2006-frEn 2006, France3 avait décidé d’innover en organisant un grand casting à travers les régions de France, casting qui était retransmis en direct sur une plateforme internet spécialement dédiée, dès le mois de février, concept repris en Allemagne 4 ans plus tard.

Les demi-finalistes de ces castings régionales étaient suivis durant plusieurs jours par les caméras. Les portraits, les préparations et les prestations de ces candidats étaient ensuite diffusés dans chacune de leurs régions respectives.

La sélection s’intitulait “Eurovision 2006 : Et si c’était vous ?”. L’objectif de cette sélection était de trouver la perle rare pour représenter la France à l’Eurovision, à Athènes.

Au total, ce sont 5.000 candidats qui ont tenté leur chance à travers ce casting, pour seulement 13 places.

En parallèle, France2, à travers “Entrée d’artiste” présenté par Pascal Sevran, devait choisir 4 candidats du télé-crochet pour participer à la sélection télévisée. Yorrick, Melody, Fabien et Virginie avaient obtenu leurs tickets pour la finale télévisée de la sélection.

Le télé-crochet d’outre-mer, “9 semaines et un jour”, animé par Claudy Siar, devait, aussi, choisir 4 candidats.

Au total, ce sont 21 candidats qui se sont présentés le 14 mars 2006 lors de l’émission spéciale.

21 candidats qui devaient faire leur preuve en interprétant des reprises de chansons connues, pour se différencier. Claudy Siar et Michel Drucker animaient la soirée et un jury d’expert était présent ce soir là, composé de Charles Aznavour, Gage, ou bien encore Natasha St Pier.

Au cours de cette longue sélection, 10 “supers” finalistes se sont affrontés jusqu’au dernier moment pour avoir la chance d’interpréter une chanson écrite et composée par Corneille, exclusivement pour représenter la France à l’Eurovision 2006.

Il fallait qu’il en reste qu’un ou une et c’était donc Virginie Pouchain, coiffeuse de profession, mais aussi, accessoirement, sosie de Marine Le Pen, qui avait été choisie pour représenter le pays en Grèce avec la chanson “Vous, c’est nous”, ou “Nous c’est vous”, c’était un peu confus.

La chanson de Corneille ne plut pas du tout à la coiffeuse, et n’allait pas avec le timbre de sa voix. La France a donc obtenu un délai supplémentaire de la part de l’UER pour présenter une nouvelle chanson. “Il était temps”, une ballade digne d’une berceuse, ennuyeuse, interprétée par une coiffeuse. Virginie est retournée assez vite dans l’anonymat après sa cuisante défaite à l’Eurovision. La chanteuse de salon…de coiffure avait fini 22ème avec 5 points.

Niveau audience, la sélection nationale a plutôt bien marché malgré la diffusion des Bronzés font du ski sur TF1. 3,4 millions de téléspectateurs pour une part de marché de 18,5%. (*source : Nouvel Obs)

Cette sélection, de grande envergure, voulu par le nouveau dirigeant de France Télévisions, Patrick De Carolis, a, selon le bilan financier de l’année 2006, nécessité 3 millions d’Euros pour son organisation.

Pour information, Virginie Pouchain a eu, récemment, son heure de gloire puisqu’elle a été invité aux Grosses Têtes, diffusée sur France 2, pour évoquer sa participation.

Petit bonus :