Amis lecteurs, je suis ravi de vous retrouver pour un nouveau numéro de “Rumeurs, rumeurs”.

Le Junior est sur le point de se dérouler et ce premier événement Eurovision depuis plus d’un an retient à juste titre une grande partie de l’attention de l’Euro-sphère. Pourtant, parallèlement à cela on s’agite en coulisses dans toute l’Europe à quelques semaines du début de la première sélections nationale.

Au menu de “Rumeurs, rumeurs” ce samedi, un dernier crochet vers la Suède à quatre jours de l’officialisation du plateau du Melodifestivalen, un aller simple pour l’Estonie où les engagés de l’Eesti Laul ont livré des confidences sur leurs morceaux et , cerise sur le gâteau, deux scandales en Albanie.

Melodifestivalen 2021 : une édition all-stars en perspective

C’est a priori mardi 1er Decembre que l’identité des 28 participants à la reine des sélections sera révélée. A cause du Covid, la traditionnelle conférence de presse se tiendra probablement en ligne mais n’ayez crainte, le plateau promet d’être exceptionnel.

Le quotidien Aftonbladet révèle plusieurs fois par semaine des indiscrétions et les noms qui fusent vont faire bondir de joie bien des eurofans.

Niveau garçons, on assistera sans doute à un choc des titans entre deux stars suédoises du Melodifestivalen du début des années 2010 :

Eric Saade, en négociations jusqu’à ces derniers jours avec la production, aurait accepté de se frotter à la compétition. Face à lui, son rival de 2011 : Danny Saucedo ! Ce dernier serait en lice pour la première fois depuis 2012, l’année où il était le favori de la production mais s’était heurté à Loreen. En 2009, au sein du boys band EMD, Danny avait là aussi atteint le podium, 3ème de la finale remportée par la maman de Greta Thunberg, Malena Ernman.

Anton Ewald serait aussi de la partie. Le jeune homme avait dansé derrière Danny Saucedo en 2012 et s’était aligné en tant que chanteur dans les éditions 2013 et 2014. Il s’était frayé un chemin jusqu’à la finale à chaque fois, prenant même la 4ème place en 2013.

Contrairement aux apparences, il n’y aura pas que des récidivistes en 2021 : parmi les petits nouveaux, Aftonbladet annonce la participation d’un groupe de rock actif depuis plus de 15 ans, Lillasyster, ainsi que celle de deux jeunes interprètes, Emil Assergard et Efraim Leo.

Jetez une oreille au dernier single de ce dernier,”When I wanted you”.

Au niveau des dames, Jessica Andersson aura des adversaires de taille dans la catégorie “quadragénaire reine du schlager”. Les mythiques Charlotte Perrelli et Tess Merkel (membre d’Alcazar) sont en effet annoncées comme partantes certaines !

On ne présente plus Charlotte Perrelli, qui avait remporté le concours en 1999 avec “Take me to your heaven”, à l’époque où on l’appelait Charlotte Nilsson. En 2009, malgré le soutien des eurofans, “Hero” avait terminé en fin de classement et la diva Charlotte avait même échappé de peu à l’humiliation d’une sortie de route en demi-finale. Depuis, elle poursuit sa carrière en Suède et a participé sans grand succès à deux autres Melodifestivalen avec “The girl” et “Mitt liv” , éliminés en série. Pour 2021, on nous promet un retour au schlager pour la Perrelli, loin de sa ballade à la guitare qui lui avait valu la dernière place de sa série en 2017. Sa dernière apparition au Mello remonte à 2019, elle y avait interprété un duo inédit avec Dana International “From diva to diva”

Tess Merkel, quant à elle, n’a jamais concouru en solo au Melodifestivalen. Mais avec ses compères d’Alcazar, elle a multiplié les participations en sélection, la dernière fois en 2014 avec “Blame et on the disco”. Intronisée avec les autres membres du groupe au Hall of fame du Melodifestivalen l’annee dernière, Tess essaiera de suivre les traces de Lina Hedlund, finaliste en 2019.

La presse suédoise spécule également sur la participation de Kadiatou Holm Keita, seconde de la Nouvelle star suédoise en 2018 et d’un duo de chanteuses aguerries dans le domaine des comédies musicales, Ewa Roos et Eva Rydberg. Derniers noms sortis du chapeau ce jeudi, ceux de Nathalie Brydolf et de Frida Green, issues respectivement de la Nouvelle Star 2018 (comme Kadiatou Holm) et de la Suède à un incroyable talent. Frida Green pourrait chanter dans un dialecte utilisé dans une micro région du sud de la Suède, la Scanie.

Les journalistes d’Aftonbladet pensent connaître 24 des 28 engagés. Qui seront les 4 autres ? Apparemment pas de Loreen en 2021 même si avec elle on ne sait jamais …sa participation en 2017 avec “Statements” n’avait été finalisée que la veille de la conférence de presse de présentation !

Un autre journal suédois, Expressen, mise quant à lui sur Roger Pontare, qui avait participé en 2000 au concours et porté haut les couleurs samis.

Estonie : les candidats 2021 se confient sur leurs morceaux

Quelques jours après l’annonce de l’identité des demi-finalistes de l’Eesti Laul 2021, le diffuseur estonien a mis en ligne des vidéos dans lesquelles la quasi totalité des candidats estoniens se confient sur le morceau qu’ils défendront en Février 2021. Si Tanja ne s’est pas livrée à l’exercice, ses 23 concurrents nous en ont dit plus.

Nos collègues de Wiwibloggs ont établi un compte-rendu de ces interviews.

On y apprend que Juri Postmann avait son morceau ” Magus melankoolia” en tête depuis plusieurs années, qu’il s’agit d’une belle ballade lente et inclassable qui parle de résilience et de fierté.

Egert Milder tentera de confirmer les attentes nées de sa participation en 2020 avec “Georgia” . Il estime que son titre de 2021 sera encore meilleur. Le thème de sa chanson sera la quête de la liberté (tout un programme.. .)

Koit Toome révèle que sa chanson est techniquement difficile à interpréter et qu’il a dû prendre des cours de chant pour la maîtriser. “We could have been beautiful” est une ballade puissante, belle et touchante selon son interprète.

Sissi, de retour après le succès de “Strong” en 2020, nous présentera un morceau gospel et dansant sur la nécessité de croire en ses rêves et de se lancer pour vivre sa vie.

Enfin, le vainqueur 2020, Uku Suviste, remettra courageusement sa couronne en jeu avec “The lucky one” , un morceau sur une rupture amoureuse mais avec une touche d’espoir, celui d’un nouveau départ. De l’aveu même des producteurs de l’Eesti laul, Uku présente en 2021 un meilleur titre que l’an passé.

Albanie : accusations de tricheries et polémiques au FiK

Le FiK albanais démarrera dans à peine plus de 2 semaines. Les répétitions battent leur plein et des vidéos de la scène qui sera montée en plein air ont été révélées il y quelques jours.

La qualité musicale sera au rendez-vous cette année. Les polémiques aussi, comme tous les ans.

C’est tout d’abord une accusation de tricherie qui a parcouru les rédactions albanaises en début de semaine : plusieurs sites d’information se sont faits l’écho de rumeurs selon lesquelles le classement de la compétition avait déjà été établi par les 11 juges choisis par la RTSH.

D’après la presse albanaise, c’est Anxhela Peristeri qui l’emporterait avec 322 points.

Elle devancerait Viktor Tahiraj et Gjergj Kacimali, avec respectivement 266 et 245 points. Certains des favoris de la compétition seraient plus loin dans le classement : Wendi Mancaku serait 5ème, Xhesika Polo 10ème, Mirud 13ème, Inis Neziri 23ème et Era Rusi dernière avec un 0 pointé de la part de chacun des juges.

Cette rumeur est des plus improbables, d’abord.parce que la compétition éliminera des artistes en demi-finales et qu’un classement complet comme celui révélé sera alors impossible à établir. De plus, Inis Neziri et Era Rusi, très appréciées en Albanie, n’ont que peu de chances de connaître pareille déconvenue en Décembre prochain.

Cette rumeur des plus fantaisistes intervient un an à peine après celle évoquée dans nos colonnes à l’époque qui prétendait que le classement de la compétition avait été retrouvé par hasard par un technicien de plateau avant les répétitions.

La RTSH a publié un communiqué suite à l’ampleur prise par la rumeur. Selon le diffuseur albanais, le classement du FiK ne sera pas établi avant les prestations (encore heureux !) et ces rumeurs malveillantes sont générées par des personnes malfaisantes qui poursuivent des intérêts personnels et veulent nuire à la popularité du programme. Enfin la RTSH insiste sur le fait que les 11 juges évoqués dans les journaux ne sont pas ceux qui interviendront au FiK.

Dans un autre registre, un des morceaux retenu suscite la polémique en Albanie. Il s’agit de “Jo” (“Non” en français), interprété par Erik Lloshi, dont les paroles épousent les thèses des partisans anti avortement.

Devant cette utilisation du FiK à des fins politiques, certains artistes dont Aurelia Gace ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Si d’aventure “Jo” remportait le ticket pour Rotterdam 2021, il y aurait sans doute de vives pressions sur la délégation albanaise pour changer les paroles et ne pas enfreindre les règles du concours.

C’est ainsi que s’achève ce numéro de “Rumeurs, rumeurs”. La section des commentaires est à vous ; répondez si vous le souhaitez aux questions suivantes :

  • Avec les participations attendues de Danny Saucedo, Charlotte Perrelli etTess d’Alcazar, le retour vers le schlager semble bien amorcé en Suède. Pour le meilleur ou pour le pire ?
  • Quels sont les artistes que vous attendez avec le plus d’impatience en Estonie ? Un doublé pour Uku Suviste vous ravirait-il ?
  • Les polémiques albanaises à répétition salissent elles le FiK ? Quels sont vos favoris cette année ?