Biélorussie 2019 : Zena pour Tel Aviv…

…et il n’y a là aucun motif de réjouissance à avoir. Après la finale ukrainienne, l’Eurovision a touché ce soir un nouveau fond. La finale biélorusse se sera révélé une pantalonnade fangeuse. Un système de vote grotesque, des jurés xénophobes et incompétents, des candidats humiliés pour la galerie, rien n’aura manqué pour transformer ce qui devait être un moment festif et léger, en disgrâce absolue. Il ne reste maintenant plus à la BTRC qu’à prendre la porte du Concours. Et retenez le nom de ces jurés (ou oubliez-le, c’est selon) : Gleb Davydov qui a refusé d’attribuer sa note maximale à Mirex, parce qu’il n’était pas Biélorusse et Yana Stankevich qui a attribué neuf points à PROvokatsiya, parce qu’ils étaient les septièmes à passer, qu’elle était la septième jurée et qu’elle était née un 2 août et que donc 7+2 = 9. Sic.

Néanmoins, il fallait bien à cela à vainqueur. Ce sera donc Zena, présentatrice de l’Eurovision Junior 2018. Elle ira à Tel Aviv y représenter son pays avec sa chanson, Like It.

Merci à EscKaZ pour la traduction en direct. Là-dessus, je suis très fâché, vous l’aurez compris. Vous me pardonnerez de sortir ainsi de mes gonds et de mon rôle de rapporteur neutre. Nous nous retrouverons dès demain pour d’autres aventures eurovisionesques, avec l’espoir qu’elles soient plus dignes que le spectacle pathétique auquel nous avons eu droit ce soir.

(15 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Totalement moyen…

  2. – Et bien ! Jamais je n’aurais pensé entendre ça en 2019 ! Voter en fonction de chiffres fétiches ( et pourquoi pas en lisant le marc de café !! ) ou carrément snober un candidat car il est étranger ! C’est absolument scandaleux ! 😡

    – Après, il y a tout de même un vainqueur : c’est donc Zéna qui était mon 3e choix. D’après ce que je viens de voir, sa prestation était tout à fait correcte et avec quelques arrangements, il existe une possibilité qu’elle passe en finale.

    – En tout cas pour moi, ( NB : je conseille à tout le monde de ne pas lire la suite ), je voterais beaucoup plus volontiers pour elle que pour le candidat néerlandais. ( Oui, je sais je vais me faire haïr par la communauté d’EAQ ! 😆 )

  3. Bof je préfère encore le Monténégro!!!!! C est dû déjà tellement entendu!!!!au final de cette journée Mahmood reste tout de même mon préféré!!!

  4. Je ne parlerai pas du mode de sélection mais de la chanson finale uniquement :

    + Franchement la chanson est pas si mal, la choré est sympathique sans être exceptionnelle, la chanteuse est assez solaire et dégage des bonnes ondes
    – En revanche, oulala la voix … c’est un remake d’Alekseev, voix absolument pas maîtrisée, qui crie par moment

    Maintenant que l’on connaît toute (sauf une!) les chansons de la première demi, je dirais que cette chanson ne va probablement pas être dans les 5 premiers de sa demi, en face de cadors des bookies comme Conan, Hatari, Katerine ou Tamta, mais pour autant le Belarus peut espérer se qualifier ric-rac, la chanson restant bonne.

    1. Au sujet du reste, j’ai beaucoup aimé mes favoris d’Aura et leur mise en scène. Je m’en vais de ce pas regarder leurs autres chansons.

      Pour BLGN et Mirex, rien n’a changé depuis les auditions j’ai l’impression, pas de réelle progression, c’est dommage. Par contre les jurés qui taclent Mirex parce qu’il est étranger alors que ce n’est qu’un artiste en featuring, BLGN est bien biélorusse messieurs les jurés. Bon, après, il a quand même finit second, c’est pas comme si les jurés l’avaient mis dernier pour cette raison, il a reçu plein de dix.

      J’ai l’impression que le niveau général n’était pas si catastrophique au final par rapport à d’autres sélections (Moldavie, Lettonie, …)

  5. J’ai suivi la soirée bielorusse et , comme Pauly, j’ai trouvé tout cela lamentable de bout en bout…
    Il y avait déja le mode de scrutin qui empechait tout suspense en revelant les scores après le passage de chaque candidat, on ajoute les questions débiles de l’hotesse en green room qui demandait aux perdants ce qu »‘ils feraient si ils allaient à Tel Aviv et le summum : les justifications plus que foireuses des jurés.

    ESCKAZ nous donne des traductions en instantané sur son compte Twitter et c’est très eclairant mais au final ca m’a mis plus en rogne qu’autre chose de me rendre compte de ce qu »‘il se passait !

    Zena porte bien son titre à l’interet limité. Elle est convaincante , son titre l’est beaucoup moins.

    L’avalanche de 10 qu’elle a reçu est clairement exagérée et elle ne fera pas le poids à Tel Aviv.
    Ca me parait improbable qu’elle arrive à chanter le samedi 18.

    Zena a tout juste 16 ans. Elle sera sans doute la plus jeune à Tel Aviv sauf si Bishara ou Malou Pritz l’emportent samedi en Suède.

    Niveau performances, je persiste à penser que Michael Soul devait l’emporter : il ne termine que 4 eme ex aequo, a eu des mots très durs pour la production et a quitté la green room avant la fin.

    Emanuel Imagbe (MIREV) a visiblement le tort de ne pas etre bielorusse (il est étudiant en medecine à Minsk), Cette reflexion déplacée des juges m’a rappelé les plus belles heures de la finale du Vidbir 2019.

    Olga la chanteuse des Napoli rentre une nouvelle fois bredouille à Chypre où elle habite mais elle a annoncé qu’elle tentera une 7eme fois de representer la Bielorussie.

    Aura, Key Si, , Miss Gorbacheva et Eva Kogan ont beaucoup progressé depuis les auditions.
    Par contre pour les PROVOKATSIYA la situation est totalement desespérée. C’était presque aussi lamentable que certaines prestations de l’OMPE moldave.

  6. Oh mais quelle surprise ! La gagnante est donc celle qui avait déjà gagné au bout de 20 minutes…
    Personnellement, j’ai abandonné après la 3ème chanson, et je n’ai pas de regret. Le titre de Zena n’est certes pas désagréable, mais il n’emporte pas non plus. Difficile dans ce cas de faire un pronostic.

  7. Le résultat devait être connu d’avance !
    Me concernant, même si la chanson avait été excellente je n’aurai pas voté pour eux (ainsi que d’autres) comme les années passées. Que ces pays fassent en sorte de devenir des démocraties et je reverrai ma facon de faire.

    1. P.S. je n’ai absolument rien contre le peuple, bien au contraire.

  8. J’ai écoute 1minute (pile poil!) et j’ai zappé!
    C’est fou l’effet « Fuego » cette année… mais tout le monde n’y arrive pas forcément!

    1. Au moins il y a chez cette jeune fille une fraîcheur qui était totalement absente chez Eleni Foureira l’an dernier. Tout était millimétré dans Fuego, diablement efficace mais tellement peu naturel. Après, c’est le défaut de l’Eurovision, quand un style fonctionne, tout le monde essaie d’exploiter le filon. Félicitations à ceux qui persistent à conserver leurs particularités, et qui, par là, sauvent le Concours par leur diversité.

  9. Next….comme d’habitude….lol

  10. Ben franchement, moi, je suis impressionné car on n’a jamais la Biélorussie à ce niveau !
    La chanson est pas la meilleure mais c’est pas si mal !

    • rem_coconuts on 8 mars 2019 at 10:34
    • Répondre

    J’avoue que je me suis dispensé de la finale biélorusse tellement rien que l’écoute des auditions était un supplice, et apparemment il semblerait que j’ai… bien fait? Pour le reste, deux points:

    – La candidate et son titre: c’étaient les n°2 de mon top, donc à vrai dire, le Bélarus a réussi à mon sens à éviter le pire. C’est un titre pop plutôt actuel (ce qui est rare pour le pays), très rythmé, assez sympa à vrai dire, pas exceptionnel mais il y a du punch, peut-être même l’une des meilleures propositions biélorusses de ces dernières années. Par contre, vocalement, ce n’est pas bon quoi. Il y a pas mal de faussetés, il va falloir bosser durement et envoyer des choristes qui se servent vraiment de leurs micros, parce que là, ça fait parfois mal aux oreilles. Pour une finale, elle a la chance d’être dans la DF1, un soupçon moins relevée que la DF2, mais que ce sera quand même tendu les plus gros pourvoyeurs de points du Bélarus se trouvant dans l’autre demie (sauf la Géorgie). Et, objectivement, il y a de bien meilleurs titres et performers qu’elle en DF1.

    – La finale et son récit: une fois de plus, une honte, un scandale à ciel ouvert, on touche le fond du fond du caniveau. D’un côté, et là est le point le plus grave, racisme et xénophobie, à vomir. D’un autre, Madame Irma de fortune qui lit dans les chiffres comme Miki lit couramment le biélorusse et qui tire limite au sort les notes qu’elle va mettre. En parlant des notes, d’ailleurs, je les ai trouvées particulièrement hautes… Il y en a d’autres comme ça ou je peux continuer de m’étouffer tranquilou? Ce type de comportements publics en finale nationale devrait entraîner des sanctions de la part de l’UER, car c’est juste intolérable.

    • EurovisioneurBZH on 8 mars 2019 at 14:00
    • Répondre

    Les gens n’ont pas l’air d’apprecier mais moi j’aime bien ! Bonne energie sur scène !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :