Unser Lied für Lissabon 2018 : un processus de recrutement inédit (Mise à jour : annonce des titres des chansons)

Thomas Schreiber, le big boss de l’Allemagne pour l’Eurovision

VENDREDI 27 OCTOBRE

L’Allemagne veut se réveiller d’un cauchemar qui dure depuis 5 ans. Le pays qui avait brillé à Oslo, voilà sept ans, connaît depuis 2013, une succession de gadins. Dernier en 2015 et 2016, avant-dernier cette année, notre voisin compte bien relever la tête à Lisbonne, l’an prochain.

Pour ce faire, il fallait tout changer. Et pour les Allemands, le changement passe par le choix des artistes qui participeront à la sélection nationale.

Ceux qui veulent participer à cette finale ont jusqu’au 6 novembre pour s’inscrire. A ces inscriptions, s’ajoutera un « casting sauvage » de la part de NDR, l’organisme participant, qui écumera maisons de disques, auteurs et compositeurs.

Une fois toutes les candidatures récoltées, un panel de 100 individus venus d’Europe choisira les 20 meilleures. Ce panel sera sélectionné à travers les réseaux sociaux par Simon-Kucher & Partners parmi 100.000 personnes qui portent un intérêt à la scène musicale.

Les 20 candidats seront ensuite examinés à la loupe par NDR qui travaillera avec chacun d’eux pour évaluer leur capacité tant vocale que scénique.

Enfin, le panel européen, auquel s’ajoute un jury international composé de 20 à 25 membres qui ont l’expérience d’avoir été jury à un Concours Eurovision, choisiront les 5 meilleurs artistes qui participeront à la finale nationale. Celle-ci se déroulera à une date encore inconnue.

Ce processus de recrutement inédit arrivera-t-il à redorer le blason de l’Allemagne à l’Eurovision ? L’avenir (très proche) nous le dira.

VENDREDI 22 DÉCEMBRE

La NDR a révélé hier la date et le lieu de la finale de sa sélection, ainsi que son titre officiel. Unser Lied für Lissabon (Notre chanson pour Lisbonne) aura lieu le jeudi 22 février 2018 à Berlin. C’est la première fois depuis 2005 que la finale allemande est organisée dans la capitale. Les détails précis de son déroulement seront communiqués à une date ultérieure.

MARDI 9 JANVIER

La NDR a révélé hier les noms des deux présentateurs d’ULfL. Il s’agit de Linda Zervakis et Elton (ci-dessous).

Linda est une présentatrice expérimentée, d’origine grecque et allemande. Elle a débuté sa carrière à la radio, avant de passer à la télévision. Elle a présenté le programme d’informations de nuit, Nachtmagazin, avant d’être promue au journal d’informations Tagesschau. Ce sera sa première expérience en matière d’Eurovision.

Elton (de son vrai nom Alexander Duszat) est un présentateur télévisé. Il a choisi son pseudonyme à cause de sa ressemblance physique avec Elton John. Il collabore depuis 2001 avec Stefan Raab. À ce titre, il a fait partie de la délégation allemande aux Concours 2004 et 2010. Par ailleurs, il a co-présenté le Bundesvision entre 2006 et 2015.

LUNDI 29 JANVIER

La NDR a annoncé hier la composition du jury international de sa sélection. Les dix-neuf jurés sont issus de quinze pays différents, sont tous des artistes professionnels et ont tous été membres de leur jury national pour le Concours. Quatre d’entre eux ont même représenté leur pays à l’Eurovision. Les voici :

  • Filip Adamo, 41 ans, manager chez Sony Music Sweden ;
  • Einar Bardason, 45 ans, auteur-compositeur-producteur islandais ;
  • Typh Barrow, 30 ans, chanteuse belge ;
  • Bruno Berberès, 51 ans, producteur et coach, ancien chef de délégation français ;
  • Margaret Berger, 32 ans, représentante de la Norvège au Concours 2013 ;
  • Argyro Christodoulidou, 35 ans, compositrice chypriote ;
  • Mark De Lisser, 42 ans, coach vocal anglais ;
  • Henrik Johnsson, 45 ans, producteur télévisé suédois, responsable de deux éditions du Melodifestivalen ;
  • Rafailas Karpis, 34 ans, danseur classique lituanien ;
  • Tinkara Kovac, 39 ans, représentante de la Slovénie au Concours 2014 ;
  • Anca Lupes, 49 ans, manager musicale roumaine ;
  • Florent Luyckx, 54 ans, directeur des radios belgo-néerlandaises Q-Music et JOE.fm ;
  • Maria Marcus, 38 ans, productrice suédo-espagnole ;
  • Gore Melian, 30 ans, auteur-compositeur-interprète-producteur arménien ;
  • Rennie Miro, 46 ans, danseur, acteur et chorégraphe suédois ;
  • Helga Möller, 60 ans, représentante de l’Islande au Concours 1986 ;
  • Ruth Lorenzo Pascual, 35 ans, représentante de l’Espagne au Concours 2014 ;
  • Sascha Reimann, 44 ans, rappeur allemand ;
  • Grzegorz Urban, 34 ans, pianiste et compositeur polonais.

Les votes du jury international compteront pour un tiers du résultat final. Les deux autres tiers seront partagés entre les téléspectateurs allemands et le panel européen de 101 membres.

MARDI 13 FÉVRIER

La NDR a annoncé aujourd’hui les titres des cinq morceaux qui concourront lors d’Unser Lied für Lissabon. Les voici :

  • Xavier Darcy – Johah (texte et musique : Xavier Darcy, Loren Nine Geerts, Axel Ehnström et Thomas Stengaard) ;
  • Ivy Quainoo – House On Fire (texte et musique : Jörgen Elofsson et Ali Tamposi) ;
  • Ryk – You And I (texte et musique : Rick Jurthe) ;
  • Michael Schulte – You Let Me Walk Alone (texte et musique : Michael Schulte, Thomas Stengaard, Nisse Ingwersen et Nina Müller) ;
  • Natia Todua – My Own Way (texte et musique : Loren Nine Geerts, Ricardo Bettiol, Martin Gallop et Jaro Omar) ;
  • voXXclub – I mog Di so (musique : Merty Bert, Mike Busse, Philipp Klemz et Lennard Oestmann / texte : Joe Walter, Philipp Klemz, Martin Simma, Merty Bert et Mike Busse).

Les morceaux seront dévoilés dans une semaine, le mardi 20 février.

(avec la collaboration de Sakis et de Pauly)

 

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Yoann B on 27 octobre 2017 at 23:27
    • Répondre

    C’est moi ou ça fait beaucoup d’étapes différentes? Ca complique un peu le jeu, mais bon, au moins ca prouve qu’ils veulent enfin mettre la tête hors de l’eau (même si j’ai trouvé que musicalement, ce n’est pas si horrible que ca ces dernières années!)

    1. En même temps, c’est eux qui se compliquent la tâche avec les préselections. Pour nous, rien ne sera compliqué : on se retrouvera avec cinq candidats à la sélection.

      En même temps, faire voter de nombreux européens et après un jury qui a déjà jugé à l’Eurovision, c’est une étape inédite qui pourrait s’avérer fructueuse.

      En même temps (pour la troisième fois je me macronise c’est pas possible!) je pense que pour gagner une sélection et l’Eurovision, faut juste avoir une bonne chanson, quel que soit sa méthode de recrutement. Peut-être que la nouvelle méthode allemande n’est que… de la poudre de perlimpinpin 😉

        • Friish on 29 janvier 2018 at 19:07
        • Répondre

        Mais dis donc tu devient totipotent

    • Pascal on 27 octobre 2017 at 23:37
    • Répondre

    L’Allemagne est le pays du big 5 qui a les plus mauvais résultats ces dernieres années. Cela va t il changer ? Pas sûr du tout même si le pays se donne du mal.

    Pour moi, le problème en 2017 n’était pas Levina mais sa chanson totalement sans saveur et passe partout.
    Plutôt que de miser sur des faiseurs de chanson au kilomètre peu inspirés, l’Allemagne devrait donner sa chance à des compositeurs interprètes pour plus d’authenticité.

    Car le côté allemand n’etait pas vraiment ce qui ressortait de « Perfect life » qui aurait pu indifferement représenter n’importe quel pays européen.

  1. L’ Allemagne a le moyen de revenir en force juste un changement dans les chansons et les auteurs de celle ci un peu plus de travail dans le casting des chanteurs est le tour est jouée donc hate de revoir ce pays en puissance .

  2. Je trouve un peu dommage que certains pays demande la participation à leurs sélection nationale à d’autres pays. De plus en plus ils font ça !

    Dans le règlement de l’eurovision devrait être inscrit ( obligation de chanter dans la langue ou l’une des langues du pays à 50%) c’est mon avis.

    A ouii JE SUIS SOUS LE CHARME DU BOSS Thomas Schreiber, !!! si quelqu’ un le connais je lui donne mon 06!!!lol

    Je vous souhaite un bon week-end ..

  3. Leur sélection nationale désolé. ..

    • marie on 28 octobre 2017 at 18:24
    • Répondre

    Mais enfin Lena n’a pas eu besoin d’une sélection qui faisait appel à je ne sais pas combien de jurés pour être choisie!
    Je suis comme Eurovista, il faut juste une bonne chanson. Après si c’est un moyen pour l’Allemagne de choisir une meilleure chanson et interprète que les années précédentes, je demande à voir!

    • KaYan on 28 octobre 2017 at 20:31
    • Répondre

    En effet il suffit d’une bonne chanson et hop l’affaire est pliée…faut reconnaître que les dernières places de ces dernières années furent sévères quand même….je fais encore référence au Quorovision qui avait déniché de mémoire deux ou trois artistes vraiment cool et chantant en allemand…faudrait leur chuchoter les noms de ces artistes talentueux 😉

  4. Cette année trois grand artistes qui font partie du casting allemand pour eurovision sont pour moi un veritable coup de cœur les Voxxclub ils sont formidable et apporte une joie et une energie incroyable sur scène et pour deux autres chanteurs le sublime Boris Alexander Stein une voix sublime et la jeune artiste Ivy Quainoo juste une nouvelle tracy Chapman magnifique et pleine d’ émotion ces trois stars seront en finale sans aucun doute pour moi ils sont bien meilleur que les autres et un constat j’ adore ses sélections j’ espère qu’un de ses candidats representera la pays a Lisbonne

    • KRIS.B on 22 décembre 2017 at 17:11
    • Répondre

    Tout à fait d’accord, c’est une lapalissade mais une « bonne » chanson pour une « belle » victoire ! Pas besoin de sélection alambiquée. Et je suis d’accord avec Kayan j’avais donné mes 12 points à « Feuerwerk » et Wincent Weiss au dernier Quorovision. Nico a envoyé sa sélection à la télévision helvétique, nous n’allons pas envoyer la sélection du Quoro’ à la NRD quand même ! 😉

    • ZIPO on 22 décembre 2017 at 18:02
    • Répondre

    – On verra si ce nouveau système de sélection portera ses fruits : rien n’est moins sûr mais il faut bien essayer quelque chose quand ça ne marche plus… J’attends donc les cinq finalistes pour juger et donner mon choix.

    • Antoine 97 on 29 janvier 2018 at 17:42
    • Répondre

    Pourquoi 19 jurys et pas 20? Pourquoi 101 personnes dans le panel européen et pas 100? Ils sont bizarres les allemands… Je ne comprends rien à la direction que prend leur sélection mais en soit ça ne me parait pas partir d’un mauvais principe.

      • Friish on 29 janvier 2018 at 19:12
      • Répondre

      101 c’est pour éviter une égalité car il ne se divise pas.
      Et le 19 ben c’est pareil.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :