Le rideau est retombé ce samedi sur la sélection française pour l’Eurovision 2019. Huit candidats se sont affrontés lors de sa grande finale pour représenter la France à Tel Aviv. Et au terme d’une soirée pleine de suspense, c’est donc Bilal Hassani qui a été couronné vainqueur avec Roi.

Revenons sur les réactions des candidats à leur résultat. Doutson a remercié ses fans, son équipe et l’ensemble des équipes de Destination Eurovision. Il a aussi annoncé la sortie prochaine de son album.

Aysat a elle aussi remercié ses soutiens. Elle a intégré toutes les critiques constructives qu’elle a reçu au cours de cette sélection et félicité Bilal pour sa victoire.

Share

Les Divaz ont procédé de même et annoncé vouloir continuer leur aventure en trio.

Silván Areg a jusqu’ici conservé le silence. Emmanuel Moire, lui, a remercié sobrement fans et équipes. Il a également souhaité le meilleur aux autres candidats et au vainqueur.

Chimène Badi s’est contentée de brefs remerciements.

Seemone a été plus explicite. Elle a remercié tous ceux qui l’ont accompagnée dans cette aventure et félicité Bilal pour sa victoire. Elle fixe dès à présent rendez-vous à ses soutiens pour d’autres aventures musicales.

Quant à Bilal, le roi de la soirée, il a brièvement remercié ceux qui avaient voté pour lui.

Il a ensuite avoué son incrédulité.

Dans différentes interviews accordées sur le vif de sa victoire, le jeune homme a déclaré être très heureux et très fier d’avoir reçu le soutien des Français. Il a vécu cette aventure avec intensité et est comblé que le public ait cru en lui. Il réalise là un rêve d’enfant et souligne à quel point c’est un honneur pour lui de représenter son pays.

Et mes réactions à moi ? Je vous l’avoue : je suis triste de la quatrième place d’Emmanuel Moire. Il aurait vraiment mérité de nous représenter à l’Eurovision. Je salue le courage de Chimène Badi, qui est descendue ainsi dans l’arène. Elle ressort de cette aventure, la tête haute, car elle n’a pas démérité. Je suis admiratif du parcours et de la réussite de Seemone. Inconnue, sans expérience, la voilà lancée dans la cour des grands. Comme André Manoukian, je suis persuadé que nous entendrons encore parler d’elle.

Je suis plus partagé quant à Bilal et à sa victoire. Non, je n’achèterai pas son album. Non, il n’ira pas rejoindre sur mon étagère ceux de Dana International, Conchita Wurst et Mans Zelmerlöw. Je n’adhère pas plus à son personnage, à son surjeu permanent, à ses attitudes. Je lui reconnais le mérite de l’honnêteté et de la franchise. J’apprécie également sa force de caractère et d’affirmation. Je suis convaincu qu’il sera un bon exemple pour de nombreux jeunes. Je lui souhaite donc en toute sincérité bonne chance pour Tel Aviv et pour la finale de l’Eurovision.

En revanche, je suis très peiné et choqué par la vague de haine et de violence qui déferle sur lui depuis l’annonce de sa participation. Que l’on n’apprécie pas cet artiste et que l’on n’aime pas sa chanson, c’est une chose. Mais attaquer aussi violemment ce jeune homme pour ce qu’il est, c’est inadmissible. Ces menaces, ces intimidations, cette haine n’ont pas lieu d’être. Ces commentaires odieux me donnent le vertige et rendent très triste.

Je pense que ce que fait Bilal, l’homme, dans sa vraie vie, sa manière d’être, ses choix personnels ne nous regardent pas. Seuls ses choix artistiques et musicaux nous concernent. Je vous appelle donc à vous concentrer sur ceux-ci, à le laisser vivre sa vie et surtout, à lutter tous ensemble contre le racisme, l’homophobie, la discrimination et l’intolérance !

(avec la collaboration de Pauly)