Bonjour à tous (et à toutes), ravi de vous retrouver à nouveau ce samedi pour le onzième épisode de “rumeurs, rumeurs”.

Demandez le programme : nous allons parler de San Remo 2020 mais aussi du choix du candidat autrichien. Il sera également question des “interval acts” du concours 2020.

Rumeur 1 : Italie : Francesco Gabbani de retour à San Remo ?

Le 06 Janvier prochain, le Festival de San Remo dévoilera l’identité des 20 « Campioni » qui seront à l’affiche. Parmi ceux ci, on retrouvera probablement le fantasque Francesco Gabbani, un des grands animateurs du concours 2017 avec « Occidentali’s karma ».

Dans une interview au site fanpage.it, il a révélé qu’il était tout à fait enclin à revenir sur la côte ligure où il avait été couronné en Février 2017. Il a même déjà choisi sa chanson pour le show et a reporté sa sortie pour ne pas enfreindre les règles du festival, si d’aventure il venait à être sélectionné.

Elle a un titre à rallonge puisqu’elle s’appelle « Duemiladiciannove » (2019 en VF). Elle figurera sur son prochain album qu’il vient de terminer.

Est ce qu’on y croit ? OUI à 80 %

Francesco Gabbani à San Remo c’est la promesse de moments délicieux et d’un grain de folie. Amadeus, le nouveau directeur du show, ne s’en privera sans doute pas.

Le quotidien italien de référence Il Messaggero a publié en début de semaine une liste d’artistes qui participeront à la grand messe italienne. Francesco Gabbani y figure bien.

D’après les sources du journal, parmi les illustres chanteurs appelés à venir se produire sur la scène du Théâtre Ariston en Février prochain, il y aurait aussi Al Bano, Arisa, Elodie, Rocco Hunt, Noemi, Annalisa, Umberto Tozzi et l’un des fils d’Andrea Bocelli, Matteo :

Matteo Bocelli

Très belle brochette d’artistes, non ?

Rumeur 2 : Rotterdam 2020 : des Eurostars néerlandaises pressenties pour les « interval acts »

Rotterdam 2020 devient chaque jour plus concret. Nous avons appris ces derniers jours l’identité de l’équipe créative ainsi que les noms du trio de présentateurs.

La scène sur laquelle se dérouleront les trois shows nous a aussi été dévoilée.

Par contre, les « interval acts » n’ont pas encore révélés.

Quels seront les artistes qui se produiront durant ce laps de temps mis à profit pour comptabiliser les votes du public ?

De nombreux noms circulent ….. Pas de Madonna ou de star internationale mais plutôt ceux d’anciens candidats au Concours.

Les OG3NE, représentantes des Pays Bas en 2017, ont déclaré dans la presse néerlandaise qu’elles aimeraient beaucoup se produire sur la scène de l’Ahoy en Mai prochain mais qu’elles n’avaient pas encore été contactées par la production. Dans la même interview, elles conseillaient au diffuseur néerlandais de choisir un candidat inconnu pour 2020 car la pression de la victoire serait moins forte sur lui du fait du succès de Duncan Laurence et de la quasi impossibilité de faire la passe de deux. Mais depuis la Pologne a réussi un doublé au JESC alors….

Les sœurs Vol poursuivent leur carrière avec succès. Elles ont en outre remporté fin Octobre un concours télévisé de danse., le bien nommé « Dance, dance, dance ».

OG3NE

De son coté, Waylon, candidat en 2014 avec The Common Linnets et en solo en 2018, semble aussi tout à fait disposé à revenir chanter « Calm after the storm » sur la scène du concours 2020. Il a participé à un show télé dans lequel il a été cuisiné par le présentateur, Beau van Erven Doren sur son sentiment quant à l’Eurovision 2020 et à une reformation temporaire de son duo avec Ilse de Lange.

La collaboration de Waylon et d’Ilse avait été houleuse, pour des questions d’ego principalement. Waylon avait quitté The Common Linnets dès Juin 2014, à peine un mois après le Concours où le duo avait obtenu une superbe seconde place, seulement battu par l’Autriche et Conchita Wurst.

Depuis les deux ex partenaires demeurent en froid et sont sans nouvelles l’un de l’autre.

Dans son interview, l’interprète d’Outlaw in Em a réaffirmé son amour pour le concours (qu’il avait pourtant comparé en 2018 à un grand cirque…) et déclaré que ce serait un honneur de chanter sur le sol néerlandais à l’occasion de Rotterdam 2020. Par contre, pour lui c’est à Ilse de Lange et à l’organisation de faire le premier pas. Autant dire que ce n’est pas gagné…

Waylon

Et quid de Duncan Laurence ? On ne connaît pas encore son rôle dans le dispositif pour Rotterdam mais il a plusieurs fois indiqué qu’il adorerait chanter avec Ilse de Lange (encore elle !), la bonne fée à l’origine de sa carrière.

Elle avait été sa coach à The Voice et un élément déterminant dans le choix d’Avrotros de le sélectionner pour le concours.

Ilse l’avait ensuite conseillé tout le long du processus et accompagné à Tel Aviv.

Ilse de Lange et Duncan Laurence, toujours aussi complices

Est ce qu’on y croit ? OUI à 70 % pour OG3NE, Duncan Laurence et Ilse de Lange, NON à 60 % pour Waylon.

Selon moi, les OG3NE seront sollicitées, non pas pour une reprise de « Lights and shadows » mais pour un medley des plus grands succès néerlandais au concours.

Un duo entre Duncan et Ilse serait magique et le diffuseur sera sans doute ravi de proposer ce beau moment, d’autant plus que les artistes semblent tout à fait enthousiastes à cette perspective.

Pour Waylon, son inimitié avec son ancienne partenaire, son caractère difficile et ingérable et le souvenir encore récent des différends rencontrés avec la délégation néerlandaise en 2018 rendent la perspective d’un retour beaucoup plus incertaine. Si il est de la partie, ce sera sans doute de manière fugitive, un peu comme Nadav Guedj, apparu le temps d’un clignement de paupières au Concours 2019.

Rumeur 3 : Autriche : trois noms pour Rotterdam

Le diffuseur autrichien ORF n’a pas encore communiqué sur son mode de sélection et l’identité de son poulain pour le concours 2020.

Le recours à un choix en interne, sans passer par la case « sélection nationale », semble toutefois privilégié. Depuis 2017, Nathan Trent, César Sampson et Paenda ont été choisis via ce procédé.

Trois noms reviennent de manière récurrente sur les réseaux sociaux. Les profils des artistes sont plutôt différents, jugez en plutôt :

– Thea Devy, une jeune auteure compositrice

– Vincent Bueno, un chanteur Rnb

– Sara de Blue, une grande voix déjà prisée des Eurofans.

Thea Devy  a longtemps semblé tenir la corde.

Thea Devy

Tout est parti d’un message sur les réseaux sociaux de ses producteurs I B Music dans lequel ils se félicitaient de leur travail avec la jeune chanteuse et révélaient qu’elle faisait partie du top 3 de l’ORF pour représenter l’Autriche au concours 2020 et était actuellement en négociations avec le diffuseur. Dans un message ultérieur, la jeune chanteuse a posté un cliché pris en studio d’enregistrement avec les hashtags #eurovision et #ESC.

Son premier single « Waiting for » est sorti début 2018. Voici un aperçu de son talent.

et une chanson de circonstance, en ce mois de Décembre :

Alors qu’on pouvait penser que Thea Devy serait l’élue, l’hypothèse Vincent Bueno a commencé à émerger.

Vincent Bueno

Son nom dira peut être quelque chose aux eurofans les plus pointus : il a participé à la dernière finale nationale autrichienne en 2016 avec son titre « All we need is that love ». Il y avait pris la 5 ème place, devancé entre autres par Zoé Straub et son légendaire « Loin d’ici ».

La prestation est perfectible mais le jeune homme avait déja montré son goût pour la scène à cette occasion.

En 2017, il avait assuré les chœurs de Nathan Trent à Kiev, l’occasion pour lui de se frotter à l’ambiance concours.

Vincent Bueno chante, danse, rappe et a même monté un duo avec son épouse sous le nom de « The Buenos ». Son dernier single qui date de 2018 s’appelle « Into You ».

Selon le quotidien Osterreich, Vincent Bueno aurait été choisi.

La troisième hypothèse, loin d’être la moins séduisante, nous mène à Sara de Blue.

Celle ci avait fait les beaux jours de l’éphémère sélection 1in360 qui avait servi de cadre au choix du candidat de San Marin pour le concours 2018. Alors qu’elle était la favorite, elle avait de manière assez suspecte été escamotée par le duo composé de Jessika et de Jennie B.

Depuis elle continue sa carrière à travers l’Europe et a obtenu un prix cet été lors du réputé festival roumain Cerbul de Aur.

Concernant ses projets eurovisionesques, si elle avait exclu l’année dernière de postuler pour le concours 2019, elle ne ferme aucune porte pour 2020. Mieux, elle a rencontré le grand manitou de Symphonix International, Borislav Milanov, lors du Cerbul de Aur où il était venu supporter son épouse, Tamara « Keep the faith » Gachechiladze. Symphonix International a d’ailleurs déjà été impliqué en 2018 dans le choix de l’Autriche avec un de leurs poulains, César Sampson.

Un internaute a même écrit sur Twitter qu’une collaboration en studio était née de cette rencontre, mais aucun élément concret ne permet d’étayer cette affirmation.

Est ce qu’on y croit ? OUI à 60 % pour Vincent Bueno, NON à 70 % pour Thea Devy et Sara de Blue.

Vincent Bueno coche toutes les cases selon moi : c’est un artiste expérimenté qui, comme César Sampson à son époque, est passé par la case « choriste » au concours. Ainsi, le choisir serait l’option la plus rassurante pour l’ORF qui espère sans doute retrouver la finale après avoir chuté en 2019.

Thea Devy a un profil qui peut rappeler celui de Paenda : elle est inexpérimentée et semble encore trop frêle pour affronter la pression liée à un événement comme l’ESC. Son équipe a sans doute voulu faire un coup de pub en publiant les deux messages qui ont affolé les eurofans.

Quant à Sara de Blue, elle semble condamnée à s’exiler si elle veut un jour participer à la grande fête de Mai. Apparemment, elle n’est pas prophète dans son pays.

Pour le plaisir, savourons 3 minutes de son titre pour Saint Marin

Voilà, c’est maintenant à vous de vous exprimer à l’aide de nos chers sondages.

Vous pouvez aussi intervenir via la section « Commentaires »

C’est tout pour ce samedi, j’espère vous retrouver nombreux samedi prochain pour l’épisode 12 de « Rumeurs, rumeurs »

D’ici là, bon week-end à tous.