Vers l’infini et au-delà ! Voisins des Estoniens, les Lettons organisent eux-aussi ce samedi, la finale de leur sélection nationale. Nous saurons alors qui représentera la Lettonie à Tel Aviv. D’une étoile à l’autre, examinons ensemble les huit finalistes de ce Supernova 2019 et confrontons nos opinions à leur endroit.

LES LOREEN

Commençons par mon avis personnel sur la question. Bien entendu, cela n’est que mon opinion subjective sur la question. Si vous différez en la matière, exprimez-vous dans les commentaires.

Loreen n’a point été surprise par ce Supernova : letton, très letton. Entre habitués et mauvaises idées, elle a navigué en eaux connues.

Markus Riva – You Make Me So Crazy

Pas de Supernova sans Markus Riva… Proposition dans la lignée de ses précédents essais. Bon morceau, bien produit, agréable à écouter. En direct, bonne prestation vocale. Mise en scène plutôt kitsch et surjouée. En fait trop… mais principe de base chez Markus… Résultat final assez identique aux années antérieures : bien, bien. Mais manque d’un élément novateur, d’un facteur X, d’un supplément d’âme. Reste générique et manufacturé. Pourrait faire un excellent représentant letton à l’Eurovision. Ne lui reste “plus qu’à” dégoter LE morceau qui emportera tout. À noter : j’avais déjà dit ça l’année dernière… Conclusion : rendez-vous l’an prochain…

Edgars Kreilis – Cherry Absinthe

Très bon morceau, très bien produit. Retient l’attention. Parmi les meilleures propositions de cette sélection. Nouveau titre curieux, mais plus marquant que Fire. Edgars, excellent interprète. Prestation vocale très réussie. Évoque curieusement Mans Zelmerlöw. Mais pas au désavantage d’Edgars. Susceptible de représenter la Lettonie avec honneur à Tel Aviv. Reste que pas emballé par la mise en scène. Simpliste et mettant trop l’accent sur les choristes. Mériterait une création plus pointue et sophistiquée. Heureusement, peut se corriger facilement.

Aivo Oskis – Somebody’s Got My Lover

Bonne proposition, honnête et bien produite. Aivo se révèle bon interprète. Prestation vocale réussie en direct. Mais morceau pas marquant du tout. Attention du téléspectateur finit par se perdre au bout d’une minute. Ensemble plat et linéaire. Manque de souffle, d’envolée, de crescendo épique, de mise en scène étonnante. Bref, de tout ce qui fait une proposition eurovisionesque ravageuse… Bien pour finale lettone, fera office de pause entre deux concurrents sérieux.

Double Faced Eels – Fire

Intro prometteuse, refrain marquant. Couplets plus mous. Mais composition intéressante, à la croisée des genres. Volonté de se démarquer et d’innover musicalement. Prestation vocale assez maniériste, pas honteuse cependant. Ambiance générale de concert rock. Fonctionne à l’écran et pourrait se transposer heureusement à l’Eurovision. Représenterait la Lettonie avec bonheur, car beaucoup de potentiel. Travail encore nécessaire sur la mise en scène.

Dziļi Violets feat. Kosmen – Tautasdziesma

Si typiquement letton… et si typiquement horripilant ! Des interprètes de qualité, de belles voix… au service d’un foutoir musical sans queue, ni tête, ni intérêt. Me donne envie de hurler, tellement l’idée est mauvaise. Humour au vingt-sixième degré incompréhensible pour non-Letton. Ne vois absolument pas l’intérêt de la chose, même pas sur le plan musical… À éviter, pour l’amour du ciel… et du français !

Laime Pilnīga – Awe

Morceau et prestation éclipsés par coupes de cheveux improbables. Ne vois que ça à l’écran, désolé. Après gros effort de concentration… rien. Morceau ennuyeux. Folk-rock nostalgico-dépassé. Ne décolle pas. N’emporte pas. Bonne prestation vocale en direct. Mais en retard d’une guerre musicale. Aurait été parfait sur MTV à la fin des années 90. Hélas, gros déphasage artistique avec les derniers cartons de l’Eurovision. Même Eleni n’aurait pu s’en sortir avec cette chanson… Drame : typiquement ce dont les Lettons raffolent et grande chance de victoire. Positivons : fera un concurrent de moins pour la Suisse en demi-finale.

Samanta Tīna – Cutting The Wire

Viva Maria, Viva Samanta, Viva la diva… Diva lettone préférée revient avec proposition pas dépourvue d’intérêt. Nouvelle direction musicale qui lui va bien. Excellente prestation vocale, qui élève le morceau. Mise en scène plutôt curieuse, à prendre au second degré. Morceau intéressant et à bon potentiel. Hélas refrain très (très) répétitif. Tort letton récurrent. Finit par lasser, car tourne en rond musicalement. À mettre de côté au profit d’une chanson plus construite et élaborée.

Carousel – That Night

Petite chanson toute douce passée inaperçue lors des tours précédents et qui soudain, se révèle. Prend une direction sobre et intimiste. Respiration bienvenue. Visuel bien pensé et prestation vocale sans reproche en direct. Touchant et appréciable. Reste quand même timide et linéaire. Pourrait être une alternative intéressante pour la diversité musicale du Concours. Pourrait trouver son public. Mais guère d’illusions à avoir : passerait inaperçu entre Sergey et Sbruk.

À mon humble avis, le Supernova est arrivé au terme de son parcours. La sélection lettone n’a plus rien de nouveau à nous offrir, ni musicalement, ni télévisuellement. Un rafraîchissement du contenu me semble nécessaire pour l’an prochain.

Que choisir ? Spontanément, j’ai aimé, j’aime et j’aimerais Edgars Kreilis. Cherry Absinthe n’est pas la chanson du siècle, mais Edgars est un excellent chanteur et un interprète talentueux. Avec une mise en scène au cordeau, il pourrait retenir l’attention des téléspectateurs et collecter leurs votes.

Mais il semblerait que nos amis Lettons se soient emballés pour Carousel… Pourquoi pas… Un choix qui ne serait ni honteux, ni répréhensible, mais risqué sur le plan compétitif. Alea iacta est, quoi…

LE SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

Sur ce, rendez-vous samedi pour la grande finale !