Depuis la publication de son morceau pour Lisbonne, la représentante israélienne, Netta Barzilai, caracole en tête de tous les classements. Elle est première en nombre de vues sur YouTube (près de 12,5 millions fois pour les deux vidéos officielles de Toy), elle est première des sondages d’Eurovision Scoreboard et d’EscNation, elle est première chez les bookmakers et elle fait même une percée dans plusieurs classements ITunes, en Grèce, en Espagne, en Pologne et en Norvège, notamment.

Sur ces entrefaites, sa chanson a été reprise, remixée, parodiée. Ainsi dans cette première vidéo, vous voyez le groupe de danse Spoon Youth, basé à Kampala, en Ouganda, présenter leur chorégraphie personnelle de Toy. Spoon Youth a pour objectif de créer un avenir meilleur pour les jeunes du bidonville Namuwongo, par le biais de la danse. En permettant à certains de devenir danseurs professionnels, Spoon Youth leur permet de quitter le bidonville et s’établir dans une vie nouvelle.

Les Eurofans débattent sans relâche sur le sujet. Les enthousiastes s’opposent aux détracteurs. Les convaincus ont déjà réservé une chambre d’hôtel à Jérusalem pour mai 2019. Les sceptiques demandent encore à voir. Bref, l’Euromonde tout entier sembler tourner autour de Netta et de Toy, au point qu’une question nous vient en tête : qui peut arrêter la représentante israélienne ?

Netta, quant à elle, semble plutôt sereine au beau milieu du cyclone qu’elle a créé. Cette semaine, elle a à nouveau démontré l’étendue des possibilités vocales offertes par son looper :

Impressionnant… Mais revenons tout d’abord sur le parcours de Netta. Comme vous le savez, la chanteuse a remporté la sélection israélienne pour l’Eurovision, l’HakoKhav HaBa, version originale de Rising Star. Son parcours, sa victoire et sa chanson ont transformé cet ovni vocal en égérie mondiale. Mais qui est-elle vraiment, cette nouvelle héroïne de la cause féminine ?

Netta est née le 22 janvier 1993. Elle a donc 25 ans et est originaire de Yod Hasharon. Durant son enfance, elle a vécu au Nigéria. Selon ses dires, elle était une enfant différente, très artistique, et pour ces raisons, victime de harcèlement. Afin d’échapper à la dure réalité, elle s’est investie dans la musique, jusqu’à en faire son métier et son univers. Netta a bien entendu accompli son service militaire, étape obligatoire en Israël, et rejoint la marine israélienne.

Netta débute sa carrière au sein du groupe The Experiment. L’ensemble se produit dans des concerts, de festivals, des clubs et des mariages, toujours unis dans une même direction musicale : unir tous les genres musicaux, de la soul au rock, en passant par la pop et l’électro, dans une fusion d’énergie et de sons. The Experiment joue essentiellement en improvisant ses morceaux. Outre Netta au chant, le groupe se compose d’Omri Skop à la guitare, Gal Motiuk à la basse et au synthé et d’Eden Bahar à la batterie.

L’an dernier, Netta se présente aux auditions de l’HakoKhav HaBa. Dès sa première prestation, elle séduit le public et le jury par son originalité et surtout, son accompagnement vocal unique. Nette recourt en effet au looper, qui lui permet d’enregistrer sa voix en direct et de répéter à l’infini ses effets vocaux. Netta se spécialise en outre dans les mashup : elle associe deux morceaux pour en créer un nouveau, en les superposant. Lors de la grande finale, elle fusionne ainsi Tik Tok et Gangnam Style et à la surprise générale, remporte la victoire.

Netta se déclare célibataire et ardente défenderesse de la cause féminine. Par conséquent, Doron Medalie lui a composé un morceau au message féministe, mettant en avant la figure de Wonder Woman, justement interprétée par l’actrice israélienne Gal Gadot. Depuis Netta est devenue LA grande favorite de cette édition 2018. Gagnera-t-elle le Micro de Cristal ? Nous reverrons-nous l’an prochain en Israël ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

[poll id=”940″]

(avec la collaboration de Pauly)