je vais répondre “Sanremo”. J’adore cette semaine de shows où le glamour, l’extravagance et les bavardages sont omniprésents. Et au-delà, le festival nous offre chaque année sur un plateau une multitude de grands chanteurs et de morceaux mémorables.

5) Sachant que l’EAQ est un site franco-belgo-suisse, quelles sont tes chansons française, belge et suisse du concours des dix dernières années ?

Madame Monsieur (2018) pour la France, Blanche (2017) pour la Belgique et Timebelle (2017) pour la Suisse. Ces artistes auraient pu faire beaucoup mieux avec une meilleure mise en scène ou une meilleure interprétation.

6) Quelle est l’édition de cette décennie dont les votes t’ont apporté le plus de stress ?

2016. La première fois depuis très longtemps que la France jouait la victoire…Amir a été loin du compte au final mais le suspense a été au rendez-vous ( j’aurai tant aimé que Dami Im l’emporte…).

7) Quelle est ta chanson gagnante préférée de ces dix dernières années ?

Arcade, largement. La seule fois de la décennie où mon vainqueur personnel l’a emporté. Et mine de rien, Duncan Laurence restera le seul artiste à avoir conservé son titre deux ans !

8) Quel pays aimerais-tu voir gagner l’eurovision ?

L’Italie. À force de frôler la victoire nos voisins transalpins vont bien finir par y arriver …. sinon j’aimerai beaucoup que les pays favoris de 2020 puissent connaître leur première victoire très prochainement : Lituanie, Islande, Bulgarie…

9) Si on te demandait de participer un jour au concours, qu’aimerais-tu faire ?

J’aurai adoré vivre un concours dans l’organisation. Être Jon Ola Sand, le temps d’une édition. 

10) Au concours, quel est le rêve que tu aimerais voir se réaliser ?

Vivre une victoire de la France (puis un concours à domicile l’année suivante). Pas sûr qu’on y arrive avec l’équipe actuellement en charge de l’Eurovision chez France 2.

Merci Pascal C. d’avoir répondu à mes questions.

Rendez-vous samedi 11 juillet pour la suite de ces entretiens.