Mélanie Cohl entourée de ses enfants Néo et Eos- C.G

Elle n’avait que quinze ans lorsqu’elle a débuté une carrière prometteuse, en remportant deux concours télévisés : d’abord “Pour la Gloire”, en 1997 et la sélection nationale belge pour le Concours Eurovsion de la Chanson l’année suivante. Avec “Dis oui”, oeuvre signée Philippe Swan, Mélanie Cohl avait charmé les téléspectateurs européens qui lui ont accordé une belle sixième place à Birmingham.

La chanson a été un véritable succès en Belgique (elle est même parvenue aux oreilles de Magalie Vaé, gagnante de la Star Ac), qui l’avait inclus dans son premier et unique album).

Mélanie a tout naturellement sorti un album, “Mes îles”. Puis les studios Disney l’embauchent pour la bande originale de leur nouveau dessin animé “Mulan”.

En 2003, sa carrière rebondit et elle est à l’affiche de la comédie musicale “Les Demoiselles de Rochefort”.  Tout se passait bien pour Mélanie Cohl. Mais en 2005, après une tournée en Belgique avec la loterie nationale, elle décide d’abandonner sa carrière. Un choix qu’elle dit ne pas regretter.

Aujourd’hui, sereine et heureuse, Mélanie s’occupe de sa petite famille : son mari et ses deux enfants Néo et Eos. Elle habite Péruwelz, près de Tournai (d’où elle est originaire). Aujourd’hui âgée de 30 ans, elle ne nourrit plus nos âmes par sa musique, mais… nos ventres par ses sandwiches ! Selon sudpress.be, elle est en effet propriétaire d’une sandwicherie baptisée “Néos” (contraction des prénoms de ses deux enfants).

Si vous passez Rue Astrid à Péruwelz et que vous avez une petite faim, vous savez dorénavant où vous arrêter. Votre estomac “dira oui” à un bon sandwich.

Petite séquence nostalgie (14 ans déjà !) :