Aujourd’hui le Big 5+1 entre enfin en scène ! Nouveauté : avec les deux répétitions à rallonge des deux derniers jours, les gros contributeurs et le pays hôte ne sont plus intercalés au milieu des demi-finalistes, mais à la traîne : on ne verra donc que 30 secondes de leur performance aujourd’hui !

Elaiza... contentesElaiza a l’honneur de démarrer. Aucun changement par rapport à la sélection nationale : mêmes décors, costumes, mise en scène… Pas de mouvements sur la scène : la chanson d’abord ! Vocalement, aucun problème. Après, il faut aimer la chanson, ce qui n’est pas vraiment mon cas… Mais quand même, la chanson allemande est toujours très haut classée dans les charts nationaux, et a cartonné dans tous les pays germanophones : Autriche, Luxembourg, et dans une moindre mesure la Suisse. Alors faut-il se méfier des innocentes Elaiza ? La salle de presse, néanmoins, n’a pas aimé, et affirme que les filles finiront les dernières.

Mais c’est une vraie favorite qui fait son entrée sur scène à présent : Molly la britannique fait déjà se demander aux fans de son pays si le prochain Eurovision aura lieu à Londres, Manchester, Birmingham ou Édimbourg après cette répétition très réussie, qui ressemble beaucoup à la performance de Londres. L’atout qui fera peut-être basculer les votes : une pluie de pyrotechnie à la fin de la chanson (bon, elle ne sera pas la seule, il y en aura aussi en Russie, en Autriche…) mais, ici, elle colle particulièrement avec la chanson !

twin twin2Et c’est enfin le tour de nos Twin Twin nationaux de dégainer la moustache. Vocalement c’est au point, donc ils ne seront pas descendus en flèche par les jurys, à l’instar de Jessy Matador. Ensuite, les observateurs de la salle de presse ont affirmé que ça manquait de folie… En même temps, sans public difficile de se galvaniser, mais il est vrai que Lorent a l’air un peu sur la réserve… Autour de nos “trumeaux”, deux danseurs : un garçon et une fille, qui apportent de l’énergie au tableau. Le décor montre des moustaches en veux-tu en voilà, dont des moustaches aux couleurs des drapeaux des pays concurrents, ce qui peut être un atout !
Lorent a un pantalon cigarette sombre, une chemise cintrée et une cravate colorée. François est en short. Patrick n’a pour tout vêtement qu’un petit short orange et a ses peintures sur le visage, et ça aussi ça va faire dégainer le téléphone… Bref, on peut être satisfait, en attendant la suite, mardi !

Basim... sagePlus sobre, Basim est avec ses cinq danseurs en costume et en rang d’oignon, ce qui donne l’impression qu’il est avec cinq clones ou renforce l’effet Bruno Mars. La “chorégraphie” a été un peu modifiée. Le visuel est efficace, même si sur l’extrait diffusé par eurovision.tv ça a l’air un peu le grand bazar. Vocalement c’est très bon. Et… le Danemark est toujours un grand favori pour une victoire finale. Y’a pas que les Irlandais qui sont capables de gagner deux fois de suite quand même ! Même sans dégainer une rouquine amoureuse ou deux bonshommes aux relations plus qu’équivoques !

Après-midi : c’est au tour d’Emma d’entrer en scène ! Cette répétition n’a impressionné personne, mais on connait les Italiens. Leurs répétitions sont toujours mauvaises. Vocalement, c’était juste mais… juste juste. Mais Emma en a sous la semelle. Le décor est travaillé, l’ambiance blanche : on est plongé dans l’atmosphère du clip. Emma rampe sur la scène au milieu de la chanson, comme elle le fait habituellement sur scène. L’Italie ne vient pas pour gagner, mais elle ne finira pas dans les fins fonds du classement.

ruth-1Last but not least, la 37ème à fouler la scène du B&W Hallerne est bien Ruth Lorenzo. Ambiance pluvieuse évidemment pour ce “Dancing in the rain”. Mais à défaut de pluie réelle, qui avec l’abondance d’écrans, de loupiottes et de pyrotechnie aurait pu transformer Ruth en Claude François, c’est une pluie virtuelle qui tombe sur les écrans LED. Ruth est vêtue d’une robe blanche immaculée. Vocalement, c’est excellent. Ruth, qui avait tendance à hurler, s’est canalisée et est capable de lancer des notes à la Pastora Soler… Mais en moins bien quand même !

Côté bookmakers, la gagnante du jour est indubitablement Molly, dont la côte connait une remontée fracassante ! La voilà désormais 4ème derrière l’Ukraine. Pays en vogue : Ukraine donc, hongrie, Autriche, et Finlande. Remontée fracassante du jour : les Pays-Bas qui ont repris 7 places !

Dans le reste du Big 5+1, l’Espagne et l’Italie s’en sortent pas mal. Le Danemark, la France et l’Allemagne sont en baisse.

Et la playlist du jour… Enjoy ! Et commentez bien sûr !

PS : M. Frédéric Valencak himself nous demande de vous enseigner que les Twin Twin :

– se produiront ce soir dimanche 4 mai à 23h30 sur la scène de l’Euroclub,
– seront les invités de l’Eurofan Café demain lundi 5 mai à 17h,
– et chanteront sur la scène de l’Eurovision Village ce mercredi 7 mai à 17h15.
Si vous êtes du côté de Copenhague…

Et on ne résiste pas pour finir à la petite version spéciale a capella de la Moustache !