Deuxième chanson présentée ce soir, celle d’Israël. Dans “Golden Boy”, Nadav Guedj raconte l’histoire d’un garçon qui a eu le coeur brisé par la personne qu’il aime et, plutôt que de se lamenter, préfère guérir ses mots en allant faire la fête et s’éclater. Une chanson qui démarre doucement (la rupture) et qui s’envole sur un refrain dansant (la fête). Une chanson enlevée dont le refrain n’est pas sans rappeler musicalement quelques titres arméniens ou turques présentés à l’Eurovision, mais qui fait un peu trop “cliché pop oriental”.