Chères lectrices et lecteurs de cette rubrique, vous vous en souvenez très certainement, l’année 1977 offrait une nouvelle victoire à la France, grâce à une jeune et talentueuse interprète qui faisait ses débuts dans la chanson.

Il s’agit bien sûr de Marie Myriam et de sa chanson “L’oiseau et l’enfant” qui réussissait ce bel exploit avec un titre qui a fait le tour de la planète et que l’on entend encore fredonner de nos jours, notamment dans les écoles enfantines.

Cette 22ème édition se déroulait en mai 1977 au Royaume-Uni, au sein même du Wembley Conference Center de Londres.

18 pays participaient à ce concours avec l’espoir de décrocher le Grand Trophée.

La France avait organisé une finale nationale sur la première chaîne de télévision de la RTF qui s’appelait déjà TF1 à cette époque.

C’est alors Marie Myriam, une jeune artiste française avec des origines portugaises qui décrochait à l’unanimité, son ticket pour défendre les couleurs de la France à Londres.

Cependant, bien que sa belle ritournelle présentait beaucoup d’atouts pour plaire, elle était certainement loin de se douter du fabuleux destin qui l’attendait.

Sa jolie chanson ressemblait à un poème de Prévert qui rendait hommage à l’enfance et à la nature. Lors de cette finale, sa candeur et son message d’espoir ensorcelaient copieusement le public et les jurys au point d’en faire la grande gagnante de la soirée.

La jeune Marie, encore toute émue mais aussi très fière, permettait ainsi d’apporter une cinquième victoire à son pays.

Depuis, Marie Myriam est toujours sur le devant de la scène, elle a voyagé un peu partout sur la planète pour défendre son titre qui est devenu à la fois mythique et intemporel.

Elle s’est également régulièrement beaucoup impliquée dans la sélection française durant toutes ces années.

Désormais, (cela va faire bientôt 43 ans), elle n’attend plus qu’une seule chose, c’est de pouvoir transmettre le flambeau à l’artiste qui parviendra à apporter une sixième victoire à la France.

La chanson “L’oiseau et l’enfant ” a certainement été chanté des millions de fois et elle existe dans plusieurs langues. Cependant, voici 5 versions officielles avec la version originale en français, que je vous laisse découvrir.

Sa prestation en direct de Wembley!

La version audio en français !

Une version revisitée en 2002 !

La version en portugais !

La version anglaise!

Une surprenante version en espagnol !

Et encore plus improbable, la version allemande !

L’oiseau et l’enfant a de toute évidence bercé l’enfance, l’adolescence et même les beaux jours de plusieurs générations.

Encore de nos jours, ce petit chef d’oeuvre qui a marqué les esprits, résonne toujours dans les classes de la plupart des écoles.

Voici une très belle et touchante reprise du groupe Kids United !

Retrouvez l’intégralité de cette édition 1977 ainsi que la finale nationale française !

Finalement, on peut vraiment dire que 1977 était une très bonne année pour beaucoup de pays participants.

En ce qui concerne nos amis et fidèles lecteurs belges, cette année-là, la Belgique était représenté par le groupe Dream Express avec leur chanson “A Million in 1,2,3,” un titre interprété en anglais. Le succès était au rendez-vous, car ils se classèrent dans le Top 10, au 7ème rang

Quand à la Suisse, elle innovait en proposant un groupe Pop qui était accompagné d’un instrument insolite à l’Eurovision, le cor des alpes. Les Pepe Lienhard Band qui rêvaient de remporter la victoire, terminaient tout de même à la 6ème place avec leur chanson “Swiss Lady” qui était devenue un véritable tube à l’époque.

Pour l’anecdote, l’UER décida de réinstaurer la règle lors de cette édition en obligeant les pays participants à chanter dans une de leurs langues nationales, règle qui avait été abolie en 1973.

Par contre, l’Allemagne et la Belgique reçurent une dispense spéciale. En effet, ces deux pays avaient déjà sélectionné leur chanson, avant la réinstauration officielle de la règle.

Ces nouvelles directives n’arrangèrent pas vraiment les affaires de la Suisse cette année-là, car en principe, le groupe suisse-allemand Pepe Lienhard devait interpréter leur chanson en anglais à Londres.

Cependant, la délégation suisse avait finalement été dans l’obligation de chanter dans une de nos langues nationales, c’est à dire l’allemand.

A ce propos, les fans et les téléspectateurs suisses de cette époque n’étaient pas très satisfaits de ce choix, car on s’attendait à un podium pour la Suisse, notamment, si la chanson “Swiss Lady* avait été interprété en anglais.

Voici la version anglaise !

En ce qui concerne les deux autres pays francophones qui participaient à cette édition, Monaco remportait un gros succès en terminant à la 4ème place grâce à la jolie chanson de Michèle Torr “Une petite française”

Par contre le Luxembourg faisait un flop en terminant à la 16ème place. Le titre d’Anne-Marie B, “Frère Jacques” n’avait pas vraiment séduit le public et encore moins réussi à convaincre les jurys des 17 autres pays participants.

En conclusion, 1977 était vraiment un très bon cru pour la France qui avait fait un excellent choix et qui remportait la victoire pour la cinquième fois.

Le bilan était également très positif pour Monaco, la Suisse et la Belgique qui finissaient dans le Top 10 de cette finale. Sans oublier, le pays hôte, le Royaume-Uni qui n’était pas très loin de coiffer au poteau Marie Myriam avec leur titre très “Rock” et bien enlevé.

Voilà chères lectrices et lecteurs de l’EAQ, c’est à vous de jouer maintenant et de nous dire qu’elle est votre version préférée ?

J’aimerais bien avoir également votre ressenti à propos de cette édition de 1977 qui correspond à une année mémorable et glorieuse pour nos amis français ?

Merci pour vos nombreux commentaires !