Bonjour à tous,

découvrons ce jeudi le 5 ème numéro du Petit Journal de la Semaine.

Au programme, toute l’actualité du Concours, vue par le petit bout de la lorgnette.

A la une cette semaine : l’American Song Contest sur les rails, les États Unis aux portes du Concours ?

Vous le savez sans doute, l’EBU a dépêché il y a plusieurs mois Christer Bjorkman aux États Unis afin d’étudier les opportunités locales pour lancer la déclinaison américaine de notre concours préféré.

Depuis, Christer et son équipe travaillent sur le dossier. Lors d’une interview accordée à la télévision suédoise, l’omniprésent suédois a précisé le format des shows. Il s’agirait d’une compétition entre les états américains étalée sur plusieurs semaines sur un mode itinérant comme au Melodifestivalen. Chaque état enverrait son « poulain » avec une chanson originale et, au terme de plusieurs semaines de phases éliminatoires, une finale réunirait les meilleurs candidats restants en lice.

M. Bjorkman compte rencontrer les principaux networks américains au printemps et espère pouvoir officialiser la création de l’ASC dès l’été prochain. Dans l’idéal, la première édition de ce nouveau concours serait diffusée en 2021.

Par ailleurs, interrogé lors d’une conférence à Groningue, Jon Ola Sand n’a pas fermé la porte à une intégration des États Unis au Concours Eurovision. Il a toutefois émis un préalable à celle ci : l’organisation pérenne de l’American Song Contest.

S’agit-il là d’une carotte ? Les américains seront-ils intéressés par le challenge que représenterait l’intégration d’un de leurs représentants à l’ESC ?

Les réactions ne se sont pas faites attendre parmi les eurofans. Elles sont pour la plupart très négatives sur la perspective de voir le cousin d’Amérique rejoindre la compétition sexagénaire. D’après la majorité de commentaires, l’urgence majeure serait plutôt de ramener des pays européens au concours (Bosnie, Luxembourg..) ou d’intégrer l’aspirant kazakh.

Ce dossier sera sans doute suivi de près par le futur superviseur exécutif du concours, Martin Osterdahl.

Martin Osterdahl

L’hommage de la semaine : création d’un « Hall of Fame » au Melodifestivalen

Le 29 Février prochain se tiendra l’Andra Chansen, étape incontournable du Melodifestivalen suédois. Cette session de rattrapage permettra à 4 artistes de rejoindre la finale du samedi suivant.

Mais la soirée du 29 sera historique à plus d’un titre puisque le diffuseur suédois a décidé de rendre hommage à cette date à celles et ceux qui ont marqué l’histoire du programme mythique de la SVT.

Le Melodifestivalen Hall of Fame (temple de la renommée du Melodifestivalen en VF) sera institué à cette occasion et ses 48 premiers membres seront honorés. Ils recevront un trophée, l’étoile d’or.

Les 6 gagnants suédois du Concours Eurovision seront membres d’office de la congrégation et 42 autres artistes (ou groupes) seront choisis pour les accompagner par Christer Bjorkman et ses 3 collègues en charge de l’organisation du Melodifestivalen.

Chaque année, 6 nouveaux membres seront choisis par un jury parmi 18 postulants pour rejoindre le prestigieux Melodifestivalen Hall of Fame.

Il ne s’agira pas seulement d’honorer les vainqueurs mais de récompenser tous ceux qui ont, à leur manière, marqué le Melodifestivalen en y apportant des moments d’émotion, de l’originalité et de l’innovation. Peu de chances toutefois de voir Wiktoria ou Ace Wilder rejoindre rapidement la confrérie car, sauf exceptions, ne seront considérées que les performances datant d’au moins 10 ans.

Cette belle initiative constituera pour sûr un nouveau rendez-vous incontournable du légendaire show suédois.

Rumeurs, rumeurs :

Plus qu’une dizaine de jours avant de vivre ensemble la fabuleuse semaine italienne du Festival de Sanremo.

Sur place, les préparatifs se poursuivent ainsi que les annonces.

L’équipe de présentation a eté officialisée : Amadeus, le directeur artistique, présentera les soirées en compagnie de 10 dames qui se relaieront à ses cotés. Parmi celles ci, on peut citer Alketa Vejsiu (présentatrice et productrice du I Kenges albanais en Décembre dernier) et Sabrina Salerno (oui, il s’agit bien de la chanteuse de « Boys boys boys » qu’on voit encore souvent en France dans les tournées Stars 80)

Traditionnellement, les chansons qui concourent au Festival ne sont révélées que lors des soirées du show. Mais certains journalistes et experts musicaux italiens ont pu en avant-première découvrir les morceaux et délivrer leur sentiment sur ceux ci. L’un d’eux, Massimiliano Longo, a même publié sur Twitter des messages plutôt intéressants dans lesquels il détaille les forces en présence.

Le rappeur Rancore obtient pour lui la meilleure note avec un 8,5/10. Pour M. Longo, « Esordiente » a le plus beau texte des 24 chansons en lice. Le morceau à des accents à la « Soldi ».

Rancore, favori ?

Diodato décroche quant à lui un 8/10 ; « Morceau très poétique, qui commence au piano et prend de l’ampleur dès le refrain ».

Le duo Bugo/Morgan est gratifié lui aussi d’un 8/10 avec « un morceau accrocheur et surprenant duquel transpire la vérité »

Concernant la franco italienne Giordana Angi, on décèle plus de réserves : «  texte un peu vide, trop dans la lignée de ses titres précédents, un peu décevant car les attentes étaient élevées»:6/10

7,5/10 pour Francesco Gabbani qui prend un risque en proposant une ballade. « Un joli texte riche en rimes et en assonances qui reste dans la tête »

Le morceau de Raphaël Gualazzi n’a apparemment pas été à son goût et récolte un 5,5/10 « déjà entendu, un mélange de genres peu réussi »

Levante, avec une chanson féministe qui fustige l’homophobie, obtient un 7 « elle plaira aux âmes tourmentées » selon M. Longo.

Levante

7/10 pour Elodie qui interprétera un titre écrit par Mahmood : « chanson au son moderne et urbain mise en valeur par son texte fort. Titre moderne et accrocheur qui serait parfait pour l’Eurovision »

Enfin, un des favoris, Alberto Urso, ne trouve pas grâce aux yeux de Massimiliano Longo qui lui donne la plus mauvaise note du lot, 5/10 : « essaye de faire du Bocelli sans en avoir les capacités ».

Le plateau télé de la semaine :

Samedi encore assez calme avec uniquement la suite des festivités norvégiennes et lituaniennes.

Pour ma part, je vous conseille le X Factor Malta, dimanche à 21 heures.

Le jury de choc de X Factor Malta

L’ancienne gagnante du concours Junior, Destiny, y est incroyable. Elle va chanter au concours et ramener un top 10 pour Malte, j’en prends le pari.

Voilà sa dernière prestation :

Derrière elle, ses concurrents sont loin d’être manchots. Mention spéciale à Justine Shorfid.

Il reste 8 candidats, 2 feront leurs valises au terme du show.

Le coin des bookmakers :

Intéressons nous cette semaine aux côtes de l’Eesti Laul estonien qui viennent d’être mises en ligne.

Selon les bookmakers, le gagnant sera un garçon puisque la gent masculine occupe les 4 premières places du classement.

C’est Uku Suviste qui est plébiscité par les parieurs avec des côtes proches de 3/1. Il devance Jaagup Tuisk , le Duncan Laurence estonien, et Rasmus Randvee qui sont à 4/1. Enfin, Stefan à 5/1 et Laura à 9/1 complètent le top 5.

Peu d’espoir par contre pour la chanson des saucisses, cotée à 500/1.

Jaagup Tuisk est le seul « nouveau » parmi les favoris. C’est dire l’impact de son envoûtant morceau, « Beautiful lie » .

Uku Suviste se serait adjoint les services d’une équipe russe réputée pour son sens de la mise en scène, cela peut sans doute expliquer le crédit dont il bénéficie malgré un titre potentiellement moins fort que celui de l’an dernier.

Si on regarde les côtes relatives à l’identité du pays qui remportera le concours 2020, on pourra constater que le leadership suédois est terminé et, qu’après avoir été dépassé par la Russie (sans doute l’effet Dima Bilan) et l’Italie, l’ancien leader est maintenant 3 ème. Nos voisins transalpins ont pris la tête, sans doute à cause des attentes suscitées par l’écoute des chansons de Sanremo….

Le rêve brisé de la semaine :

Nouvelle rubrique dans laquelle je rendrai hommage à un artiste éliminé la semaine précédente. Pour lui, plus d’espoir pour 2020 (sauf celui de représenter Saint Marin) mais on aura vibré quand même.

J’aurai pu mettre en avant Anna Jaeger et « What about Mars », éliminés par Rein Alexander au Melodi Grand Prix norvégien ou Markus Riva , évincé de la finale lettone par des juges impitoyables mais c’est vers la Lituanie que je vous propose de vous tourner avec les inénarrables Twosome, seulement 7 ème de leur série avec leur titre loufoque « Playa » où il est question de basketteurs lituaniens (logique !).

Mention spéciale pour la mise en scène :

4 infos anecdotiques pour finir :

1. Krista Siegfrids a lancé une collection de vêtements

2. Eric Saade avait refusé « Stay », ensuite interprété au concours par le norvégien Tooji

3. Agusta Eva Erlendsdottir connue pour son personnage de Silvia Night (Islande 2006) apparaît dans un film d’horreur sur Netflix « I remember you »

Silvia Night

4. Les anniversaires de la semaine : Hanne Krogh (Bobbysocks) aura 64 ans le 24 Janvier. 40 ans le même jour pour Suzy (Portugal 2014), 37 pour Teo (Biélorussie 2014), 32 pour Jade Ewen (Royaume Uni 2009.

Tina Karol (35), Paenda (31) et Michela (19) seront à l’honneur le 25 Janvier. John Lundvik aura 37 ans le 27. Il ne les fait pas !

Enfin, Andras Kallay Saunders fêtera ses 34 ans le 28.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui.

Merci d’être fidèles au rendez-vous. Vous pouvez vous exprimer en commentaires sur toutes les questions abordées dans l’article.

– Les Etats Unis au Concours, vous en pensez quoi ?

– Croyez vous à la naissance de l’American Song Contest ou finira t il dans les oubliettes comme l’Eurovision Asia ?

– Quels artistes suédois mythiques mettriez vous dans le Hall of Fame du Melodifestivalen ?

– Quel est votre favori pour l’Eesti Laul 2020 ?

– Les chansons “gag” comme celle des Twosome ont elles encore leur place au concours ?

Bonne semaine à vous et à jeudi prochain pour la 6 ème édition du PJS.