Les artistes participants à la première demi-finale (de gauche à droite) : John Lundvik, Sigrid Bernson, Edward Bloom, Kikki Danielson, Benjamin Ingrosso, Renaida et Kamferdrops.

Bien le bonjour, chers lecteurs ! Comme je vous l’avais promis voici un peu plus de deux semaines, je commence aujourd’hui une petite série d’articles afin de mieux vous présenter celles et ceux qui participeront à la sélection suédoise qui débutera en février prochain.

Le Melodifestivalen se rapproche à grands pas. Nous voilà à sept semaines du début de la sélection. Avec nos vingt-huit artistes, je peux donc, à rythme d’un article par semaine, vous présenter succinctement quatre artistes de la sélection à chaque fois. Nous terminerons une semaine avant la première demi-finale et comme ça, vous saurez tout (ou du moins ce que j’ai pu trouver) sur les participants.

Je tiens à préciser quelques points d’abord. D’une part, je ne suis pas journaliste, je suis étudiant, et le temps n’est parfois pas la chose que j’ai le plus en stock. Il est donc très probable que des informations m’échappent, auquel cas, si vous avez quelque chose à ajouter vous êtes bien sûr invités à le dire en commentaire, cela ne fera que compléter mon article, et moi, je saurai que l’on s’intéresse à ce que je fais. D’autre part, je ne tiens pas à faire des biographies ultra-complètes. Cela me serait impossible et je ne suis pas non plus sûr que le moindre détail de la vie de ces artistes vous intéresse. Ainsi donc, après avoir réuni le plus d’informations possible, je tente de vous fournir quelque chose de concis mais le plus complet possible sans être indigeste.

Bien ! Commençons ! Je traiterai les artistes dans l’ordre que j’avais utilisé lors de l’annonce des participants.

Renaida

Renaida Braun de son nom complet, est une jeune femme, née le 14 août 1997 en Tanzanie. Dans sa jeunesse (assez sombre admettons-le clairement), sa mère a été renversée par un camion. Bien qu’ayant survécu, cette dernière a subi des dommages cérébraux importants. Par la suite, elle a perdu son père, mort de la malaria. Renaida a donc été adoptée par Helen Braun, une Suédoise qui s’était installée en Tanzanie et qui était devenue une amie de la famille et avait promis de s’occuper de Renaida. Revenues plus tard en Suède, elles vivent ensuite à Nyköping, une ville de l’Est suédois.

En 2016, elle participe à l’émission Idol, dans lequel elle arrive à la sixième position. Je vous propose ici quelques unes de ses interprétations, dont une chanson que nous connaissons bien…

Par la suite, elle est restée très silencieuse. Ce n’est qu’en août dernier qu’elle a annoncé qu’elle avait déménagé à Stockholm et qu’elle passait énormément de temps à écrire. À l’époque, elle avait également déclaré avoir “des projets en cours”… L’un d’entre eux devait très probablement être cette participation au Melodifestivalen, pour la première fois pour cette chanteuse de 20 ans.

Dernière petite anecdote sur son nom : Renaida signifie “la fille qui est toujours heureuse”.

Benjamin Ingrosso

Voilà un jeune artiste suédois que la majorité d’entre vous connaissent déjà.

Benjamin Ingrosso est né le 14 septembre 1997 à Danderyd, une ville voisine de Stockholm. Fils d’Emilio Ingrosso, ancien danseur, et de Pernilla Wahlgren, chanteuse (entre autres), Benjamin est dès l’enfance bercé par le monde du divertissement et de la musique. En 2006, il remporte le Lilla Melodifestivalen avec sa chanson Hej Sofia et représente la Suède au MGP Nordic 2006. L’année suivante, il participera au Allsång på Skansen ainsi qu’à une tournée en Suède. Ensuite, il continue dans des comédies musicales ou pièces de théâtre. En bref, il mène une vie d’artiste.

En 2014, il se fait vraiment connaître du grand public en participant à l’émission Let’s Dance, qu’il remporte avec Sigrid Bernson (coïncidence ou non, cette dernière participera également au Melodifestivalen en 2018).

C’est en 2015 qu’il sort finalement son premier single Fall in Love, qui sera couronné d’un disque d’or. “J’ai rêvé de ce moment pendant dix ans” a-t-il déclaré à propos de cette sortie.

En 2017, il participe au Melodifestivalen pour la première fois, avec la chanson Good Lovin’ et atteint une très bonne 5e place. La chanson recevra un disque de platine.

Et ci-dessous, quelques autres de ses chansons :

Il revient donc en 2018 pour son deuxième Melodifestivalen, avec la chanson Dance You Off.

Edward Blom

Edward Blom, né le 22 octobre 1970 à Ekerö, dans le comté de Stockholm est… Croyez-moi, vous ne devinerez jamais… Un archiviste, historien (spécialisé dans la culture), gastronome, auteur et présentateur TV. À la base, rien d’un chanteur.

Auteur de nombreux livres, il a fait des études de lettres en Suède à Stockholm et Uppsala (deux des meilleures universités du pays) ainsi qu’en Allemagne, à Trêves et Fribourg. Il a présenté plusieurs émissions de télévision, souvent axée sur l’histoire et l’économie, comme Mellan skål och vägg med Edward Blom et il a été jury de l’émission de cuisine Stjärnkockarna. Et cette liste n’est pas exhaustive, loin s’en faut. De religion catholique, Edward s’implique également dans la vie religieuse, en étant membre de différentes associations. Il a d’ailleurs été vice-président du Katolsk historisk förening i Sverige (en français, approximativement : Association historique catholique en Suède), une association visant à préserver l’histoire catholique du pays. Il a même été nommé chevalier de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, c’est vous dire.

En Suède, Edward est également connu pour son amour de la nourriture. Il montre d’ailleurs beaucoup cet amour sur sa chaîne YouTube, qui compte 37 400 abonnés à l’heure où j’écris ces lignes.

Mais alors, me direz-vous, où est la musique dans cette affaire ? J’y viens. L’année dernière, Blom a sorti UNE chanson. Une chanson de Noël : Nu lagar vi julen. Et cette musique parle d’un de ses sujets préférés : la nourriture. Mais le plus intéressant à propos de cette chanson, c’est de voir QUI est derrière… La chanson a en effet été composée par Thomas G:son (que nous connaissons tous) et Jimmy Jansson (qui composé des chansons pour Dina Nah, Robin Bengtsson, Lisa Ajax ou Panetoz entre autres).

Et voilà c’est tout. Rien d’autre. Tout ce que nous savons maintenant, c’est qu’il participera au Melodifestivalen avec la chanson Livet på en pinne.

John Lundvik

John Lundvik est un chanteur, auteur, compositeur né le 27 janvier 1983. Il se fait connaître du grand public suédois en participant à l’émission Så Ska Det Låta en 2013, où il rencontre un succès très important, à tel point que l’année suivante, il y participera trois fois.

Toujours en 2014, John faisait partie des chanteurs participant au concert organisé pour les 70 ans de la reine Silvia. Il a par ailleurs participé au fameux Allsång på Skansen  à plusieurs reprises.

En tant qu’auteur et compositeur, John Lundvik était pourtant connu bien avant, mais les auteurs-compositeurs sont parfois dans l’ombre… Il avait en effet écrit la chanson When You Tell The World You’re Mine, spécialement pour le mariage royal de la princesse Victoria, en 2010. Cette chanson reste d’ailleurs un de ses plus grands succès. Lors du mariage, il n’avait pas personnellement interprété la chanson. Il l’a cependant fait par la suite :

En tant qu’auteur-compositeur, il a également collaboré avec Sanna Nielsen, Anton Ewald (dont il a écrit la chanson Natural pour le Melodifestivalen en 2014) et il a composé la bande originale du film Snabba Cash entre autres.

En dehors de la musique, je peux vous dire qu’il a remporté une médaille de bronze en 4×100 mètres lors des championnats de Suède en 2005.

Je vous laisse quelques autres chansons que j’ai pu trouver de lui, en grande majorité des covers.

La chanson qu’il interprétera sur la scène de la Löfbergs Arena de Karlstad est My Turn.

Ai-je un avis ?

Aha, oui bien sûr. De ces quatre chanteurs, mon préféré est très clairement John Lundvik. Je trouve que c’est un chanteur excellent, tant dans sa voix que dans son style. Ensuite, Renaida, puis Benjamin Ingrosso, et enfin Edward Blom. J’en sens déjà s’offusquer du fait que Benjamin ne soit pas mon préféré de ces quatre artistes, mais attention : qu’il ne soit pas mon préféré ne signifie pas que je ne l’aime pas. Je le trouve très bon, mais c’est au niveau du style que ça se joue. Les styles de John Lundvik et Renaida me correspondent plus que celui de Benjamin, et donc, inévitablement Benjamin est après eux dans mon ordre de préférence.

Voilà ! C’en est fini pour aujourd’hui ! J’attends avec impatience de lire vos commentaires sur ces chanteurs. Rendez-vous la semaine prochaine pour les quatre chanteurs suivants : Kikki Danielsson (Dio mio, je vais avoir du boulot), Sigrid Bernson, Kamferdrops et Ida Redig. D’ici là, prenez soin de vous et à la semaine prochaine !