Samedi prochain se déroulera le traditionnel Dansk Melodi Grand, qui verra couronner la chanson qui représentera le Danemark à Tel Aviv.

LES LOREEN

Avant la compétition qu’on attend avec impatience, décernons les Loreen. Vous connaissez le principe. Les propos qui suivent n’engage que moi et moi seul, sans y refléter les opinions de mes autres collègues de l’EAQ.

Loreen n’est ni enthousiasme, ni vraiment déçue. Elle est… blasée par un Dansk Melodi Grand Prix qui, une nouvelle fois, propose une série de chansons bien calibrée, bien soignée, mais sans aucune étincelle pour allumer un feu d’artifice. Une sélection qui sent trop le savon. Le Danemark va devoir se remettre sérieusement en question dès l’année prochaine. Ce n’est pas à grands coups d’onomatopées ou de son pop-électro trop souvent entendu qu’on se distingue à l’Eurovision.

Simone Emilie – “Anywhere”  

Mélodie agréable à écouter, mais assez plate. A aucun moment il n’y a l’envolée qu’on attend. Le refrain n’est pas percutant. L’envolée arrive vers la fin, mais trop tard, on a déjà décroché. On est presque content quand la chanson s’arrête.

Jasmin Gabay – “Kiss Like This”     

Il y a du Mazy, du Tarkan, du Shakira… un mélange exotique d’une chanson qui se veut latino mais qui ne l’est pas vraiment. On se laisse prendre au jeu… juste un instant, pour finalement ce dire que… ça va pas le faire pour Tel Aviv ! Bien essayé, mais il manque quelque chose pour faire monter la mayonnaise.

Rasmus Faartoft – “Hold My Breath”

Chanson basique, on a l’impression qu’elle a été facile à écrire. Orchestration peu recherchée. Le chanteur a une belle voix, mais la musique ne fait pas passer d’émotion particulière. On dirait une chanson d’un bon album, mais qui n’est pas prévu pour sortir en single.

Marie Isabell – “Dancing with You in My Heart”

A mi-chemin entre un revival disco et un style country, voilà une chanson “feel-good” sympathique, qui donne envie de bouger, mais qui reste cependant assez peu convaincante pour se faire une belle place à Tel Aviv.

Sigmund – “Say My Name”

De la pop électro ultra classique déjà entendue des centaines de milliers de fois que cela nous plonge dans une indifférence totale. On s’ennuie ferme en écoutant ce titre. Juste bien pour les fans du genre.

Humørekspressen – “Dronning af baren”

C’est l’OVNI de cette sélection. Mais un OVNI qui risque fort de se crasher en plein désert de désolation musicale. Certes elle se détachent des autres chansons qu’on peut entendre dans ce DGMP, mais pas dans le bon sens. C’est peut-être bon enfant, mais musicalement c’est plat et l’ensemble fait très amateur. On se croirait à un mariage en fin de nuit.

Julie & Nina – “League of Light”         

Après les “oh oh”, “kiss kiss” et “you you” des chansons plus haut dans ce post, voici des “aïe, aïe”. Les danois semblent aimer les onomatopées. Malgré un refrain assez dynamique, l’ensemble ne me plaît pas plus que ça. Je m’ennuie… je vais finir par m’endormir.

Teit Samsø – “Step It Up”

Le refrain est sympathique, mais les couplets sont d’un ennui profond. L’ensemble est très répétitif et beaucoup trop linéaire. Et quand la chanson se termine… quelle libération !

Leonora – “Love Is Forever”

Voilà une proposition enfin intéressante. Une mélodie entêtante, qui certes n’a pas inventé l’eau chaude, mais on se laisse bercer par le rythme. Et les différentes langues utilisées à la fin de la chanson surprennent. L’ensemble est agréable à l’écoute.

Leeloo -“That Vibe”

On replonge là dans la pop-électro du pauvre. Que dire… c’est comme un bon paquet de chansons de cette sélection : aucune originalité, aucun intérêt.

LE SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

A samedi prochain pour la grande finale !