Kristian a joué hier soir les pythies : cette deuxième demi-finale a été un beau bordel ! Des accessoires en pagaille, des prestations à remplir tous les bêtisiers, des chansons déconcertantes et surtout, des qualifications improbables. Nous avons été pour le moins déboussolés. Vous le verrez, cette fois, nous nous sommes plantés dans les grandes largeurs, quant à nos pronostics. Nos goûts n’ont pas rencontré ceux de la majorité…

Bref, voici, le compte rendu de cette deuxième demi-finale, telle que nous l’avons vécue. Vous revivrez à nos côtés ces 135 minutes joyeusement foutraques et bordéliques. Vous découvrirez les réactions spontanées des uns et des autres. Attention : vous n’aurez qu’une vague idée de l’impression causée sur le grand public par les chansons en lice hier. Mais avant tout, posons le décor en photo !

Nous revoici réunis, chez ma meilleure amie, à Vilvorde, une commune de la périphérie bruxelloise. Notre groupe se composait de sept personnes : une femme, six hommes, tous trentenaires. Cinq Belges francophones, un Belge germanophone (re-coucou, chéri !) et un Grec. Quatre fonctionnaires, deux enseignants, un employé. Trois fans et quatre lambda bien éclairés.

Te Deum et c’est re-parti !

OUVERTURE

Petit récapitulatif. Quelle était belle cette première demi-finale ! Entrée en scène de nos trois présentateurs. Oleksandr et Volodymyr sont habillés à la ramasse. Heureusement, ils se changeront en cours de route. De manière générale, ils se sont montrés plus engageants, mais ce n’est toujours pas le Pérou. Idem pour la production : meilleure et sensiblement plus inventive que mardi, mais encore loin d’un Eldorado suédois. Plans larges et prises de vue impersonnelles.

Oublié Monatik et son peignoir. Place à un très joli medley de vainqueurs eurovisionesques. Très apprécié par le salon, tout le monde chante en choeur. Que de tubes, que de beaux souvenirs. Excellent moment, ambiance lancée !

SERBIE

Bonne prestation de Tijana, plutôt bien reçue par le salon. Retient l’attention, mais au refrain, ne décole pas. Ne se passe plus grand chose, jusqu’à l’arrivée du danseur. Bref regain d’attention. Personne n’a d’objection. Premiers rires discrets, dû à un abus de ventilateur. Pas d’applaudissements, mais sourires approbateurs. Bon début de demi-finale.

AUTRICHE

La lune capte le regard. Le salon aime beaucoup le décor, l’impression d’être dans les nuages. Nathan est très bien reçu : excellent chanteur, grand sourire, plaisir d’être sur scène. Chanson accueillie plus tièdement. Un peu léger, rien de renversant. Bonne humeur générale, qualfication possible. Cube plastique final pas très bien amené, trucage visible. Ensemble bien noté, malgré tout.

MACÉDOINE

Tiens, elle est enceinte ? État de grâce dure une seconde. Dès la première note, Jana se vautre vocalement. Salon horrifié. Moi, en morceaux. Rien ne sauvera la Macédoine de la catastrophe. Certainement la pire prestation vocale de cet Eurovision 2017. Terrible. Salon gagné par le fou rire. Reconnaît néanmoins que chanson très bonne. Mais rien à faire : concours musical, tout de même. Exit sans appel pour la Macédoine. En plus, maquillée comme une voiture volée.

MALTE

Salon note immédiatement l’opposition. Excellente interprétation vocale d’une chanson ennuyeuse. Salon s’ennuie durant trois minutes. Vieille ballade des années 90. Claudia dans l’émotion, donne tout, ne reçoit rien. Débat : que qualifier entre bonne chanson mal chantée et mauvaise chanson bien chantée ? Réponse sans appel : une bonne chanson bien chantée ! Exit dans l’indifférence pour Malte.

ROUMANIE

Salon un brin incrédule de prime abord. Moi, en mode “je les hais”. Les autres gagnés par le fou rire. Réception contrastée. Certains finissent par adhérer. Trouvent l’ensemble sympathique, très Eurovision. Les autres restent insensibles. Les canons renforcent les sentiments respectifs, entre sourires et froideurs. J’enrage. Roumanie sur la sellette. Mais bonne prestation générale, tout de même.

PAYS-BAS

Visuellement, accueillies platement. Le trio habillé dans le même tissu, mais dans trois coupes différentes, déjà vu, ringard depuis une décennie. Les voix à l’unisson imposent malgré tout le silence. Salon plus attentif. Performance vocale. Salon aime cet aspect. Mais rejet de la chanson. Vieillerie sans relief. Difficile de se prononcer. Flou et incertitude pour les Pays-Bas. À voir comparativement.

HONGRIE

La danseuse vole la vedette à Joci. Salon en oublie le chanteur et sa chanson. Un peu surpris par cruche, mais apprécie le numéro. Bonne prestation. Le salon aime les sonorités traditionnelles. L’écueil vient du rap. Le salon se divise. Certains rejettent, d’autres continuent d’aimer toujours. Bilan final plutôt positif. Mais deux personnes en désaccord avec la proposition hongroise. Nouvelle incertitude. Demi-finale décidément dans le brouillard.

DANEMARK

Poitrine d’Anja lui vole la vedette. Nouveau temps d’ajustement nécessaire pour le salon. Bonne interprétation, très bonne chanteuse. Mais à nouveau, chanson rencontrant l’indifférence. Aucun enthousiasme dans le salon. Vague ennui s’installe. Conversations diverses et apartés. Personne emporté, ni convaincu. Exit concerté pour le Danemark.

IRLANDE

Ce ballon ! Mais qui a eu cette idée foireuse ? Le salon condamne sur le champ la mise en scène. Ridicule et sans rapport. Brendan suscite des fous rires, entre voix de fausset et regards intenses. Mal reçu, trop maniéré. L’ensemble fait terriblement Junior. Moi, j’aime quand même. Six autres unanimes : ennuyeux et raté. Bonne prestation vocale, mais exit sans appel pour l’Irlande.

SAINT-MARIN

Première grande surprise de la soirée : Saint-Marin très bien reçu par le salon. Tout le monde reconnait que c’est assez daté, mais énergie contagieuse. Chacun se trémousse. Bonne prestation générale. Bonne humeur générale. Moi, pas convaincu, finis par me laisser emporter. Zipo avait raison. Fou rire : choristes d’époque. Salon veut qualifier Saint-Marin. Et moi aussi, finalement. Me surprends moi-même. Effet Valentina Monetta…

CROATIE

LE fou-rire de la soirée. Trois minutes durant. Sans discontinuer. Moi, effondré intérieurement par l’idiotie du truc. Les autres, pliés en deux. Chaque effet, chaque surprise, chaque reprise, chaque plan fait redoubler l’hilarité générale. Moi, indigné par le ridicule de l’ensemble. Les autres soulignent que Jacques chante fort bien et que le concept est étonnant. Mais pour eux, chanson sans intérêt. Personne pour soutenir Jacquot. Exit en perspective pour la Croatie. À moins que… Moi, encore innnocent.

NORVÈGE

Salon décontenancé par contraste avec Croatie. Moi, j’adore. Cinq autres apprécient. Mais un dernier rejette totalement, déteste absolument. Moi, surpris. Bonne prestation, effets visuels intéressants. Rehaussent les trois minutes. Masque illuminé fait sourire. Ensemble globalement bien reçu, à une exception près. Qualification possible pour la Norvège, toujours à une exception près, qui s’énerve et le fait savoir.

SUISSE

Salon attentif. Bonne prestation. Mais interrogation générale : pourquoi l’avoir perchée sur cet escalier ? Pas très esthétique en plus. Salon retient son souffle lorsque Miruna descend. Y arrive. Appréciation générale. Suisse bien reçue. Quelques applaudissements feutrés à la note finale. Très Belle et la Bête. Qualification supposée pour la Suisse.

BIÉLORUSSIE

Salon surpris par accessoire sorti de nulle part. Moi, agacé par le tour que prend cette demi-finale : un bazar, un bordel, pas un pour sauver l’autre. Bonne prestation à nouveau, mais chanson ne suscitant aucun enthousiasme. Vite répétitif. Bonne humeur du groupe. Rien pour autant qui enflamme le salon. Plus de notre époque. Exit prémédité pour la Biélorussie. Attention générale marque le pas…

BULGARIE

… Juste à temps pour Kristian. Salon silencieux et très attentif. Plaît beaucoup, beaucoup. Unanimité générale. Voix impressionnante, professionnalisme remarquable, alors que si jeune. Jugée très appréciée. Contemporaine, remarquable, ballade pas ennuyeuse. Effets visuels très bien notés. Première ovation de la soirée. Vifs applaudissements qui se prolongent. Qualification en première classe et en première place pour la Bulgarie.

LITUANIE

Du sublime au ridicule… Le salon captivé un temps par l’introduction. Apparition de Viktorija. L’attention flotte. Ressemble à Catherine Ringer. Le morceau dérape lentement mais sûrement. Salon se renfrogne. Mise en scène et gros plans douloureux. Refrain et aggression vocale. Salon grimace. Yeah yeah ? Yeah yeah. Supplice débute. Unanimité contre. Les ongles font sursauter. Qu’en fait-elle ? Idées coquines… Porte sur les nerfs, devient long et insupportable. Bain du chat. Exit pour la Lituanie.

ESTONIE

Sursaut : micro de Laura en rade. Repart en une seconde. Vont-ils demander un deuxième passage ? Bonne prestation, bien reçue par le salon. Schlager assumé, interprètes charismatiques. Plus souriants que prévu. Koit en mode Actor’s Studio. Les trois fans aiment beaucoup. Les quatre autres plutôt positifs. Qualification à la carte pour l’Estonie.

ISRAËL

Ah, Imri… Salon d’accord : très beau. Hélas, en a conscience et en joue. Salon préfère modestie. Bonne prestation, bien reçue. Bonne chanson, idéale pour conclure. Donne envie de danser. Silence. Tout le monde admire Imri, ses muscles saillants, ses aisselles bien taillées, ses œillades. Qualification unanime pour Israël.

Bilan provisoire. Moi : re-triste, car déjà re-terminé. Salon : perdu entre les propositions. Résultats incohérents et contradictoires. Classement difficile à établir, contrairement à mardi. Quatre chansons ont suscité une adhésion immédiate et spontanée : Bulgarie, Suisse, Estonie et Israël. Deux chansons ont suscité une adhésion générale, mais plus tiède : Serbie et Autriche. Trois chansons ont suscité une adhésion positive, mais avec un adversaire virulent : Hongrie, Saint-Marin, Norvège. Deux chansons ont partagé le salon : Pays-Bas et Roumanie. Enfin, six chansons ont été rejetées d’emblée : Macédoine, Malte, Danemark, Irlande, Croatie et Lituanie. Nous voilà dans de beaux draps… Après discussions et recoupements, deux certitudes : Bulgarie, la meilleure ; Lituanie, la pire.

ENTRACTE

Numéro d’entracte dans l’indifférence générale. Ne suscite aucun intérêt dans le salon. Discussions croisées, pauses toilettes et recomptage des points. Jana se fiance. Surprise générale. Moment mi-touchant, mi-embarassant. Aurais voulu voir la bague en gros plan. Un peu frustré.

QUALIFIÉS AUTOMATIQUES

Alma très bien à l’écran, charmante. Apparition d’Amir et d’Edoardo Grassi. Salon accueille favorablement Requiem. Envie d’écouter les trois minutes. Bonne chanson, bon visuel. Prometteur.

Coiffure de Levina étonne. Ses pieds nus aussi. Chanson reçue avec indifférence. Ne touche personne. Un fan prédit une dernière place, avant de se rappeler de l’Espagne. Corrige en avant-dernière place.

Rock accueilli avec circonspection. Pas de commentaires emballés. Gros son lourd, ensemble pas très moderne. Ukraine mal partie.

PROCLAMATION

Suspense. Tout le monde s’accroche. Coucou, Jon Ola ! Méritera ses congés payés. Bulgarie, bravo, attendu ! Biélorussie, première surprise. Certes… Et là, le ciel me tombe sur la tête. CROATIE ??? PARDON ??? Hurlement d’horreur. Salon en déroute. Hongrie, oui. Danemark ? Surprise générale. Israël, évidemment. Roumanie, il fallait s’y attendre. Norvège ! Je bondis de joie, compense. Pays-Bas, re-surprise. Instant terrible. Perte totale de répères. Estonie ? Suisse ? Serbie ? Macédoine ? C’est l’Autriche ! Content, mais sous le choc. Quatre préférés éliminés sèchement. Mes deux les plus détestés qualifiés. Suis en morceaux… Où suis-je ? Qui va remporter cette édition 2017 ? Ne suis plus certain de rien…

CONCLUSION

De l’art de se vautrer dans ses pronostics. On repassera pour “Madame Soleil” ! Voici notre classement final, avec les moyennes générales sur vingt :

  1. Bulgarie – 16,21
  2. Suisse – 14,64
  3. Israël – 14,57
  4. Estonie – 14,57
  5. Saint-Marin – 14,21
  6. Hongrie – 14,07
  7. Serbie – 13,86
  8. Autriche – 13,07
  9. Pays-Bas – 13,07
  10. Roumanie – 12,64
  11. Norvège – 12,57
  12. Biélorussie – 12,29
  13. Danemark – 12
  14. Malte – 11,5
  15. Macédoine – 11,36
  16. Croatie – 10,57
  17. Irlande – 9.93
  18. Lituanie – 8,71

Vous le constatez : les résultats sont bien plus serrés et moins évidents que ceux de mardi. Nous n’obtenons que six réponses justes. Ce qui reste tout de même meilleur que votre pronostic ! Vous aviez justement prédit cinq qualifications : celles de la Bulgarie, d’Israël, de la Hongrie, de l’Autriche et de la Norvège. Vous aviez qualifié la Macédoine, l’Estonie, la Suisse, l’Irlande et la Serbie. Vous aviez éliminé le Danemark, la Biélorussie, la Roumanie, les Pays-Bas et la Croatie. Nous voilà propres !

Nous nous quittons ici provisoirement. J’espère que vous avez passé une fort bonne soirée, malgré les chocs et les surprises. Je vous embrasse et vous fixe rendez-vous la semaine prochaine pour le compte rendu de notre grande soirée de samedi. La finale, enfin ! Je vous la souhaite la meilleure possible. Vivement intensément ce moment suprême ! Et que le meilleur gagne !