320px-Antenne_2_1988.svgEntre 1988, et 1998, le choix français pour l’Eurovision s’est fait, en interne, dans les bureaux de France Télévision. De Gérard Lenorman, en passant par Marie-Line, de la musique du monde, aux chants bretons ou corse, la France a tout tenté, en vain.

Mais cette décennie a, tout de même, permis à la France d’obtenir deux bons résultats. En 1990, avec une chanson spécialement faite pour le Concours à la demande de Marie-France Brière. Celle-ci voulait que la France se retire de l’évènement, mais la direction du service public en a souhaité autrement. Pas le choix, Mme Brière s’occupera quand même du choix française. Elle choisit un ex membre du groupe Zouk Machine, Joelle Ursull, demande à Serge Gainsbourg, sans trop y croire, d’écrire et composer la chanson. A la surprise générale, celui-ci accepte. “White And Black Blues” a été, sans doute, la première chanson bénéficiant d’une mise en scène tout à fait spécifique pour l’Eurovision. Chorégraphie, tambours, tout est fait pour que la France remporte le concours. Malheureusement, elle finira deuxième avec 132 points, dont 6 fois 12 points.

En 1991, c’est la franco-tunisienne Amina qui représente la France, à la demande de Marie-France Brière. “Le dernier qui a parlé”, écrit par Amina elle-même et composé par le sénégalais Wasis Dop, connaîtra un succès commercial et aussi médiatique. La semaine du concours, les médias français imaginaient que la France allait gagner. Habillée par Jean-Paul Gauthier, Amina surprendra le public de Rome, lors de sa prestation. La France arrive, hélas, à égalité avec la Suède, Carola et sa machine à vent. 146 points. Un point du règlement stipule que le pays qui a obtenu le plus de 12 points remporte le Concours. Mais là aussi, impossible de départager. C’est aux 10 points que le gagnant a été choisi. La Suède en a reçu plus que la France, la Suède remporte donc le Concours. On peut le dire, la France a obtenu ce soir-là, sa 6ème victoire que l’U.E.R devrait reconnaître, on l’espère, un jour.

La chanson d’Amina sera un succès européen. 22ème du Top en Autriche, 23ème en Belgique, 30ème en France, 35ème aux Pays-Bas, mais le single a obtenu ses meilleurs ventes en Suède. Qui l’eut cru ? 19ème au top suédois. Amina a même donné les points français lors de la finale du Melodifestivalen en 2013.

Revenons, maintenant, à la Sélection française 1987.

Pour l’Eurovision 1987, qui avait lieu chez nos voisins belges, à Bruxelles, Antenne 2 décida d’organiser une sélection télévisée.

Un appel d’offre est, comme d’habitude, lancé auprès des maisons de disques, auprès des petits producteurs, et aussi auprès des amateurs de la chanson française.

Antenne 2, par le biais du Responsable des programmes divertissement, Alain Vauthier (qui, en septembre 1987 fut choisit par Silvio Berlusconni pour diriger La Cinq) sélectionne 10 chansons pour participer à la Sélection Nationale Française le Samedi 4 Avril, en plein après-midi.

L’émission est confiée à un duo de présentateur, Marie-Ange Nardi, et Patrick Simpson Jones.

marieangeMarie-Ange Nardi officie comme simple speakerine pour Antenne 2, dans le seul but de financer ses études de psychologie, puis la passion des médias a pris le pas sur ses études. La Sélection télévisée pour l’Eurovision est la toute première émission qu’elle anime véritablement.

patrick-simpson-jonesPatrick Simpson Jones est connu, quant à lui, pour avoir été le premier speaker “homme” de la télévision. A la rentrée 78, Jacqueline Joubert lui propose d’intégrer l’équipe Récré A2 avec Dorothée notamment. De 85 et 87, il sera également le joker de William Lemergie pour présenter TéléMatin.

Pour ce qui est des chansons proposées, Antenne 2 en propose 10. Un panel représentatif de 1000 français est sondé par TNS Soffres, via téléphone. Choix étrange puisqu’en 1987, beaucoup de français ont le téléphone et peuvent tout à fait voter.

Parmi les candidats qui se sont présentés cette année, nous retrouvons peu d’artistes connus.

Damien Natangelo qui concourrait avec “Vivre pour aimer” avait déjà sorti un 45T intitulé “Rêver de toi” en 1983 sans rencontrer le succès.

10 chansons, complétement oubliées, une sélection qui n’a pas marqué l’esprit des téléspectateurs, une sélection jugée décevante. (PS : La liste ci-dessous est faite selon l’ordre de passage lors de l’émission et, ensuite, leur résultat entre parenthèse.)

  • Jacques Payan – Vivre libre (7ème avec 74 points, parmi le panel représentatif.)
  • Pascale Fontenel – Bonheur ordinateur (10ème, et bonne dernière avec 28 points.)
  • Isabelle Gautier – Ciné-climat (9ème avec 29 points.)
  • Patrick Alès – A tout vent (3ème avec 137 points.)
  • Cathy Solo – Manolito (8ème avec 58 points.)
  • Pascal Tafuri – Délit de fuite (6ème avec 110 points.)
  • Joël Barret – La clés du temps (5ème avec 126 points.)
  • Damien Natangelo – Vivre pour aimer (4ème avec 127 points.)

En 2ème position, le fameux panel représentatif a placé le duo franco-belge Maryline & Marina avec 150 points.

Et, vous l’aurez compris, le panel a choisi, avec 163 points, la coiffeuse Christine Minier et sa chanson d’amour “Les mots d’amour n’ont pas de dimanche”, chanson écrite et composée par son oncle et son frère. Une affaire de famille.

Vous noterez que, selon les résultats officiels, 1002 personnes ont été interrogées et non 1000. Nous ne sommes pas à deux près.

1170Sur la scène du Palais des Congrès de Bruxelles, Christine Minier, qui était loin d’être favorite, fait sensation, mais sûrement pas pour sa chanson, plutôt pour sa tenue, digne de Barbara Dex, pourtant il s’agissait d’une robe Dior.

Christine et sa robe finiront 14ème du classement avec 44 points dont 12 du jury du Luxembourg et 10 du jury irlandais. Trop généreux, fallait pas.

Depuis, Mme Minier a participé à La Bande à Basile que son oncle dirige, Gérard Curci. Mme Minier a même chanté “La Chenille”. Triste destin pour une chanteuse à voix.

Mme Minier a décidé de ne pas rejoindre Mme Pouchain, la laissant donc seule s’occuper de ses bigoudis, de ses permanentes et de ses potins de grands-mères.

Christine Minier chante toujours. Selon sa page “O1Casting”, elle se dit capable de chanter du rock, de la variété, de danser la salsa, du tango. Elle déclare aussi avoir fait 3 ans de théâtre. Elle a maintenant 52 ans, sûrement toutes ses dents. (Allez Bruno, contacte là pour The Voice, on ne sait jamais, on est peut-être passé à côté d’une star !!!)

Malgré sa défaite, Pascal Tafuri ne sortira son 45 Tours de son titre qu’en Belgique, par la maison de disque Carrère. Cathy Solo, quant à elle, connaîtra un petit succès en 1989 avec le titre très kitsh “Thank You very much” (A écouter sur Bide&Musique).

Quant à Joël Barret, il a écrit et composé la chanson “Ils s’adorent”  pour le retour d’Enzo Enzo en 2001.

Quant aux autres, ils sont retournés dans l’anonymat le plus complet.