Avant de présenter sa chanson aux téléspectateurs de Unser Lied für Rotterdam ce soir sur Das Erste, Jendrik Sigwart la dévoile ce midi sur toutes les plateformes musicales. Comme annoncé, elle s’intitule I Don’t Feel Hate (Je ne ressens pas la haine). Le titre est positif à l’image de la personnalité excentrique de l’interprète. Ces derniers jours, l’artiste a dissimulé des indices sur « son intitulé » dans plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux. Un court extrait (non officiel) a été diffusé en début de semaine.

Vous souhaitez laver tous vos soucis à la machine ? Retrouvez le clip, dirigé et produit par Jendrik, à présent mis en ligne :

I Don’t Feel Hate est un titre pop détonnant. Il swingue sur fond de cuivres, de ukulélé (l’instrument fétiche du chanteur) et accompagné de parties sifflées. Il a été écrit par l’artiste et composé par Christoph Oswald, après avoir participé au camp d’écriture de Woking en Grande-Bretagne. Quelques mois auparavant, Jendrik avait attiré l’attention en filmant « en musique » son désir de représenter son pays à l’Eurovision. Le titre est passé par toutes les étapes de sélection, parmi 300 chansons proposées. Il a obtenu la note presque maximale de la part des deux jurys (soit 11,82/12). Le panel Eurovision et les experts internationaux ont totalement adhéré lors de sa présentation.


« C’est un titre accrocheur. Il tombe au bon moment avec le bon artiste. Après des mois de crise sanitaire, le public a besoin de joie et d’énergie positive », ont déclaré Alexandra Wolfslast et Thomas Schreiber, dans une entrevue accordée à nos confrères d’ESC Kompakt. La cheffe de délégation et le responsable des divertissements de la NDR (qui quittera ses fonctions en mai), valident complétement ce choix : I Don’t Feel Hate est une bonne chanson pour le meilleur interprète.


La mise en scène est en préparation et la délégation allemande est au travail. Elle est aidée du scénographe Povilas Varvuolis (chargé de l’Eurovizijos Atranka depuis 2020), de la chorégraphe Marianas Staniulénas (Chargée des performances de The Roop) et de l’équipe créative en partie lituanienne. Comme un certain nombre de diffuseurs, « la vidéo de sauvegarde » sera enregistrée à Vilnius pour des raisons budgétaires, début mars. Selon les responsables de la NDR, le représentant allemand ne sera pas seul sur scène. Il devrait créer la surprise auprès du public !


Jendrik fera une apparition demain dans le NDR Talk Show. Il interprétera son titre pour la première fois en direct, samedi soir dans l’émission Schlagerchampions sur Das Erste. Ensuite, il entamera si possible une tournée promotionelle dans les médias européens avant de le retrouver lors de la première demi-finale, le 18 mai.

Dimanche 28 février : première performance en direct

Hier soir, Jendrik s’est produit en direct dans l’émission de divertissement SchlagerChampions sur Das Erste. Avec la bonne humeur qui le caractérise, le représentant allemand a interprété I Don’t Feel Hate pour la première fois devant son public. Le chanteur était accompagné de son ukulélé, de trois choristes, de cheerleaders en guise d’ambianceuses et des fameux « doigts de la Paix » (ou de la Victoire, si vous préférez !). Selon l’artiste, cette prestation est presque similaire, à celle executée devant les jurys pour la sélection. Nous devrions retrouver certains éléments de cette scénographie pour Rotterdam, comme sa chorégraphie endiablée.

Voici sa performance énergique et déjantée de samedi soir. Si Jendrik ne ressent pas la haine, nous pouvons ressentir sa joie d’être sur scène !

Mercredi 21 avril : version acoustique versus burlesque

Après avoir annoncé sa participation dans les chœurs de 10 Years de Daði & Gagnamagnið, le représentant allemand a offert deux nouvelles versions de I Don’t Feel Hate. La première acoustique, croise la seconde, au ton comique. Voici le crossover de jendrik, en musique et toujours en humour !

En attendant, donnez votre avis sur I Don’t Feel Hate et participez à notre sondage !

Êtes-vous convaincu(e) par "I Don't Feel Hate" pour représenter l'Allemagne en mai prochain ?

Crédits photographiques et vidéos : NDR – Jendrik Sigwart