Tamta elle aussi se prépare activement pour sa participation à l’Eurovision 2019. Depuis la présentation officielle de sa chanson, Replay, le 5 mars dernier, la représentante chypriote n’a pas chômé. Voici un petit passage en revue de ses activités.

Très rapidement, Replay a rencontré le succès, à la grande joie de Tamta, qui n’a pas manqué de répercuter sur les réseaux sociaux les chiffres de vue sur YouTube du vidéoclip. Celui-ci affiche à présent près de trois millions à son compteur. Sur Spotify, la chanson a déjà été écoutée plus de 500.000 fois. Par ailleurs, Tamta est sixième dans les paris pour la victoire, une belle place.

Pas de quoi se reposer sur ses lauriers. La chanteuse a aussitôt pris la direction du pays-hôte pour y filmer sa carte postale.

Elle en a profité pour accorder une interview à la télévision israélienne.

Elle y déclare être très excitée à la perspective du Concours, mais demeurer réaliste quant à ses perspectives de réussite. L’Eurovision est une compétition fort rude, l’important pour Tamta est surtout d’y participer et d’en profiter, sans se mettre trop de pression.

Pour elle, Replay est une chanson pop, dansante, sans message particulier et c’est très bien comme cela. Tamta souhaite simplement que les gens s’amusent avec elle durant trois minutes. C’est son objectif principal, bien qu’elle s’attende justement à affronter une foule de morceaux à message.

Selon la chanteuse, son coeur se partage entre trois pays : la Géorgie, son pays d’origine ; la Grèce, son pays d’adoption et Chypre, sa nouvelle patrie musicale. Elle espère, en tant que représentante chypriote, bénéficier du soutien des deux premières. En l’état, elle voit d’ailleurs de nombreuses convergences entre les habitants de ces trois nations.

Tamta a révélé avoir tourné sa carte postale à Eilat et avoir été émerveillée par la beauté de la ville, impressionnée par son aquarium et ses paysages. Elle s’y est d’ailleurs sentie comme chez elle.

Sur ces entrefaites, plusieurs stars ont réagi à Replay. Sakis Rouvas, Evridiki et Stephane Mbebrishvili ont beaucoup apprécié le morceau, complimenté Tamta et souhaité toute la réussite possible.

Revenue à Athènes, Tamta a retrouvé sa chorégraphe, Sacha Jean-Baptiste. Ensemble, elles ont débuté les répétitions de la mise en scène conçue par la maître-d’oeuvre suédoise.

Et pour conclure (provisoirement), la chanteuse a publié le making-of du vidéoclip.

(avec la collaboration de Pauly)