[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]Suisse
Slovénie
Pologne
Roumanie
Norvège
Grèce 
Malte
Bélarus
Finlande
Autriche[/pullquote]

Nous sommes donc au complet. Les 10 dernières nations viennent d’être sélectionnées. Une seule ombre au tableau, l’absence d’Israël, très injuste. Mais c’est aussi ça l’Eurovision : des peines et des joies.

La grande joie de ce soir, c’est bien évidemment notre candidat suisse qui, avec Hunter of Star, a particulièrement brillé. Ce fut l’une des meilleures prestations de la soirée. SebAlter est apparu très à l’aise sur scène, et sa bonne humeur a été communicative. Les suisses n’ont pas frôlé la crise cardiaque ce soir, car le pays a été le premier à être appelé en tant que finaliste.

Par contre, la crise cardiaque, on a tous failli la frôler en voyant l’Autriche ne pas sortir. Et finalement, sans aucun doute par un scénario voulu, Conchita a été appelée en dernier.

Avec la qualification logique de la Finlande et de la Norvège, l’Eurovision fait le plein de Scandinaves puisque tous les pays du nord seront représentés à Copenhague.Ce qui n’est peut-être pas forcément une bonne nouvelle pour la favorite Sanna Nielsen qui va devoir partager les votes de copinages.

Avec l’échec de la Lituanie, c’est le zéro pointé pour les baltes. Aucun pays ne sera présent en finale pour la première fois depuis 2010.

Dans les prochaines heures, celles qui vont précéder la grande finale, il sera intéressant de connaître l’ordre de passage des pays, mais aussi l’évolution des cotes des bookmakers, qui cette année fluctuent beaucoup.

En parlant de ça, justement, à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’Autriche a fait un bond spectaculaire dans les cotes, et se retrouve propulsé à la deuxième place. Etant donné que les cotes de la suédoises descendent, il est fort probable que l’Autriche devienne la grande favorite de la compétition.

Une compétition plus que jamais ouverte, et c’est tant mieux !