Alors que les très suivis Melfest et Festival da Canção se terminent ce soir, la discrète sélection islandaise touche elle aussi à sa fin, avec une finale à 5 chansons que Loreen (alias Juliette pour cette fois-ci) a pu écouter, et sur lesquelles elle vous donnera son avis franc et sincère.

Loreen est très contente de cette finale (et de la sélection islandaise plus globalement). Si le pays ne risque pas de faire des vagues à Turin, les propositions musicales sont malgré tout restées de qualité. Pas compétitives (encore que…), mais définitivement qualitatives. Une chanson se démarque dans le lot en positif… Et une autre, aussi, en TRÈS négatif… Mais ne faisons pas durer le suspense, et venons-en au fait.

Amarosis – Don’t You Know (íslenska útgáfan) 

Les repêchés de la wildcard proposent une chanson fraîche et innocente aux allures 70′s. C’est vitaminé, rempli de bonnes ondes, tout à fait charmant, et le refrain est addictif. Une petite douceur régressive et craquante qui n’a pas volé sa place en finale.

Siga, Beta & Elin – Með hækkandi sól 

Après avoir perdu Markéta en demi, j’ai malgré tout pu me consoler grâce aux trois soeurs, qui sont devenues mes nouvelles gagnantes grâce à ce moment de grâce, folk et planant. Véritable voyage (et seule chanson dépourvue de version anglaise, ce qui présage qu’elle restera en islandais), cette jolie ballade parvient à instaurer une vraie ambiance qui, si elle est bien retranscrite grâce à une mise en scène efficace, pourrait même créer la surprise à Turin. Le choix à faire.

Stefan Oli – Ljósið

Une ballade pop-folk de très bonne facture, qui sait rester planante tout en étant accessible. Peut-être un peu safe pour l’Eurovision, mais n’aurait pas à rougir face à la concurrence.

Katla – Þaðan af

À l’image de Stefan Oli, un titre pop-rock très bien produit, et surtout beaucoup plus compétitif. Peut-être un peu déjà entendu, mais ne serait pas incohérent s’il venait à être choisi. Deuxième meilleur choix à faire après les trois soeurs.

Reykjavíkurdætur (Daughters of Reykjavík) – Tökum af stað

Chanson brouillonne, assez difficile à écouter et pas vraiment appréciable. Même pas un semblant de loufoquerie! Serait un choix casse-figure, qui ne s’avérerait probablement pas payant. À éviter donc.

En conclusion, pour Loreen (et pour l’auteure de ces lignes), ce sont Siga, Beta et Elin que l’Islande devrait choisir pour un bon résultat. Dans une moindre mesure, Katla, Stefan Oli et Amarosis seraient des choix convenables, voire objectivement bons.

Voyons voir quel sera le choix final de la Terre de Glace, à suivre sur l’EAQ.

Islande 2022 : qui souhaitez-vous voir remporter le Söngvakeppnin ?
57 votes

Crédits photographiques : RUV