TIMEBELLE

 

 

 

 

Parmi les 6 chansons finalistes de notre sélection nationale, voici un groupe doué et très créatif qui a pris racine, il y a quelques années à Berne, notre capitale. Il semble être le grand favori de cette sélection 2017 pour représenter nos couleurs à Kiev, en mai prochain.

Les sondages le confirment puisqu’ils sont pour l’instant, en 1ère position des pronostics sur My Eurovision Scoreboard, avec 946 points.  Alors découvrons qui est vraiment Timbelle à travers leur biographie :

 

Cinq musiciens formés dans la musique classique et une chanteuse, cinq langues maternelles différentes – enracinées en Suisse romande et Suisse alémanique de l‘est, en Serbie, Roumanie et Hongrie, unifiés par le groupe Timebelle, qui propose de la musique européenne dans son sens le plus précis.

Ce groupe passionné a le vent en poupe et propose une musique mouvante constituée d’un groove contagieux de qualité, de mélodies envoûtantes et d’un beat pénétrant. Parfois mélancolique, parfois enjouée, leur musique invite à l’expression des émotions par la danse et fait de chaque concert, une raison unique de faire la fête.

TIMEBELLE est un hommage à la Zytglogge, l’horloge emblématique de Berne, véritable phare de la ville qui a vu se croiser les chemins des membres du groupe lors de leurs études à la Haute École des Arts.

Aujourd’hui, ils sont soit professeurs dans des écoles de musique, engagés dans des projets d’orchestres classiques, de musique de chambre ou en solo et proposent au sein de Timebelle, leur propre son.

Après un premier coup d’essai en 2015, ils échouent de très peu et remportent la deuxième place de la finale nationale,  A l’unanimité, des votes des jurys et du public, c’est finalement la jeune genevoise Mélanie René qui avait décroché son ticket pour chanter sa chanson ” Time To Shine ” à Vienne.

Miruna est la chanteuse leader de Timebelle, originaire de Roumanie. Elle vit désormais plus souvent en Suisse que dans son pays et compte bientôt s’y installer définitivement. Il faut dire qu’elle est l’atout principal de ce groupe et que sans elle, il n’existerait probablement pas aujourd’hui.

 

Toujours en m’inspirant d’une récente interview du groupe menée par nos collègues du site douzepoint.ch, voici un extrait qui vous permettra de pouvoir découvrir encore mieux Miruna. En effet, j’ai décidé de me focaliser principalement sur elle et sur ses réponses.

 

 

Qu’a fait Timebelle durant ces deux dernières années ?
Nous avons donné beaucoup de concerts, ici en Suisse. Nous avons beaucoup répété ensemble et travaillé sur nos morceaux. Et nous comprenons encore mieux comment le public suisse fonctionne. Bien entendu, nous avons fait beaucoup de musique et avons essayé différents styles : latino, pop-rock, funk, rock.
Lors de votre prestation du Live-Check, vous étiez trois de la formation originelle. Comment cela se fait-il ?
Nous sommes toujours six. L’Eurovision est cependant un concours de chant, où les voix comptent plus que les instruments de musique. Il y a deux ans, j’étais la seule à chanter. Pour cette raison, nous nous sommes décidés à prendre 3 choristes sur scène.
Et comment était-ce de prendre cette décision ?
C’était très facile. Nous sommes très flexibles. Nous avons tous nos propres projets à côté. C’est pourquoi nous avons une compréhension mutuelle et nous plaçons les intérêts de Timebelle au premier plan. Et il s’agit également de pouvoir présenter la chanson de la meilleure des façons. «Apollo» n’a besoin ni d’accordéon, ni de saxophone. C’est pourquoi nous voulions choisir les instruments qui passaient au mieux avec la chanson. Mais bien entendu, les trois autres nous accompagneront à Kiev
Qui vous inspire musicalement ?
Freddie Mercury m’inspire. Depuis que je suis petite, j’écoute sa musique. Mon frère avait toutes ses cassettes. Et naturellement Beyoncé. Mais aussi Rihanna, George Michael.
Revenons à l’Eurovision. Avec «Singing About Love», vous avez atteint la 2ème place de l’Entscheidungsshow en 2015. Comment l’avez-vous vécu ?
C’était frustrant. Quand on finit troisième ou quatrième, on sait que ce n’était pas suffisant. Mais une deuxième place est très ingrate. D’autant plus que nous étions premiers avec le vote du public et que c’est le jury qui nous a placés deuxièmes. ( ndlr, cette info est fausse, Mélanie René avait bien récolté le maximum de votes de la part du jury mais également du public )
Parlons de votre chanson «Apollo» : de quoi parle-t-elle ?
La chanson «Apollo» est pour moi un cadeau que je fais à la musique. Parce que la musique est une compagne de vie. Elle est pour beaucoup une bonne amie ou une aide. C’est pour cela que j’aimerais lui rendre hommage avec cette chanson.
Comment Apollo a-t-elle été écrite ?
Elle a été écrite par un compositeur suédois, qui a déjà écrit une chanson qui a remporté l’Eurovision. On ne dira cependant pas son nom.  ( ndlr. Cette info n’est pas confirmée, ce compositeur n’aurait visiblement encore jamais gagné à l’eurovision, cela reste à vérifier ) . Nous avons écouté cette chanson et nous l’avons tout de suite adorée. Elle est venue à nous, tout simplement
Que signifie l’Eurovision Song Contest pour toi ?
J’aimerais ressentir pour une fois toute l’énergie des gens dans cette salle. J’ai entendu par beaucoup de personnes que c’est une énergie incomparable. Je voudrais vivre ça. Etre devant ces gens et être heureuse.
Avez-vous vu la vidéo du Live-Check ? Que voulez-vous changer pour le 5 février ?
Oui, nous avons vu la vidéo. Et nous y réfléchissons, mais nous ne dévoilons encore rien. Nous voulons tout donner pour l’Entscheidungsshow et nous espérons que cela vous plaira.
Que pensez-vous de vos chances ?
Je pense qu’elles sont de 90% (rires).
Imaginons que vous allez à Kiev. Quels seraient vos objectifs ?
J’aimerais délivrer une forte prestation et transmettre le message de notre chanson au public.Timebelle est aussi multiculturel. Différentes cultures y sont unies. Comme la Suisse. J’aimerais amener cela. Et nous espérons évidemment recevoir des points de nos différents pays d’origine. Avec cela, nous devrions arriver en finale
Et pour finir, pourquoi le public devrait voter pour vous ?
Je pense que nous pouvons faire la différence, car nous avons l’expérience, nous sommes motivés et nous avons une jolie chanson qui vient du cœur et qui va droit au cœur.

 

 

Voici la chanson “Apollo”, la version studio et leur prestation lors des auditions de Zürich. Nous attendons avec impatience leur vidéo-clip mais d’après ce que j’ai pu lire, il ne sera publié qu’après la finale du 5 février prochain.

 

Leur chanson “Singing about love” que l’on aurait sans aucun doute préféré entendre à Vienne, en 2015.

 

Et leur dernier single de 2016, “Desperado” et sa vidéo officielle.

 

Je crois que le verdict est clair et qu’il n’y a plus de doute possible. Nous savons également ce que le public suisse devra faire le 5 février prochain : miser et voter en masse pour Timebelle, afin de les envoyer à Kiev, D’autant plus qu’à partir de cette année, il a été décidé que le jury n’aura plus son mot à dire et n’interviendra pas avec son vote.

Pour une fois que la Suisse possède une chanson solide avec un véritable potentiel de qualification et la possibilité de se distinguer parmi les autres compétiteurs, il faut absolument saisir cette’occasion et j’espère vraiment que cette fois sera la bonne et que nous ne passerons pas à côté de cette réelle chance !

Amis français, italiens, espagnols, grecs, belges, portugais et de toute la planète Eurovision, votre avis m’intéresse au plus haut point !

En toute franchise, seriez-vous vraiment prêts à nous soutenir et à voter pour nous ? Avons-nous, selon vous, vraiment des chances de nous démarquer en Ukraine et de pouvoir enfin sortir de cette mauvaise passe qui dure depuis des années, si c’est bien Timebelle qui nous représente ?

Merci pour vos commentaires et je compte sur vous !

Nico