Il y a quelques semaines, beaucoup d’entre-vous ont pu apprécier et même découvrir ce groupe dans ma sélection suisse pour le prochain Quorovision 2019 avec leur titre “Thief” qui a été très apprécié et sollicité à travers votre sensibilité.

En réalité il s’agit de leur grand retour, Ce groupe suisse surprenant et déroutant, Yokko a été formé fin 2011 par Adrian Erni ( voix principale, guitare), Philipp Treyer (guitare, voix), Mats Tröhler ( basse, voix), Domenic Schüpebach ( batterie) et Daniel Fanslau ( piano ) à Berne.

vous souhaitez en savoir plus sur eux, voici leur biographie.

Les membres individuels du groupe se connaissent dans le cadre d’études et de projets musicaux antérieurs. Au début de 2012, le groupe a publié le disque auto-produit EP Y. En particulier, la chanson Calling All Gods et le clip vidéo qui l’accompagne ont reçu une résonance nationale et ont aidé le groupe à jouer à la radio à travers le pays et à se produire dans divers festivals

Après plus de 50 concerts lors de la première tournée « Seven Seas », le groupe est revenu à Berlin en août 2015 pour leur deuxième album, To the Fighters. Aux boxeurs. travailler.

L’album a été produit par Niels Zuiderhoek (YouGuys Music) aux studios Voxton Berlin et est sorti le 4 mars 2016.

L’album s’est hissé au 2e rang des palmarès suisses. Viennent ensuite des concerts au Japon, des tournées en Europe avec le groupe de post-rock américain Nada Surf et le groupe australien The Temper Trap, ainsi que des spectacles en Suisse, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Avec des sorties ciblées telles que Boxer (chanson officielle de la Pride zurichoise) et Dreamer (chanson officielle de SRF Every Rappen Count), le groupe a à plusieurs reprises soutenu d’importants problèmes sociaux.

Un groupe de rock indépendant qui, après un Swiss Music Award et plus de 300 spectacles explosifs dans la moitié de l’Europe et du Japon, efface toute leur musique et se retire dans le vide du silence pour retrouver l’essence de leur musique? Cela peut paraître fou – mais c’est exactement ce que YOKKO a fait.

De retour dans le sous-sol urbain de Berne, de nouveaux sons scintillent dans la pièce et laissent les premiers auditeurs s’égarer dans des mondes encore inconnus. « Chaque note catapulte des ondes cinématiques à travers des sphères intergalactiques tout en étant proche du cœur – » Atlantic Wave « par excellence! Les quatre musiciens atypiques se sont retrouvés. 

Le groupe a décidé de faire une retraite de plusieurs mois afin de trouver de nouvelles inspirations mais en supprimant curieusement toutes les chansons de leur début qui étaient pourtant excellentes, On peut se demander ce qui s’est passé dans leur tête pour en arriver-là.

Il est probable qu’une forme de résurrection leur semblait vitale pour poursuivre leur carrière. Néanmoins leur univers à la fois rock et électronique est aussi leur marque de fabrique qui leur colle à la peau depuis leur naissance sur la scène musicale suisse. C’est  aussi ce qui a fait leur succès, alors pour vouloir l’occulter ? 

Finalement, cette rupture semble quand même avoir porté ses fruits, alors ils reviennent enfin en force sur avec un nouveau titre  Thief, qui se veut être beaucoup plus subjectif que réaliste.

Yokko vient de publier d’autres titres qui sont extraits de leur nouvel album “Wondering Heights” qui se laisse écouter avec toujours autant d’envoûtement.

Personnellement, j’aime toujours autant ce groupe et leurs nouveaux titres sont toujours aussi enivrants et explosifs, je retrouve ces belles sonorités qui nous embarquent totalement dans leur style *Atlantic Wave*

Néanmoins, je déplore que les titres de leurs débuts ont été bêtement supprimés sur youtube.

On efface tout et on recommence est une drôle de façon de faire que je n’arrive pas à comprendre, surtout de la part d’un groupe aussi talentueuix.

Alors je vous laisse découvrir leurs deux nouveaux singles “Skyfall” et *Echoes” qui n’existent pour l’instant que dans une version audio. Yokko revient en force sur la scène musicale suisse et ils visent désormais de conquérir un marché beaucoup plus vaste et international.

En tous les cas, si la Suisse confirme bien son grand retour cette année à l’Eurovision, le groupe Yokko pourrait bien être le successeur de Luca Hänni l’année prochaine,

Avec une telle proposition, je pense que notre pays se démarquerait clairement. Le succès serait au rendez.vous, la Suisse pourrait ainsi continuer à plaire au plus grand nombre et à marquer les esprits.

http://www.yokko.tv