FINALISTE

Diodato

Antonio Diodato est né à Aoste, au nord-ouest de l’Italie, le 30 août 1981. Dès son plus jeune âge, il montre un fort penchant pour la musique.

C’est d’abord le piano qu’il étudie, avant de se consacrer à la guitare. Épris de musique, il forme un groupe avec des amis alors qu’il n’a que treize ans. Puis à vingt ans, il s’envole pour Stockholm afin d’enregistrer « Libiri », une chanson incluse dans la compilation Beirut Café 2.

De retour en Italie, la fibre artistique toujours intacte, il obtient un diplôme en cinéma, télévision et nouveaux médias à l’université de Rome. Mais sa grande passion reste la musique. 

En 2007, il sort un EP qu’il autoproduit et qu’il présente à l’IME à Faenza. En 2010 il enregistre un single baptisé « Ancora un brivido » qui connaît un succès d’estime, car programmé par quelques petites radios et télévisions italiennes. Cette expérience lui permet de faire la connaissance de l’homme qui deviendra le producteur artistique de son premier album, Daniele Tortora.

Le résultat de cette collaboration donne un premier fruit : l’album « E Forse Sono Pazzo », sorti en avril 2013. La chanson suscite immédiatement un intérêt, sortant l’artiste de l’ombre : interviews et invitations à des émissions de radios et télés se bousculent. « Ubriaco » est choisie pour être le single de l’album.

En décembre 2013, Diodato se qualifie pour le soixante-quatrième Festival de la chanson italienne de Sanremo avec la chanson « Babilonia » dans la catégorie « nouvelles propositions ». Sa prestation, en février 2014, lui vaut une deuxième place au classement général dans sa catégorie, avec une première place du jury, présidé par Paolo Virzi. 

Le mois suivant, dans la célèbre émission de la Rai3 « Che Tempo Che Fa », il est invité à venir chanter des standards italiens. Jusqu’au 25 mai, il est apparu chaque dimanche pour interpréter des grandes chansons comme « Piove », « Ritornerai » ou encore « Canzone Per Te ». Lors de la dernière émission, il a charmé le public en interprétant une version acoustique de « Babilonia ».

Le 21 juin de la même année, il remporte le MTV Award catégorie « Nouvelle Génération ». Son nouveau single, « Se Solo Avessi Un Altro », bénéficie d’un lancement sans précédent, puisque le chanteur l’interprète au Parco delle Cascine à Florence devant pas moins de 40.000 spectateurs. 

Plus tard cette année-là, à l’automne, il sort un album hommage aux grands auteurs et compositeurs de la musique italienne des années 60, s’inspirant de ces enregistrements à l’émission « Che Tempo Che Fa ». Baptisé « “A Ritrovar Bellezza », l’album est de nouveau produit pas Daniele Tortora et distribué par Sony Music. La sortie de l’opus est précédée par celle du single « Eternità ».

En janvier 2017 sort son nouvel album, « Cosa siamo diventati ». Il change de maison de disques, passant chez Carosello Records, mais le producteur Daniele Tortora lui reste fidèle. A cet opus s’ajoute une tournée estivale dans les principales villes italiennes.

A l’automne 2017, il sort un single non inclus dans son dernier album, « Cretino che sei », et en fin d’année, il est annoncé parmi d’autres grands noms au Festival de Sanremo 2018. Il y participe au côté du trompettiste Roy Paci avec la chanson « Adesso », de sa composition, embellie par un fantastique arrangement du musicien sicilien. Le duo magique se classe huitième de la finale.

Le 18 mai, cette même année, Diodato publie le single « Essere semplice ».

2019 marque un tournant dans sa carrière artistique : il fait ses débuts d’acteur dans le film « Un’avventura ».

Jamais deux sans trois : Diodato participe de nouveau au Festival de Sanremo en 2020 avec la chanson « Fai Rumore », qui est en fait le quatrième extrait de son album « Che vita meravigliosa ». Le titre sort en single le 4 février, jour du démarrage du Festival sur la RAI. Il obtient également le prix « Mia Martini » de la critique et le prix de la presse « Lucio Dalla ». 

Fai Rumore

Auteurs : Antonio Diodato / Compositeurs : Antonio Diodato, Edwyn Roberts

Sai che cosa penso? Che non dovrei pensare
Che se poi penso, sono un animale
E se ti penso, tu sei un’anima
Ma forse è questo temporale che mi porta da te
E lo so, non dovrei farmi trovare
Senza un ombrello, anche se
 
Ho capito che
Per quanto io fugga
Torno sempre a te
 
Che fai rumore, qui
E non lo so se mi fa bene
Se il tuo rumore mi conviene
Ma fai rumore, sì
Che non lo posso sopportare
Questo silenzio innaturale
Tra me e te
 
E me ne vado in giro senza parlare
Senza un posto a cui arrivare
Consumo le mie scarpe e forse le mie scarpe
Sanno bene dove andare
Che mi ritrovo negli stessi posti
Proprio quei posti che dovevo evitare
E faccio finta di non ricordare
E faccio finta di dimenticare
 
Ma capisco che
Per quanto io fugga
Torno sempre a te
 
Che fai rumore, qui
E non lo so se mi fa bene
Se il tuo rumore mi conviene
Ma fai rumore, sì
Che non lo posso sopportare
Questo silenzio innaturale
Tra me e te
 
Ma fai rumore, sì
Che non lo posso sopportare
Questo silenzio innaturale
E non ne voglio fare a meno, oramai
Di quel bellissimo rumore che fai
Tu sais ce que je pense ? Que je ne devrais pas penser,
que si ensuite je pense, je suis un animal.
Et si je pense à toi, tu es une âme.
Mais c’est peut-être cet orage
qui m’emmène che toi.
Et je sais, je ne devrais pas me trouver
sans parapluie, même si
 
J’ai compris que
bien que je fuie,
je reviens toujours vers toi.
 
Comme tu fais du bruit, ici,
et je sais pas si ça me fait du bien,
si ton bruit me convient,
mais fais du bruit, oui,
car je peux pas supporter
ce silence contre nature
entre toi et moi.
 
Et je m’en vais faire un tour sans parler,
sans un endroit où arriver.
J’use mes chaussures et peut-être que mes chaussures
savent bien où aller
comme je me retrouve dans ces mêmes endroits,
justement ces endroits que je devais éviter.
Et je fais semblant de ne pas me rappeler,
et je fais semblant d’oublier.
 
Mais je comprends que
bien que je fuie,
je reviens toujours vers toi.
 
Comme tu fais du bruit, ici,
et je sais pas si ça me fait du bien,
si ton bruit me convient,
mais fais du bruit, oui,
car je peux pas supporter
ce silence contre nature
entre toi et moi.
 
Mais fais du bruit, oui,
car je peux pas supporter
ce silence contre nature.
Et je ne veux pas m’en passer désormais,
de ce magnifique bruit que tu fais.

https://lyricstranslate.com

L’avis de nos lecteurs

Indice de satisfaction : 8,33/10 – 7ème ex/41

Belle interprétation, mais le refrain n’est pas marquant. Moins belle que l’essentiale de Marco Mengoni en 2013.
l’Italie devrait obtenir des points de ma part, sans être en course pour mon 12.
J’apprécie la chanson italienne en plus il a participé à sa chanson et chante remarquablement bien.
Ballade très classique, je la trouve moins intéressante que tout ce qu’a pu nous proposer l’Italie ces dernières années. Mais il s’agit tout de même une chanson de qualité et d’un très bon interprète.
Je n’aime déjà pas ce style de chanson en général mais là, je n’aime pas non plus la voix de ce chanteur. Il est vraiment très pénible à écouter et je m’ennuie profondément en l’écoutant…
J’aime beaucoup cette chanson, certes classique, mais que Diodato interprète parfaitement. 
La chanson est trop classique, mais bien portée par l’artiste, excellent vocalement.
J’aime bien la chanson. Je pense que l’Italie peut à nouveau viser un top 10 à l’Eurovision.
L’Italie dans ce qu’elle sait faire de mieux : une belle ballade portée par une très bonne voix. Je valide à 100%
Une mélodie lente et romantique, italienne pure sucre, portée par une très belle voix. C’est tout ce que j’aime dans la chanson transalpine ! Mais, l’Italie nous avait habitué à plus de recherche, sinon d’audace ou d’originalité dans ses propositions.
Cette chanson est magnifique, Diodato livre une performance vocale excellente qui fait ressortir l’émotion du titre.
Belle et bonne chanson. Artiste pro, ça fait du bien. Surement un grand tube pour cet été, une belle place à l’Eurovision.
Je suis loin d’être pessimiste sur les chances de figurer en très très bonne place de l’Italie. Le classique et le charme ont aussi leur place à l’Eurovision, deux qualités fondamentales pour un concours, faut-t-il le rappeler, qui est avant tout un concours de chansons !

L’indice de satisfaction est calculé en fonction des commentaires postés par nos lecteurs au moment de la découverte de la chanson.

Tout est Eurovision !

La chanson que va défendre Diodato sur la scène de Rotterdam a récemment remporté le prix « Mia Martini » de la Presse. Prix conçu en l’honneur de la grande chanteuse qui a représenté l’Italie à deux reprises : En 1977 avec « Libera » et en 1992 avec l’émouvant « Rapsodia » : 

Bonus

Edwyn Roberts, le co-auteur de « Fai Rumore », écrit pour d’autres grands chanteurs italiens. Il a notamment collaboré au titre « Non È Detto » de Laura Pausini.

Crédit photo : eurovision.tv