La Suisse était représentée par Zibbz avec la chanson Stones. Elle faisait partie de la première demi-finale.

La scénographie : La prestation débute sur Corinne et Stefan (les membres du groupe Zibbz) qui sont sur un podium noir entouré de projecteurs lumineux. Stee est à la batterie et au synthétiseur et Coco est à côté de lui  avec un micro à pied décoré d’un foulard de couleur bordeaux. Stee est vêtu d’un pantalon noir, d’un tee-shirt blanc, d’une veste en cuir et d’un foulard bordeaux autour du cou. Ses cheveux sont attachés en chignon. Coco porte un pantalon en jean noir, d’un haut court en cuir noir de style tribal laissant son bassin dénudé et d’un chapeau bordeaux. Au premier refrain, Coco emprunte le pont passerelle de droite puis elle revient sur la scène principale et se place devant le podium accompagnée de son micro à pied. Ensuite, elle  va sur la plateforme circulaire qui se situe juste devant la scène principale et allume un feu de détresse ainsi que Stee. Pour conclure la prestation, Coco rejoint la scène et elle termine debout sur la batterie près de Stee.

Le résultat : La Suisse a terminé à la 13e place avec un total de 86 points ce qui ne lui a pas permis de participer à la finale le 12 mai.

Examinons en détail qui a attribué ces 86 points: elle a obtenu la 10e place des jurys avec 59 points, le public, quant à lui, l’a classée 15e avec 27 points.

  • Les jurys : Belgique et Israël: 8 points / République Tchèque et Lituanie: 6 points / Croatie et Espagne: 5 points / Royaume-Uni: 4 points / Arménie, Azerbaïdjan, Islande et Irlande: 3 points / Albanie: 2 points / Autriche, Finlande et Grèce: 1 point
  • Le télévote : Autriche: 8 points / Finlande: 4 points / Portugal: 3 points / Croatie, Estonie, Irlande et Islande: 2 points / Albanie, Macédoine, Israël et Espagne: 1 point

Comme vous pouvez le constater, les jurys et le public n’étaient pas d’accord. Les jurys l’avaient qualifiée mais le public l’a éliminée.

Les bookmakers le jour J : Ils avaient placé la Suisse 9e de la demi-finale 1, par conséquent ils l’avaient qualifiée. Le résultat final leur a donné tort. La Suisse ne s’est pas qualifiée et ils se sont trompés de 4 places.

L’avis d’Eurovista : Je n’ai rien à dire de négatif sur la contribution Suisse de cette année. La chanson était bonne, la prestation également, le duo fonctionnait bien, et j’ai passé trois excellentes minutes grâce à eux. Aucun reproche non plus sur la scénographie, de ce côté-là le duo a fait le job. Je vais dire ce que j’ai dit pour la Belgique, la seule chose qui a manqué à la Suisse cette année, c’est la chance. C’est la faute au tirage au sort, c’est tout.

L’avis de Quentin : Je partage le désarroi de nombreuses personnes à propos de la Suisse, qui n’était finalement pas si loin de réussir à passer la barre. Coco et son frère ont réussi à me faire aimer cette chanson avec un revamp de qualité proposé par la délégation suisse après la finale nationale. Quelle énergie, quelle mise en scène formidable, même si la voix de l’interprète me semblait un peu fausse en live, je me suis finalement dit que c’était son interprétation à elle. Je ne vois pas grand chose à dire ici, puisque comme la Lettonie, la Suisse ne méritait pas d’échouer avec une prestation aussi solide et rodée.

L’avis de Nico : J’ai trouvé que cette année, la Suisse proposait une très bonne chanson pop rock qui avait toutes ses chances de se démarquer à l’ESC. Le groupe Zibbz était au top lors de leur prestation, la voix de Corinne était parfaite, elle manquait peut être un peu de puissance par moment. La tenue de Zibbz, surtout celle de Coco, était totalement en phase avec le thème de la chanson et aussi avec l’esprit Rock et l’énergie  du groupe. Le visuel et la mise en scène étaient simples mais tout de même efficaces. On se serait cru lors d’un concert rock. Coco était proche du public et a su créer une véritable interactivité avec le public dans la salle. Ses déplacements à travers la scène et sur l’escalier ont peut être déconcentré le téléspectateur lambda qui découvrait cette chanson pour la première fois. En conclusion, j’estime que la prestation était à la hauteur d’une finale internationale, peut être qu’un visuel plus accrocheur sur écran géant LED aurait permis à ce duo très professionnel qu’est Zibbz de marquer plus l’attention du public et de récolter plus de points lors du télévote. Quoi qu’il en soit la Suisse a proposé une des meilleures chansons depuis Sebalter, son élimination me semble sévère et injustifiée, car tous les éléments étaient réunis pour que mon pays revienne dans la course. Je reste persuadé que si Zibbz s’était produit lors de la seconde DF qu’il se serait qualifié haut la main.

L’avis de Marie : J’ai vraiment aimé la prestation de Zibbz. C’était énergique, dynamique. C’était bien interprété. La mise en scène était dans l’esprit rock de la chanson. Le rendu visuel était très bon. Je me dis que le tirage a été injuste avec la Suisse. Je trouve cela dommage car on ne peut rien reprocher à cette prestation, elle est aussi bonne que celles qui se sont qualifiées. J’ai passé un excellent moment et elle faisait partie de mes qualifiés. J’ai regretté son élimination.

 

Votre avis compte aussi : 

[poll id=”1051″]

[poll id=”1052″]

[poll id=”1053″]

[poll id=”1054″]

[poll id=”1055″]

[poll id=”1056″]

 

Conclusion : Depuis l’instauration des demi-finales en 2004, on ne peut pas dire que la Suisse ait brillé à l’Eurovision. Elle ne s’est qualifiée que 4 fois en 15 éditions et celle-ci est la 4e élimination consécutive et pourtant ce n’était pas une mauvaise proposition. La question est: Que doit-elle faire pour sortir de cette spirale négative?

 

(avec la collaboration d’Eurovista, la participation de Quentin et la contribution de Nico)