Azerbaïdjan 2019 : sélection interne pour Tel Aviv (Mise à jour : nouveaux noms)

LUNDI 19 NOVEMBRE

La télévision publique azerbaïdjanaise a décidé de choisir son représentant pour Tel Aviv par le biais d’une sélection interne. ITV poursuit donc dans la lignée de ces cinq dernières années.

Des auditions internes se tiendront à partir de demain, dans les locaux de la chaîne. Un comité choisira alors le représentant azerbaïdjanais 2019 et sa chanson.

MARDI 18 DÉCEMBRE

La presse azerbaïdjanaise a révélé les noms de quatre premiers candidats à s’être présentés aux auditions internes d’ITV. Il s’agit Maryam ShabanovaEmiliya Yaqubova, Abdullayev Hüseyn et Narmin Karimbayova.

MARYAM SHABANOVA

Née en 1985 à Bakou, Maryam a suivi un cursus musical. La chanteuse a déjà participé à une sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision. C’était en 2010 et elle y avait terminé deuxième. Depuis, Maryam s’est illustrée à la fois en tant qu’interprète et que compositrice. 

EMILIYA YAQUBOVA

Née en 1986 à Bakou, Emiliya a étudié le chant et le piano avant de se lancer dans une carrière de chanteuse professionnelle. Elle débute en intégrant des groupes musicaux, parmi lesquels Milk & Kisses, candidats à la sélection azerbaïdjanaise de 2010. Emiliya tente sa chance en solo en 2011, sans plus de succès. En 2016, elle revient dans la lumière en remportant le The Voice azerbaïdjanais. 

HÜSEYN ABDULLAYEV 

Né en 1998 à Bakou, Huseyn chante depuis son enfance et possède lui aussi un diplôme en chant, qu’il complète avec des études théâtrales. À partir de 2008, il participe à de nombreux télécrochets, notamment les versions azerbaïdjanaises de la Star Academy et de la Nouvelle Star. En 2014, il participe à la sélection nationale pour l’Eurovision, sans dépasser les demi-finales. En 2016, il s’attaque à son tour à The Voice et termine deuxième derrière Emiliya. 

NARMIN KARIMBAYOVA

Née en 1985 à Bakou, Narmin a étudié le droit et l’économie, tout en poursuivant en parallèle des études musicales. Elle débute sa carrière de chanteuse en 2015, en participant à The Voice. Narmin est tout à la fois auteur, compositrice et interprète. Elle chante seule, mais également dans plusieurs groupes de la capitale.

JEUDI 20 DÉCEMBRE

De nouveaux noms viennent s’ajouter à la liste des participants aux auditions d’ITV : Samira Efendiyeva, Altun Zeynalov, Elvin Novruzov et Leman Dadashova.

SAMIRA EFENDIYEVA

Née en 1991 à Bakou, Samira a étudié la musique et le chant au Conservatoire national. En 2009, elle participe à la Nouvelle Star locale et en 2016, elle termine finaliste de The Voice, ce qui lui permet d’enregistre un premier album, sous le nom de Samira Efendi. En 2014, la chanteuse avait tenté sa chance à la sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision, sans succès.

ALTUN ZEYNALOV

Né en 1990, Altun est tout à la fois auteur, compositeur, interprète et guitariste. Il est spécialisé dans le rock et depuis 2006, donne de nombreux concerts partout en Azerbaïdjan, ainsi qu’en Turquie et à Chypre. Altun a déjà publié un album et de nombreux singles. Il prépare actuellement son second opus. Le chanteur a participé à deux reprises à la sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision, en 2010 et 2011. 

ELVIN NOVRUZOV

Né en 1992, Elvin est issu d’une famille de musiciens et chante depuis son enfance. En 2015, il participe à The Voice, où il termine demi-finaliste. Chanteur et compositeur, Elvin a publié depuis plusieurs singles et composé d’autres morceaux, notamment pour Samira Efendi.

LEMAN DADASHOVA

Née en 1991 à Bakou, Leman a étudié l’histoire, avant de se lancer dans une carrière musicale. En 2013, elle participe à la sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision, mais se fait surtout remarquer en 2016, à The Voice, où elle termine demi-finaliste. En 2017, elle est finaliste du Festival de Jazz de Bakou et sort un premier single. Cette année, elle a représenté son pays au Youthvision.

SAMEDI 29 DÉCEMBRE

Quatre autres noms sont venus s’ajouter à la liste des prétendants azerbaïdjanais pour Tel Aviv : Sarkhan Jafarov, Rilaya, Araz Hümbetli et Elton Ibrahimov.

SARKHAN JAFAROV

Né en 1997, Sarkhan baigne dans la musique depuis toujours et donc décidé d’entreprendre des études de chant. Il étudie actuellement cette discipline à l’Université de Bakou. Sarkhan chante essentiellement pour la télévision publique azerbaïdjanaise et a concouru à deux sélections organisées par elle : en 2013 pour le Türkvision et en 2014, pour l’Eurovision.

RILAYA

De son vrai nom Valerija Huseynzadeh, Rilaya est née en 1989 à Bakou. Après avoir entamé des études de droit, elle décide de consacrer son temps libre à la musique. En 2014, elle termine finaliste de la sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision. En 2016, elle obtient son diplôme de juriste et reprend des études de chant. Parallèlement, elle fonde un groupe avec lequel elle se produit sur les scène de la capitale. La chanteuse a également sorti quelques singles.

ARAZ HÜMBETLI

Peut-être le reconnaîtrez-vous ? Né en 1990 à Bakou, Araz est tout à la fois interprète, musicien, compositeur et humoriste. Après des études de chant et de musique, Araz fonde en 2007, Red Sky, son premier groupe. Ensemble, ils publient un premier album et donnent de nombreux concerts. Après quelques succès, Araz part en 2014 pour la France où il collabore à quelques projets artistiques, dont la musique d’un film. En 2016, il est retenu pour The Voice et participe à la cinquième saison de l’émission. Après avoir été éliminé aux battles, Araz rebondit avec un nouveau projet : ArazOzarA. Il prépare actuellement un nouvel album.

ELTON IBRAHIMOV

Né en 1994 à Novosibirsk en Russie, Elton joue de la guitare et du piano, danse et chante depuis ses dix ans. Après avoir été diplômé en musique, Elton se lance dans la course aux castings. En 2012, il termine deuxième de la sélection azerbaïdjanaise pour l’Eurovision. En 2014, il y termine finaliste. Il figure également sur la liste d’ITV en 2015 et 2016, sans jamais être retenu. En 2016, il participe à The Voice Ukraine, ce qui lui permet de signer un contrat d’enregistrement et de sortir de nombreux singles. Elton poursuit simultanément sa carrière en Azerbaïdjan, en Russie et en Ukraine. Cette année, il a sorti son premier album, qui a rencontré le succès.

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Choix interne, le contraire aurait été étonnant.

    Retour d’Aisel ou pas ? Perso, ça m’étonnerait fort. Après un échec mieux vaudrait changer son fusil d’épaule.
    Ou alors avec du jazz, son domaine de prédilection.

  2. Azerbaïdjan sera a la recherche de la nouvelle star ou juste pour une modeste performance…. A suivre

    • Philipe Dubois-Blond on 19 novembre 2018 at 16:39
    • Répondre

    On peut choisir pour eux 😉 si ils veulent : https://www.youtube.com/watch?v=DJ76f_0P5_M

    • Antoine 97 on 19 novembre 2018 at 17:24
    • Répondre

    Y a quand même quelque chose que je ne comprends pas. Je suis toujours pro- choix interne mais pour l’Azerbaïdjan c’est exactement à partir de ce moment que leurs résultats ont chuté. C’est bizarre de vouloir continuer ainsi, à part si la télé azerbaïdjanaise manque de fonds.

      • BretagneLibre on 19 novembre 2018 at 18:20
      • Répondre

      C’est surtout à ce moment là qu’ils ont arrêté de truquer le televote XD

  3. – Que dire si ce n’est que je souhaite le meilleur pour l’Azerbaïdjan : à part cette année, ce pays fait souvent preuve d’audace et d’originalité même si je n’aime pas toujours. Après une année 2018  » ratée « , je pense que 2019 sera l’année de la  » rédemption  » !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :