France-3La prise en charge de l’Eurovision par la France en 1999 fut, pour le moins, chaotique.

C’est France2 qui devait, comme à son habitude, s’occuper du choix français pour le Concours Eurovision De La Chanson, qui avait lieu à Jérusalem en Israël, suite à la victoire de Dana International et sa chanson “Diva”.

Cependant, à la fin de l’année 1998, on apprend que le Concours Eurovision a été programmé pour le Samedi  29 mai 1999, sauf que le même soir a lieu la finale du Championnat de France de rugby, que France2 a toujours diffusé sur son antenne.

Que faire, quelle décison prendre ?

Malgré les bonnes audiences de l’Eurovision 1998 où 4,8 millions de téléspectateurs avaient assisté à la victoire de Dana International et à la défaite de Marie-Line qui ne savait plus où aller, France 2 choisit, au dernier moment, d’assurer la retransmission du match de rugby, laissant à France 3 le privilège de se charger de l’Eurovision, du choix français jusqu’à la diffusion du Concours.

France 2 avait, pourtant, tout prévu puisque selon les dire de l’époque, la chanson avait déjà été sélectionnée.

La petite soeur chamboule tout et décide d’organiser une sélection télévisée à la demande de la nouvelle direction de France Télévisions, sans se rendre compte qu’il est un peu tard puisque France 2 avait donné un accord de principe à une maison de disque, s’apprétait à officialiser son choix et que la date limite pour envoyer la chanson à Jérusalem était bientôt expirer.

Nous sommes fin janvier, France 3 décide de programmer, coûte que coûte, une sélection télévisée au Mardi 2 mars 1999.

6 semaines seulement pour tout organiser, pour sélectionner les chansons, pour trouver un orchestre, un producteur, un jury.

Monique Le Marcis, qui avait pris sa retraite en 1996, et ancienne responsable de la programmation musicale de RTL dans les années 70, ainsi que Cathérine Régnier, programmatrice musicale du Groupe M6, furent désignées par le direction de France3 pour choisir 12 chansons qui participeront à la sélection. Pour cela, les deux professionnelles ont puisé sur les 600 contributions que France 2 avait reçu. Parmis ces quelques noms, on retrouve El Chato (A découvrir ici) chanteur gitan, connu pour avoir été le premier à faire découvrir les sons gypsy aux français. La chanson qu’il avait proposé était “Solo Dire”. Réjane Perry était, également, sur les rangs avec “On a le droit”. Elle s’est fait connaître en participant à la comédie musicale  “Starmania” dans le rôle de Marie-Jeanne mais aussi dans “Roméo et Juliette”. Elle est, hélas, décédée en 2003.

La chanteuse, qui avait été choisie en interne par France 2 devra, elle-aussi, participer à la Sélection Nationale.

Malgré le délai très court, France 3 réussit l’exploit de programmer l’émission à l’Olympia, voyant donc les choses en grand. Un producteur indépendant est choisi pour superviser la sélection, la liste des contributions est pratiquement bouclée, mais encore une fois, rien ne va se passer comme France3 le voudrait.

La chanteuse, choisie au départ par France 2, pour représenter la France refuse de prendre part à la sélection, sa maison de disque ne souhaitant pas prendre le risque d’une défaite qui pourrait nuire à sa future carrière.  La chanteuse sera tout de même présente, en prennant part dans le jury de professionnel.

Ce n’est pas tout, le producteur aussi va faire faux-bond. A peine une semaine avant la diffusion du programme, il jette l’éponge, laissant France 3 dans la merde. C’est vulgaire, certes, mais c’est approprié.

La chaîne s’est retrouvée avec un Olympia affichant complet, 12 chansons, un jury, mais sans producteur.

On appelle, en urgence, un autre producteur un peu moins professionnel, le chef de délégation est appelé à l’aide.  C’est donc Fabrice Ferment qui se charge de monter les magnétos, en trois jours seulement, de préparer les fiches des animateurs, de prendre les choses en mains, avec professionnalisme d’ailleurs. La tâche était difficile mais pas insurmontable.

lepersOn appelle également Karen Cheryl (Ou Isabelle Morizet) pour co-animer l’émission avec Julien Lepers car la co-présentatrice prévue, proche de l’ancien producteur, avait elle aussi dit aurevoir.

Le 1er mars 1999, l’Olympia est en effervescence. Les répétitions s’enchaînent, l’orchestre dirigé par Réné Coll est prêt, mais les candidats, eux, ne le sont pas vraiment. Oublie de paroles, voix pas toujours justes, certaines chansons ne sont même pas adaptées pour être joué par un orchestre, ça s’annonce comme une catastrophe industrielle.

Le lendemain, le 2 mars, France 3 lance le direct de sa sélection, à 20h30. C’est un événement médiatique puisque la dernière sélection nationale datait de 1987 et était organisé par Antenne 2.

Après une introduction de Julien Lepers et la présentation des membres du jury (composé notamment de Marie Myriam), c’est l’heure d’entendre les 12 chansons en lice.

On débute par Marie-Line qui a choisi pour pseudonyme Alex. Elle a déjà participé à la sélection interne organisée par France 2 pour l’Eurovision 1998 avec une chanson signée Barbelivien. Pour l’anecdote, c’est Bruno Berberes qui l’a, lui-même, proposé au comité de sélection. (Salut Bruno, tu as le droit de confirmer si tu veux 🙂 ). Elle est d’origine bretonne mais est née à Paris. Sa chanson s’intitule “Les droits de l’âme”. Une chanson bien régionale, mais d’une assez bonne qualité.

Ce sont les membres d’Uni-T et leur chanson “EuroSong” qui clôturent la soirée.  Un groupe vraiment décalé, avec une chanson dance, et des tenus vraiment en dehors du temps. Le groupe est composé de Karine, Chrystel, d’Esteban et d’Olivier.

ginie lineA noter aussi l’incroyable aventure de Ginie Line au sein de cette sélection. Je vous raconte vite fait cette affaire si vous le voulez bien. Là aussi Bruno peut confirmer ou même l’évoquer.

L’attaché de presse Dominique Dupont a demandé à Bruno Berberes de soumettre la candidature de Ginie Line à France 2. Celui-ci écoute les chansons déjà enregistrées par la chanteuse et a un véritable coup de foudre artistique. Un rendez-vous est pris avec France2. N’ayant pas de nouvelle, Bruno Berberes leur fait comprendre que c’est râté.

Mais, miracle, France 3 reprend le relai et organise la sélection, France 2 envoie toutes les contributions reçues à la 3ème chaîne, sauf celle de Ginie Line. On est à deux jours de la date limite fixée pour les organisateurs de l’événement.

Bruno envoie, une nouvelle fois, le dossier à France3.  Après plusieurs galères, Ginie est retenue, et pourra participer pour défendre sa chanson “Qu’est ce qu’on peut faire ?”.

Une fois n’est pas coutume, changement de programme, le producteur de la chanteuse change d’avis, souhaitant que Ginie interpréte, finalement, sur la scène de l’Olympia, “La même histoire”.

Autre anecdote et de haute importance. La fameuse chanteuse qui devait représentait la France à l’Eurovision avant que France 2 décide de laisser le concours à la 3, était Lââm avec la chanson “Les enfants de l’an 2000” qui a été un véritable succès commercial. Cette info a été dévoilée par la chanteuse elle-même lors d’une émission spéciale Eurovision. La maison de disque avait d’abord accepté, avant de se retracter en apprenant qu’une sélection nationale serait organisée.

Après cette anecdote, il est temps de vous donner les résultats de cette sélection.

gilbert_becaudLe jury, présidé par Gilbert Bécaud, comportait 10 membres. Il y avait Marie Myriam, Jocelyne Béroard, Lâam, Sandy Valentino (A écouter ici), Richard Cocciante, Jean-Pierre Bouryayre, Laurent Petitguillaume, Jean-Michel Boris, et Jean Réveillon. Ils devaient attribuer des notes allant jusque 10 aux candidats. Leur total permettait, par conséquent, d’établir un résultat qui comptera pour 50%, avec celui des téléspectateurs.

Ce soir là,  45.096 appels téléphoniques ou Minitel (Wahou, quel modernité) avaient été reçus par le standard de France3.

La chanteuse Nayah et sa chanson “Je veux donner ma voix” sont classées 1ères dans 9 régions de France avec 11.521 appels (les appels ayant été triés en fonction de leur localisation).

La chanteuse Alex est 2ème aux votes des téléspectateurs avec 4.497 appels en sa faveur, suivi de Pedro Alves (3.725) et Ginie Line (3.457).

Derniers des votes, Mo & La Gazo n’ont reçu que 378 appels. L’important est de participer, n’est-ce pas ?

Côté jury, Ginie Line remporte les suffrages avec 94 points, suivi du groupe Caractère avec 90 points, de Pedro Alves (89) et de Nayah (85).

En combinant tout ça, ça donne Nayah et Ginie Line à égalité parfaite. C’est donc le vote du public qui a départagé en donnant la victoire de Nayah.

Oui, oublier les paroles, et chanter faux peut vous faire gagner une sélection nationale.

Les audiences furent bonne puisque France3 fera mieux que France2, et a été le deuxième programme le plus regardé ce soir là.

nayahNayah n’en est pas à son premier essai puisqu’elle a pris part à la Sélection Suisse 1989 (Hein Nico !!) en tant que Sylvie Mestre.

Petite et grosse polémique dès le lendemain, puisque, non seulement, le chef d’orchestre n’est autre que le compositeur de la chanson gagnante mais en plus, la presse révèle que Nayah fait partie de la secte de Raël.

Suite à cela, la délégation française sera très surveillée par le Mosad, service secret israélien, pendant l’Eurovision et on connaît la suite, la France termina 19ème, mais France3 fera de meilleur audience que le rubgy.

Selon son site internet, 400.000 exemplaires de son single ont été vendus… Selon son site hein ! Elle avait aussi dit qu’elle avait fini 2ème de l’Eurovision pour promouvoir quelques dates de concert dans le cadre du Tour de France féminin 1999.

Elle est maintenant devenue sosie officielle de Céline Dion. On l’a vu, en 2010, dans “Un dîner presque parfait, spéciale sosie” sur M6.

Je vous présence sa fiche sur Bide&Musique, elle a même laissé un commentaire.

Nayah devait m’accorder une interview pour les lecteurs d’Eurovision-Quotidien. Elle avait accepté mais plus de nouvelle depuis. Sans doute débordée par sa carrière de sosie…

Les autres candidats de cette sélection ont bien changé depuis le temps. Pedro Alvez a participé à la comédie musicale “Les Dix Commandements” tout comme Ginie Line d’ailleurs.

Karine Trécy a participé à la Sélection française en 2005 avec “Laissez-moi rêver”.

Pour ce qui est de Ginie Line, après avoir participé à la comédie musicale “Les 10 Commandements” et sortie plusieurs albums, a été vu dans The Voice récemmennt, pour essayer de rebooster sa carrière.

Eurovision 1999 : La Sélection (+ “Les Enfants de l’an 2000”)