australiaC’est annoncé officiellement : l’Australie, invité à participer à Vienne à l’occasion de la 60ème édition du Concours Eurovision, sera de la fête à Stockholm. Jon Ola Sand s’en réjouit : “Les retours que nous avons reçu des téléspectateurs, des fans, de la presse et des radiodiffuseurs après la participation de l’Australie à Vienne ont été extrêmement positifs“. Le grand patron ajoute : “Nous croyons fermement que le Concours Eurovision a le potentiel d’évoluer vers un événement véritablement mondial. La participation à nouveau de l’Australie est une étape passionnante dans cette direction. Il reste à voir ce qu’un tel événement peut ressembler à long terme.

Car si l’Australie participe de nouveau au Concours Eurovision 2016, rien ne dit que le pays continuera à le faire dans l’avenir. Sa participation n’est donc pas assurée dans les années à venir.

Les propos de Jon Ola Sand nous donnent matière à réflexion : faire évoluer l’Eurovision pour qu’il devienne un événement mondial, est-ce que cela veut dire que dans un avenir proche, des pays d’autres continents pourraient être invités à participer au Concours ?

Contrairement à cette année, le pays du bout du monde n’est plus qualifié officiellement en finale et devra passer par le stade des demi-finales.

La finale se jouera donc à 26 pays le 14 mai prochain.

En cas de victoire de l’Australie, le principe reste le même que celui établit pour la participation de Vienne : le diffuseur australien SBS co-organiserait  l’événement 2017 avec un autre pays européen.