Eye Cue est un trio composé de Bojan Trajkovski (guitare et chant), Ivo Mitkovski (à la batterie) et Marija Ivanovska (la chanteuse).

Le groupe, originaire de Skopje, la capitale macédonienne, est plutôt spécialisé dans la musique pop rock et interprète ses propres chansons depuis 2007.

Cette année-là, le groupe rencontre le célèbre producteur Valentino Skenderovski, rencontre qui scellera son succès. Ensemble, ils préparent leur premier album qu’ils baptisent Superstar Wannabe. Leur premier single Magija, né au printemps 2008, devient un énorme succès. Cinq mois plus tard, sort le single Superstar Wannabe qui avait donné son nom à l’album.

Muni d’une belle notoriété, le groupe se produit dans une série de concert, avec notamment comme support promotionnel le clip de leur chanson Glowing Lips, sortie en juin 2009.

Lorsque MTV Adria diffuse pour la première fois la vidéo de leur quatrième single Not This Time en mars 2010, celui-ci atteint le top des charts. La chanson reçoit un accueil chaleureux dans les Balkans, jusqu’à finir parmi les 20 clips les plus populaires de l’année 2010 sur MTV Adria.

La formation participe à de nombreux festivals en Macédoine et en décembre 2011, sort son nouveau titre Ne zaboravaj.

MTV Adria continue à supporter le trio et grâce à la diffusion sur leur antenne de leur nouvelle chanson Ista Pateka en juin 2012, celle-ci atteint très rapidement la deuxième place des charts et reste classée pendant 4 semaines numéro 1 sur les radios locales. A la fin de l’année 2012, Eye Cue obtient une récompense pour cette chanson car elle a fait partie des cinq chansons les plus diffusées par les stations de radio du pays.

2013 a également été une année exceptionnelle pour le groupe avec deux hits majeurs, Son et Bobi bas mi e gajle, respectivement quatrième et neuvième des charts MTV. Ils obtiennent pour la deuxième année consécutive l’Award de la chanson la plus diffusée sur le territoire.

Le groupe macédonien n’a jamais tenté sa chance pour l’Eurovision… du moins jusqu’à cette année.

 

 

Come and take me
I can show you how it’s done
Come and take me
When no one is around

Come and take me
I can show you how it’s done
We’ll be lost and we’ll be

If you want me I can tell you
What it’s all about
You’re standing in the shadow
Wondering why
You’re in the dark

I want a deeper, deeper love
I want you by my side
Just let me go deeper
(Go deeper) Go deeper

Come and take me
I can show you how it’s done
Come and take me
When no one is around

Come and take me
I can show you how it’s done
We’ll be lost and we’ll be found
We’ll be lost and we’ll be found
Found

Have you ever thought about it?
We went too far
Now there’s no way back
No way back

Have you ever thought about it?
We went too far
Now there’s no way back
No way

I wish you trust your intuitions
And let the the journey start
You’re free to end your suffer
And trust me what you’ll find
Will blow your mind

I want a deeper, deeper love
I want you by my side
Just let me go deeper
Go deeper (Go deeper)

Come and take me
I can show you how it’s done
Come and take me
When no one is around

Come and take me
I can show you how it’s done
We’ll be lost and we’ll be found
We’ll be lost and we’ll be
Baby, you and I, we’ll be lost and found

Have you ever thought about it?
We went too far
Now there’s no way back
No way back

Have you ever thought about it?
We went too far
Now there’s no way back
No way back

We’ll be lost and we’ll be

En Français

Les couleurs ne sont pas placées exprès pour vous faire mal aux yeux. Ce qui est écrit en bleu est positif, ce qui est écrit en rouge est négatif et ce qui reste en noir est un avis mitigé. Cela vous donne une vue d’ensemble de ce que les fans pensent de la chanson. Si le texte est à dominance bleu, ça veut dire que la chanson a une bonne appréciation générale. En revanche, si le rouge domine, c’est plutôt mal barré pour le pays.

Il a fallu attendre le 11 mars pour découvrir la chanson macédonienne.

Nico a été le premier à réagir : « J’aime beaucoup cette proposition qui navigue entre de la pop et du reggae, les changements de rythme sont un peu déstabilisant à la première écoute mais si la chanteuse assure au niveau du direct, je prédis une qualification en finale et un bon classement pour la Macédoine cette année. Encore un autre style différent et plaisant même si c’est pas non plus la chanson du siècle., Définitivement, cette édition sera vraiment celle de la diversité sur le plan musical, j’avoue qu’au niveau de la qualité, c’est autre chose mais il y a vraiment le choix. De belles et sans doute aussi de grosses surprises nous attendent à Lisbonne. »

« Proposition intéressante » pour Markan. Quant à nounours, il ne « s’attendait à rien » et à donc « été agréablement surpris ! »

Mimi2 s’extasie : « Ouiiiiii ! Pas mal du tout 🙂 »

Friish demande à être pincé (qui s’y colle ?) : « Ah ben ça je ne peux pas y croire. Pincez-moi, j’adore ! »

Rv « aime franchement bien » et « espère la voir en Finale ».

Pascal était impatient de découvrir la chanson, « un an après le fabuleux « Dance Alone ». Eh bien c’est pas mal du tout pour reprendre Mimi 2 … » Il rappelle que « la Macédoine est le pays participant qui attend sa finale depuis le plus d’années : la dernière fois c’était Kaliopi en 2012. L’Irlande est seconde (grandeur et décadence…) avec une dernière finale en 2013. »

Antoine97 est excité par le futur concours qui, pour lui, offre des chansons de qualité. « J’adore la chanson de la Macédoine et j’espère sincèrement que 2018 soit la bonne année pour eux mais ça va être tendu en DF 1. »

L’avis de Quentin sur la Macédoine est plus mitigé : « je ne suis pas plus subjugué que ça. Une chanson très difficile à retenir, voire quasiment impossible. Une chanson intéressante, mais qui manque de « punch » avec des styles différents, voire opposés. Je ne donne pas cher de la peau de la Macédoine dans cette DF1, mais on peut avoir une bonne surprise, who knows ? »

Antoine estime que c’est une « très bonne chanson » et « espère enfin un passage en finale. Car depuis 2012… la Macédoine le mérite ! »

André C attend le live : « L’an dernier, ils avaient aussi sorti l’artillerie lourde et en live ce fut une catastrophe complète au niveau de la mise en scène. Donc le plus dur reste à venir pour la Macédoine, qui a proposé pas mal de bonnes chansons ces dernières années mais aussi pas mal de mauvaises interprétations. »

Pour Zipo, la chanson de la Macédoine est une « divine surprise ». « Une chanson encore très différente des autres proposées cette année mais construite de façon originale comme une dissertation, mais contrairement à d’autres où ce type de construction se prend les pieds dans le tapis, pas là. C’est harmonieux avec une très bonne chanteuse et les sonorités qui se succèdent sont bien assorties. La Macédoine aura une place dans mon TOP 10 de la demi-finale et c’est l’Estonie qui en sortira… »

« En effet, pas mal du tout… mais pas inoubliable non plus » des dires de Francis. « Je ne sais pas du tout ce que cela peut faire à Lisbonne. Surtout si on considère que la rupture de rythme avant la reprise du couplet peut désarçonner. Je préférais Dance alone l’an dernier, qui a malheureusement échoué en demi :/ »

JFParis s’interroge : « Pourquoi cette sauce techno au milieu alors que le reste du morceau est très bon et fait même penser au tube de « No Doubt ». Allez, a minima une finale, voire beaucoup plus !!! »

Encore une « très belle surprise » pour Charles. « La Macédoine propose un titre plus qu’intéressant et se donne une chance d’accéder en finale ! »

« Une jolie surprise » et « une contribution solide », de l’avis de Taron. « . Et encore une performance originale. Comme certains l’ont déjà dit, il y aura pas mal de diversités, ça fait plaisir 🙂 La finale est totalement accessible pour Macédoine, surtout que c’est le genre de titre qui gagne de la puisssance en live. J’espère que l’interprétation sera au rendez-vous, pas comme l’année dernière… »

 

[poll id=”901″]

[poll id=”902″]

[poll id=”903″]

[poll id=”904″]

[poll id=”905″]

[poll id=”906″]

[poll id=”907″]

  • Le co-compositeur de la chanson macédonienne, Darko Dimitrov, est très célèbre en tant que producteur. Il a en effet produit bon nombre de stars ayant participé à l’Eurovision. On ne les citera pas toutes ici, mais sachez qu’il y a, entre autres, Karolina Gočeva, Toše Proeski, Kaliopi, Elena Risteska, Esma, Elhaida Dani, Željko Joksimović et la gagnante de 2008 Marija Šerifović. Il a également participé à l’écriture de la chanson serbe de cette année. Voici l’une de ses compositions : en 2006, Elena Risteska représentait l’ARYM avec Ninanajna et avait terminé douzième de la grande finale à Athènes.

  • Il a également co-écrit la chanson macédonienne de 2013 :

  • Et celle de 2014 :