Le Royaume-Uni n’ayant plus le monopole (avec l’Irlande et Malte) de la langue anglaise à l’Eurovision, il devient beaucoup plus difficile à nos amis d’outre manche de se placer sur le podium. Leur dernière victoire remonte à 1997 et depuis, les anglais cherchent désespérément un moyen de revenir dans le haut du classement. Après deux années passées en  gériatrie, le Royaume-Uni revient avec un peu plus de fraîcheur.

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanteuse[/pullquote]

molly-smitten-downesMolly Smitten-Downes (appelez-là Molly tout simplement), est née le 2 avril 1987.

Elle a débuté sa carrière en tant que membre du groupe Stunt, connu pour son mashup Raindrops (encore une fois), un des hits de l’année 2008.

En 2009, Molly collabore avec Basshunter, un producteur et musicien suédois sur la chanson I Will Love To Learn Again, figurant sur le second album de l’artiste intitulé Bass Generation.

En 2011, elle se lance en solo et produit son premier titre sous son propre label. Fly Away With Me sort le 18 décembre, uniquement en téléchargement.

En 2013, elle collabore de nouveau avec un producteur et compositeur suédois bien connu des amateurs de l’Eurovision, Anders Hansson (il a participé à six Melodifestivalen en le gagnant une fois, en 2005 avec Lena Philipsson). Le résultat s’appelle Beneath The Lights que Molly chante avec Dream Beats.

Galerie photos du Royaume-Uni

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanson[/pullquote]

Composée par Molly Smitten-Downes et Anders Hansson, Children Of The Universe est une chanson pop-rock qui fait son effet. « Le pouvoir au peuple », scande Molly. Il s’agit d’une chanson qui inviterait presque à la rébellion.

Côté musical, c’est très bon. Nous avons un refrain qui se retient très bien, des couplets excellents.

Dans Children Of The Universe, il faut rendre hommage aux choristes, qui font un boulot remarquable. Ils sont tellement présents dans la chanson qu’on devrait les créditer. Ce sont eux qui portent le rythme de la mélodie à coups de oh-oh durant le refrain, et de eh-eh pendant les couplets.

Les anglais vont-ils renouer enfin avec le succès ? Les bookmakers semblent le penser puisque le Royaume-Uni est classé 5ème au tableau des paris.

 

N’oubliez pas les paroles

 

Power to the people (oh, hey, hey)
Power to the people (oh, oh, oh, oh)

I’ve been tired of this thinking (hey)
so I’ve drowned it out with drinking (oh)
Tastes like a bitter pill but I’ll just wash it down
With the taste of something sweet that some doctor gave me now
And this is a madness
I’m not giving in

We’re shining like diamonds
With fire in our bones
Standing beside you I’ve a feeling that I’ll never walk alone

We’re children of the universe, don’t you know
Dancing on the edge of time and it’s ours to own
Just children of the universe

Power to the people (oh, hey, hey)
Power to the people (oh, oh, oh, oh)
Power to the people (oh, hey, hey)
You know what we want and we’ve gotta get it now

Something’s stirring in the silence (hey, hey)
And it reeks of passive violence (oh)
Hold on tight this opportunity we’ll take, put an end to all this suffering before it gets too late
Hopes on the horizon
I’m not giving in

We’re children of the universe don’t you know
Dancing on the edge of time and it’s ours to own
Just children of the universe

We’re shining like diamonds
With love in our hearts
They said it’s the end but I’ve a feeling 
It might just be the start
As I am awakened with fire in my bones
Standing beside you I’ve a feeling that I’ll never walk alone

We’re children of the uni, children of the uni,
Children of the universe don’t you know
Yeah dancing on the edge of time and it’s ours to own
‘Cause we are children of the universe
Just children of the universe

Power to the people

 

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La tendance musicale au Royaume-Uni[/pullquote]

Cette semaine, Sigma atteint la première place des Charts avec la chanson Nobody To Love. Il s’agit d’une entrée dans le classement. En deuxième position, autre entrée directe, celle de Vamps avec Last Night. Aloe Blacc perd sa première place avec The Man et se retrouve troisième. On note un essoufflement du tube de l’année : Pharrell Williams est classé 7ème.